Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire des sciences

Expansion européenne et formation des savoirs, XVIe-XXe siècle

Kapil Raj et Yves Cohen
p. 155-156

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Kapil Raj, maître de conférences
Yves Cohen, directeur d’études

Localités et circulations : pour des études transnationales et mondiales ancrées

1La démarche intellectuelle de ce séminaire s’est encore affirmée cette année par une série de présentations dont la cohérence surprenait du fait de l’importante dispersion des invités. La majeure partie des interventions a non seulement insisté sur les effets de circulation (action en retour, transformation, aires de circulation simples ou multiples), mais aussi sur la confection des lieux et territoires par les circulations mêmes. C’était au risque de donner l’impression que la circulation s’y perdait tandis qu’au contraire c’était en exhausser une des principales manifestations. Ainsi Kapil Raj a-t-il présenté une nouvelle histoire de Calcutta se fabriquant comme véritable ville-monde au XVIIIe siècle au carrefour de circulations commerciales, ethniques, administratives et juridiques. François Walter, du département d’histoire générale de l’Université de Genève, nous a montré que les représentations des Alpes, une des formes artistiques portant le plus la prétention d’indiquer ce qui doit être considéré comme suisse, avaient été depuis le début formées par des voyages, des emprunts, des circulations de formes, et que la Suisse avait été en retour un foyer intense de dissémination de formes. Jean-Louis Cohen (New York University) a montré, de son côté, que l’architecture et l’urbanisme ne se concevaient pas sans un appui non moins intense sur la comparaison articulée des formes. Des manuels de formes comparées sont même publiés dans plusieurs systèmes d’éducation. Et là aussi, le plus purement national est le produit de confrontations et de conception de formes composites. Martha Mundy, de la London School of Economics, première directrice d’études invitée au titre du programme Transfrontières, nous a, de son côté, introduits aux méandres de la composition des usages juridiques locaux gouvernant la propriété du sol dans la partie syrienne de l’Empire ottoman, à la charnière des XVIIIe et XIXe siècles, montrant l’intrication de la coutume avec l’effort réglementaire porté par des fonctionnaires de l’Empire, eux-mêmes respectueux des pratiques locales. Yves Cohen a insisté quant à lui sur les phénomènes locaux de la circulation : ainsi la notion d’ancrage, loin de renvoyer à une conception essentialiste, évoque dans ce contexte un véritable travail. Celui-ci consiste surtout à naturaliser les circulations, à en présenter les effets comme des manifestations éternelles du local. Grâce à une analyse fine des pratiques de recensement de la population prussienne au XIXe siècle, Morgane Labbé a exposé une remise en cause de l’image qui se véhicule couramment d’un bureau de statistique comme simple centre de calcul et de contrôle distant. Enfin, Anthony Pagden, le second directeur d’études invité au titre du programme Transfrontières, a montré que, dans les voyages de découverte au Pacifique au XVIIIe siècle, les Européens n’étant plus à la recherche des monstres et merveilles dans les terres inconnues, cherchèrent néanmoins des choses non moins chimériques – le passé de l’homme civilisé et de l’Europe. Ainsi se clôt le premier cycle de ce séminaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Kapil Raj et Yves Cohen, « Expansion européenne et formation des savoirs, XVIe-XXe siècle », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 155-156.

Référence électronique

Kapil Raj et Yves Cohen, « Expansion européenne et formation des savoirs, XVIe-XXe siècle », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 20 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18580

Haut de page

Auteurs

Kapil Raj

Articles du même auteur

Yves Cohen

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals