Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Asie

Archéologie et histoire ancienne de la façade maritime de l’Asie du Sud-Est

Pierre-Yves Manguin
p. 200-201

Texte intégral

Pierre-Yves Manguin, directeur d’études à l’EFEO

Les échanges protohistoriques dans le golfe du Bengale : moyens, acteurs, flux

1En raison de l’affectation provisoire du directeur d’études par l’EFEO auprès de l’Asia Research Institute, National University of Singapore, les conférences ont été interrompues en fin de premier semestre.

2Au cours de ces conférences, nous avons commencé à étudier les modalités des échanges hauturiers qui, après le Ve siècle avant l’ère chrétienne environ, et tout au long du millénaire qui a suivi, se sont développés entre les deux rives du golfe du Bengale, pour mieux appréhender la part de ces contacts dans les profondes transformations qui affecteront les systèmes politiques de l’Asie du Sud-Est pendant cette période. Parmi les paramètres qui régissent ces échanges, nous avons commencé à examiner, à la lumière des découvertes archéologiques de ces vingt dernières années, les moyens techniques de ces échanges.

3Les premières séances ont été consacrées à faire le point sur les navires anciens de l’Inde et de l’Asie du Sud-Est. On ne peut pratiquement rien dire des premiers à partir des données archéologiques, seules capables (en l’absence de sources écrites adéquates) de fournir des critères structurels pouvant être utilisés pour définir des typologies : la seule épave de tradition arabo-indienne connue est tardive (elle date du IXe siècle EC et a été fouillée récemment dans les eaux indonésiennes). En revanche, nous avons montré que les nombreuses recherches en archéologie nautique menées depuis les années 1980 en Asie du Sud-Est (par Pierre Manguin, entre autres) ont porté leurs fruits. Des traditions de construction navale propres à la région (et plus spécifiquement aux peuples de parler austronésien) sont désormais reconnues, grâce à la mise au jour d’épaves de navires de grande taille, permettant la navigation hauturière, dès au moins le début du Ier millénaire EC. Ces découvertes permettent d’attribuer un rôle moteur aux sociétés sud-est asiatiques dans le développement des échanges maritimes. On a aussi montré combien ces découvertes archéologiques étaient confortées par l’adoption de termes nautiques proto-austronésiens dans les langues de l’Inde méridionale dès les premiers siècles EC, par les sources textuelles chinoises contemporaines, par la rare iconographie disponible en Asie du Sud-Est comme en Inde, enfin par les observations ethnographiques de survivances des techniques décrites ci-dessus.

4Divers membres de l’équipe archéologique de l’EFEO dont Pierre Manguin est le responsable y ont présenté l’avancement de leurs travaux de terrain, retour de mission. Cette année, ce sont des travaux sur les sites de Batujaya (Java-Ouest, Indonésie ; responsables : P.-Y. Manguin et I. Agustijanto, National Research Centre of Archaeology), et de Khao Sam Kaeo (Chumphon, Thaïlande ; responsables : Bérénice Bellina, CNRS, et Praon Silapanth, Silpakorn University) qui ont fait l’objet de plusieurs séances. Béatrice Wisniewski, doctorante, nous a parlé aussi de ses recherches sur le développement de la production de la céramique au Vietnam pendant le premier millénaire. Éric Bourdonneau (EFEO) nous a soumis ses travaux sur les sites de la fin de la préhistoire qui pourraient avoir précédé la formation de l’État du Funan, dans le sud de la péninsule indochinoise, au Ier siècle EC. Nous avons insisté, pendant ces présentations de travaux, sur les volumes des artefacts importés de l’Inde en Asie du Sud-Est, et sur leur faible quantité, entre le IVe siècle av. EC et le Ve siècle EC. Cette constatation impose de définir des termes de référence différents pour étudier les échanges plus anciens ; et de poser aussi les questions qui feront l’objet des conférences de l’année prochaine : avec les données dont disposent aujourd’hui les archéologues, à partir de quand peut-on parler de commerce ou de marché ? Quand les échanges marchands prennent-ils une importance suffisante pour que les surplus qui s’en dégagent (en valeur sociale ou économique) affectent durablement les sociétés sud-est asiatiques qui en sont les acteurs ou les bénéficiaires (on pense bien sûr aux modèles de formation de l’État et de l’urbanisation de la région qui font appel au « commerce » pour justifier de cette genèse) ?

Publications

  • « Les tuiles de l’ancienne Asie du Sud-Est : Essai de typologie », dans Anamorphoses. Hommage à Jacques Dumarçay, sous la dir. de H. Chambert-Loir et B. Dagens, Paris, Les Indes savantes, 2006, p. 275-310.
  • « Un "sociologue" parmi les orientalistes : Paul Mus à l’École française d’Extrême-Orient (1927-1937) », dans L’espace d’un regard : Paul Mus et l’Asie (1902-1969), sous la dir. de C. Goscha et D. Chandler, Lyon, Paris, Institut d’Asie orientale, Les Indes savantes, 2006, p. 109-116.
  • Avec I. Agustijanto, « The Archaeology of Batujaya (West-Java, Indonesia): An intérim Report », dans Uncovering Southeast Asia’s Past. Selected Papers from the lOth International Conference of the European Association of Southeast Asian Archaeologists, sous la dir. de E.A. Bacus, I.C. Glover et V.C. Pigott, Singapour, NUS Press, 2006, p. 245-257.
  • Avec M. Charras et Soeroso, « Daerah Dataran Rendah dan Daerah Pesisir : Période Klasik » (Les basses terres et les côtes : la période classique), dans Menyelusuri Sungai, Merunut Waktu. Penelitian Arkeologi di Sumatera Selatan (En suivant les rivières, en remontant le temps : l’archéologie de Sumatra-Sud), sous la dir. de D. Guillaud, Jakarta, Puslitbang Arkenas-IRD-EFEO, 2006, p. 49-63.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre-Yves Manguin, « Archéologie et histoire ancienne de la façade maritime de l’Asie du Sud-Est », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 200-201.

Référence électronique

Pierre-Yves Manguin, « Archéologie et histoire ancienne de la façade maritime de l’Asie du Sud-Est », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18622

Haut de page

Auteur

Pierre-Yves Manguin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals