Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Population, épidémie, santé

Patrice Bourdelais
p. 227-228

Texte intégral

Patrice Bourdelais, directeur d’études

Construire une histoire de la santé publique

1Il s’agissait cette année de poursuivre la mise en place d’un questionnaire propice à la construction d’une histoire de la santé publique qui prenne en considération aussi bien l’évolution des savoirs que les politiques sanitaires à leurs différentes échelles et les dynamiques créées par l’action des professions médicales, les initiatives publiques et les réactions de la population (en particulier pour les XIXe et XXe siècles). Les travaux que Patrice Bourdelais conduit sur le Centre national de défense contre la tuberculose ont été exposés et discutés. L’échelle départementale a été privilégiée, aussi bien en ce qui concerne le rythme de la mobilisation, la création des dispensaires, leur activité et leur équipement, qu’en ce qui concerne les relations à la structure nationale, et la participation à l’organisation d’ensemble, qui aboutit à créer le premier réseau de santé publique français. La recherche en cours de Patrice Bourdelais sur l’histoire de la Croix rouge française a aussi été présentée au cours de quelques séances. L’accent a été mis sur la construction héroïque de l’histoire des débuts du mouvement autour d’Henri Dunant, et sur le rôle des femmes dans les sociétés de Croix rouge au cours de l’entre-deux-guerres. Sur ces deux domaines, le séminaire a bénéficié des conférences de Christine Moissinac sur Henri Sellier et l’habitat populaire, de Kate Lynch (professeur à l’université Carnegy Mellon, Pittsburgh, directrice d’études invitée) avec une conférence intitulée « Voluntary and government sources of assistance to the poor », ainsi que de Mariella Pandolfi (Professeur à l’Université de Montréal, professeur invité par le master « Erasmus Mundus Dynamics of Health and Welfare ») qui a animé une séance consacrée à « La gestion humanitaire de la santé : compétence, pouvoir et cosmopolitisme des ONG (depuis les années 1980) ». Deux doctorants du séminaire ont présenté un aspect de leurs recherches en cours : Christine Debue, « La Stovaïne, le sésame pour l’accès à l’industrialisation de la chimie pharmaceutique française », et Jean-Claude Devinck, « La mise en place de la loi sur les maladies professionnelles (1900-1921) ».

2Le séminaire propose aussi, chaque année, de suivre l’évolution de la recherche internationale, en organisant le débat autour de livres récents et en invitant des collègues étrangers à exposer leurs travaux. Ainsi, en 2006-2007, James Lee (Universités d’Ann Arbor et de Pékin, directeur d’études invité) a donné deux conférences, la première sur « Mortalité et inégalités sociales en Chine » et la seconde sur la présentation d’un nouvel ouvrage collectif en cours de publication intitulé Niveau de vie et reproduction (titre provisoire). Kate Lynch a également animé un séminaire sur « Long-term continuities in poor relief in the European past ». Andres Reggiani (Université de Buenos Aires, directeur d’études invité) a présenté son livre récent : God’s Eugenicist : Alexis Carrel And the Sociobiology of Decline. Enfin, certaines dimensions plus clairement liées aux sciences politiques ont été développées par Nicole Bernier (Université de Montréal, invitée par le master « Erasmus Mundus Dynamics of Health and Welfare »), lors de deux séminaires, le premier consacré à « l’analyse comparative des politiques sanitaires : pourquoi comparer, quoi comparer? », et le second à la question « Comprendre le changement dans les politiques publiques ». Denise Bernuzzi (Université de Sao Paulo et directrice d’études invitée) et Hira de Gortari (UNAM de Mexico et invité par le master « Dynamics of Health and Welfare ») ont en fin d’année croisé leurs approches sur la gestion et les usages de l’eau à Sao Paulo et à Mexico.

3Outre la coordination du master Erasmus Mundus, le directeur d’études a poursuivi ses coopérations européennes au sein du réseau « Health and social welfare policy » et a mis en place la formation doctorale « Santé, population, politiques sociales » au sein de l’école doctorale de l’École.

Publications

  • « Demography and health : a long history », Occupational Health and Public Health, Arbete och Hälsa, 2006, 10, p. 23-33.
  • « L’échelle pertinente d’observation de la santé publique au XIXe siècle : nationale ou municipale? », SEVE, Politique et Santé, 14, printemps 2007, p. 45-52.
  • Avec M. Demonet, « Familles monoparentales et recomposées : veuvage et remariage au Creusot (1836-1866) », dans Histoire des familles, de la démographie et des comportements, en hommage à Jean-Pierre Bardet, sous la dir. de J.-P. Poussou et I. Robin-Roméro, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2007, p. 359-368.
  • Dir. du n° sp. « Cultural history of medical regulations », Hygiea internationalis, 6, 2, 2007, 213 p.
  • « La vejez en Francia, siglos XVII-XX. Entre las regulaciones familiares, las representa-clones sociales y los intereses cientifico-politicos », SEMATA, Ciencias sociales e humanidates, 2006, 18, p. 31-60.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrice Bourdelais, « Population, épidémie, santé », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 227-228.

Référence électronique

Patrice Bourdelais, « Population, épidémie, santé », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18646

Haut de page

Auteur

Patrice Bourdelais

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals