Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Philosophie et épistémologie

La constitution du sujet dans les sociétés contemporaines, XVIIIe-XXe siècle

Marcel Gauchet
p. 507

Entrées d’index

Index thématique :

Philosophie et épistémologie
Haut de page

Texte intégral

Marcel Gauchet, directeur d’études

L’âge des totalitarismes

1Le travail du séminaire s’est réparti en deux temps. On est revenu, dans un premier moment, sur la trajectoire du national-socialisme, qui n’avait pu être que sommairement envisagée l’année précédente. On s’est attaché en particulier à l’examen des radicalisations extrêmes qui en constituent la spécificité : la Weltanschauungskrieg à l’est et l’extermination des juifs. On s’est interrogé sur la façon de les rattacher au noyau idéologique originel du régime, en revisitant les termes de la querelle des « intentionnalistes » et des « fonctionnalistes ».

2La seconde partie du séminaire a été consacrée à un bilan général de l’enquête conduite depuis trois ans sur les religions séculières et les phénomènes totalitaires. On s’est efforcé, en reprenant les matériaux accumulés et en confrontant les conclusions dégagées à propos du bolchévisme, du fascisme et du nazisme, d’apporter des réponses argumentées aux problèmes posés par la comparaison et la conceptualisation de ces régimes inédits.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marcel Gauchet, « La constitution du sujet dans les sociétés contemporaines, XVIIIe-XXe siècle », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 507.

Référence électronique

Marcel Gauchet, « La constitution du sujet dans les sociétés contemporaines, XVIIIe-XXe siècle », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18853

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals