Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Linguistique, sémantique

Linguistique dans le monde indien

Pascale Haag
p. 545

Entrées d’index

Index thématique :

Linguistique‚ sémantique
Haut de page

Texte intégral

Pascale Haag, maître de conférences

11. Histoire des systèmes de pensée

2Ce séminaire se fixe notamment pour objectif de rendre compte des courants actuels de la recherche dans le domaine de l’Inde classique, domaine qui a beaucoup évolué au cours des dernières années, notamment sous l’impulsion de chercheurs comme Wilhelm Halbfass et, plus récemment, Sheldon Pollock ; le renouveau de nos études résidant notamment dans le fait que les chercheurs se sont mis à étudier davantage le contexte de production de textes, alors que l’attention s’était plutôt concentrée jusqu’ici sur leur contenu. Les premières séances ont été dévolues à une présentation du cadre dans lequel se déploie la littérature philosophico-religieuse d’expression sanskrite et aux outils dont nous disposons. Elles ont été suivies d’un exposé des concepts fondamentaux des principales écoles de pensée indiennes.

3L’atelier de lecture dirigée de textes sanskrit a porté sur le début d’un traité législatif (dharmashàstra) : la section des devoirs de l’étudiant de l’Âpastambadharmasûtra. Son étude a permis de se familiariser avec des éléments fondamentaux de grammaire sanskrite (phénomène de sandhi, flexion verbale et nominale, etc.) et d’illustrer les principaux procédés rhétoriques à l’œuvre dans la littérature normative sanskrite.

2. La catégorie de la voix dans la grammaire pâninéenne (avec Émilie Aussant, ATER à l’Université de Bordeaux)

4Nous avons d’abord donné un aperçu de ce que recouvraient les notions de « voix » et de « diathèse » dans la réflexion linguistique occidentale, pour nous intéresser ensuite à l’histoire du terme upagraha dans les disciplines qui ont été amenées à l’employer. Notre étude s’est essentiellement portée sur des textes grammaticaux de tradition pâninéenne (Vârttikas de Kâtyâyana, Mahâbhâshya de Patanjali, Kâshikâvrtti de Jayâditya et Vâmana, Pradîpa de Kaiyata, Uddyota de Nâgesha, ainsi que d’autres sous-commentaires), mais nous avons également travaillé sur des extraits de textes exégétiques (Mîmâmsâ).

5Par ailleurs, nous avons étudié les principales règles de l’Astâdhyâyâ de Pânini relatives à la voix. Leur connaissance était en effet indispensable à la compréhension de la section sur la voix (Upagrahasamuddeśa) du Vākyapadīya de Bhartŗhari (VP 3.12), Ve siècle. Ce chapitre contient, pour la première fois dans l’histoire de la grammaire sanskrite, une synthèse de l’ensemble des questions disséminées dans la littérature antérieure. Il est composé de vingt-sept strophes et accompagné d’un commentaire composé par Helârâja, un auteur cachemiri du Xe siècle. Notre étude a porté sur les quatorze premières strophes et se poursuivra durant le premier semestre de l’année 2007-2008.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascale Haag, « Linguistique dans le monde indien », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 545.

Référence électronique

Pascale Haag, « Linguistique dans le monde indien », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18881

Haut de page

Auteur

Pascale Haag

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals