Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Linguistique, sémantique

Linguistique cognitive

Michel de Fornel
p. 548-549

Entrées d’index

Index thématique :

Linguistique‚ sémantique
Haut de page

Texte intégral

Michel de Fornel, directeur d’études

1Intégration conceptuelle et interactions sociales

2Le séminaire a eu pour fil conducteur l’étude des relations entre la dynamique conversationnelle de la construction du sens et la théorie de l’intégration conceptuelle en linguistique cognitive (G. Fauconnier et M. Turner). L’objectif était de proposer un cadre pragmatique permettant de traiter de façon unifiée des processus inférentiels que l’on peut observer dans les interactions sociales et des réseaux d’intégration conceptuelle. Poursuivant l’analyse conversationnelle d’un corpus de consultations sur la douleur ressentie par des enfants multi-handicapés et non parlants, on s’est en particulier intéressé aux phases d’examen physique et de formulation du diagnostic. Plusieurs séances ont été consacrées à la présentation d’un modèle de configurations spatiales permettant de rendre compte de l’émergence, au sein des espaces intégrants, de différences de perspectives quant à l’interprétation des signes de douleur.

3Le séminaire a ensuite porté sur la nécessaire réévaluation du programme gricéen de la communication intentionnelle qu’implique une telle approche. On s’est penché sur la forme singulière d’« entre-deux » de la communication qui caractérise les manifestations non verbales de ces enfants multi-handicapés et non parlants lors des consultations. Bien que ces manifestations ne puissent être décrites comme des signes, en relation par exemple à une intention communicative ou un contenu représentationnel, elles n’en constituent pas moins des modes expressifs singuliers possédant une qualité vectorielle reconnaissable par l’entourage. Pour les décrire adéquatement, il est nécessaire de remettre en cause l’opposition formulée par P. Grice entre signification naturelle et signification non naturelle. On s’est penché sur l’ouvrage On Explaining behavior de F. Dretske et sur les travaux récents de R. Millikan, qui ont l’intérêt de défendre une approche radicalement naturaliste de la signification. La discussion critique de ces textes a permis d’esquisser de façon positive un modèle pragmatique des procédures de transformation de la signification naturelle en signification non naturelle. La pertinence de ce réaménagement du cadre gricéen a été éprouvée en analysant diverses séquences d’interactions. Un retour sur l’enquête grammaticale sur le thème de la douleur réalisée par Wittgenstein dans les Recherches philosophiques a enfin permis d’aborder de façon renouvelée la question des pratiques référentielles liées à l’expérience de la douleur.

4Le séminaire a bénéficié de la participation de Charles Goodwin, professeur à l’Université de Californie à Los Angeles, qui a présenté une série d’exposés sur la cognition située et l’interaction.

Publication

  • Avec G. Tiezzi, « Approdo sequenziale al duello verbale », La Communizatione parlata, Naples, Liguori Editore, 2007, p. 1155-1177.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel de Fornel, « Linguistique cognitive », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 548-549.

Référence électronique

Michel de Fornel, « Linguistique cognitive », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18884

Haut de page

Auteur

Michel de Fornel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals