Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

La philanthropie américaine en France au XXe siècle

Ludovic Tournès
p. 615-616

Texte intégral

Ludovic Tournès, maître de conférences à l’Université de Rouen

1Après l’année 2005-2006 consacrée à l’analyse systématique des actions entreprises par la fondation Rockefeller en France entre la Première Guerre mondiale et le début des années soixante, l’année 2006-2007 a permis d’approfondir la réflexion sur l’internationalisation de la philanthropie américaine au XXe siècle. Deux directions de travail ont été privilégiées : d’une part l’élargissement du cadre géographique d’analyse, et d’autre part la poursuite de la déconstruction de la notion d’« américanisation » entendue comme phénomène de diffusion à sens unique d’un « modèle » américain. La première direction a permis à la fois de remettre en perspective la spécificité et l’importance du cas français (un des pays européens où la présence de la philanthropie américaine est la plus forte), mais aussi de mieux comprendre la politique intrinsèquement transnationale des grandes fondations américaines, ainsi que leur capacité à combiner dans leurs interventions les échelles internationale, nationale, régionale et locale. Plusieurs exposés ont permis d’approfondir ces points : Diane Dosso a étudié l’exfiltration des scientifiques français aux États-Unis au début de la Seconde Guerre mondiale, Pierre-Yves Saunier le rôle des circulations transatlantiques et intra-européennes dans la construction du métier d’infirmière avant 1939, Marie Scot les relations entre la fondation Rockefeller et la London School of Economics au cours de l’entre-deux-guerres, Valérie Aubourg le rôle des fondations Ford et Mac Arthur dans le développement des études stratégiques en Europe au cours de la guerre froide, et Charles Sellen la politique d’aide au développement menée par les fondations depuis les années 1980. Dans le cadre de la deuxième direction de travail, l’analyse de la construction du projet international philanthropique a permis de montrer que celui-ci ne constitue pas une élaboration purement américaine mais se précise au fur et à mesure de son déploiement international à partir de la Première Guerre mondiale et de sa confrontation avec les divers contextes nationaux où intervient la fondation Rockefeller. D’autre part, l’étude fine de la construction des politiques scientifiques publiques en France avant 1939 (dans les sciences biomédicales et les sciences sociales), entreprise l’année dernière, a été poursuivie et a montré l’implication forte de la fondation Rockefeller dans un domaine traditionnellement analysé comme une construction strictement nationale, sans que cette implication se réduise pour autant aux notions simplificatrices de « modèle », d’« influence » ou d’« américanisation ». Par ailleurs, l’analyse des relations entre la fondation Rockefeller et la Société des nations a permis d’ouvrir de riches pistes de recherches sur la synergie qui s’établit entre les deux organisations, et, plus largement, sur les relations entre les mouvances internationalistes américaine et européenne. Enfin, on a engagé une étude des réseaux philanthropiques en Europe qui s’est concrétisée par la tenue d’une journée d’études en juin 2007, au cours de laquelle ont été mis en lumière plusieurs points, notamment l’ancrage dans le long terme de ces réseaux qui remontent bien en amont de la guerre froide, mais aussi l’interpénétration entre différents types de réseaux (universitaires, administratifs, politiques, philanthropiques, etc.) au carrefour desquels agissent les fondations, et enfin la continuité existant entre les réseaux construits successivement par les grandes fondations qui interviennent en Europe : Carnegie dès 1907, Rockefeller à partir de 1914, Ford après 1945. Toutes ces questions seront approfondies dans des recherches ultérieures.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ludovic Tournès, « La philanthropie américaine en France au XXe siècle », Annuaire de l’EHESS,  | 2008, 615-616.

Référence électronique

Ludovic Tournès, « La philanthropie américaine en France au XXe siècle », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2008, mis en ligne le 02 mai 2015, consulté le 24 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/18951

Haut de page

Auteur

Ludovic Tournès

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals