Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Méthodes et techniques des sciences sociales

Épistémologie des modèles

Jean Petitot
p. 116-118

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Jean Petitot, directeur d’études

Neurogéométrie et vision

1J’ai continué mes recherches sur les modèles neurogéométriques des architectures fonctionnelles de la vision, recherches qui se sont beaucoup développées ces derniers temps et ont fait l’objet de plusieurs rencontres internationales. Cela a débouché sur la rédaction d’un ouvrage de plus de 400 pages, Neurogéométrie de la vision, consacré aux modèles mathématiques et physiques de ces architectures fonctionnelles.

2J’ai consacré mon cours du master de Sciences cognitives à ce thème ainsi que mes conférences d’introduction aux sciences cognitives à l’École Polytechnique.

3Toujours à l’École Polytechnique, j’ai coorganisé avec P. Charnay de l’ENS le séminaire Cerveau et cognition auquel j’ai invité K. Pakdaman (Codage neuronal), J. Lorenceau (Structuration perceptive de formes et de mouvements), P. Mamassian (Perception visuelle : théories et psychophysique), J. Droulez (Hypothèses et modèles internes dans la perception des objets), E. Koechlin (Cortex préfrontal et organisation biologique des fonctions exécutives centrales) et Y. Frégnac (Architectures de calcul dans le cortex visuel).

4En sémiolinguistique, j’ai beaucoup approfondi mes travaux exposés dans Morphologie et esthétique chez Maisonnneuve et Larose (2003), en particulier en ce qui concerne la généalogie morphologique du structuralisme de Goethe à Lévi-Strauss. J’ai aussi continué à coorganiser le séminaire de Sémiotique de l’EHESS. Sont intervenus cette année : J.-J. Vincensini (Université de Corte) L’oubli selon l’anthropologie structurale ; I. Darrault-Harris (Université de Limoges) Une psychosémiotique des régimes temporels ; J. Petitot (EHESS) Phénoménologie de la temporalité perceptive ; M. Costantini (Université Paris-VIII) Oubli et mémoire en Grèce antique ; E. Grosso (EHESS) Le thème de la mémoire chez Ugo Foscolo ; J-P. Klein, L’écriture théâtrale ; D. Bertrand, Roman et mémoire ; N. Bittinger (Université Paris-VIII) Mémoire et oubli dans le cinéma de Wong Kar-wai.

5En ce qui concerne le séminaire de philosophie et mathématiques que je co-organise avec Pierre Cartier, Jocelyn Benoist, Giuseppe Longo et Bernard Teissier à l’ENS, sont intervenus sur le thème « Temps et durée entre science et philosophie » ; P. Cartier (IHES) « La durée cosmologique est-elle thermodynamique ? » ; C. Debru (ENS) « Psychophysiologie du temps » ; L. Manning (Université de Strasbourg) « La capacité à se projeter dans le temps : mémoire et imagerie mentale » ; A. Lesne (IHES) « Usages détournés de la variable temporelle » ; Elie During (CIEPFC, Paris) « Les formes mathématiques du temps selon Bergson » ; J. Petitot (EHESS) « Modèles formels de la temporalité chez Husserl » ; M. Panza (REHSEIS) « Les origines de la théorie des fluxions » ; A. de Saint-Ours (Université Paris-VIII) « Temps et relation en gravitation quantique » ; T. Paul (ENS) « Durée quantique et temps classique à l’infini ».

6En ce qui concerne les conférences invitées, j’ai donné du 19 février au 15 mars 2008 un cycle de conférences sur les arts plastiques au Collegio Santachiara de l’Université de Sienne (Omar Calabrese) : Goethe et le Laocoon : l’origine du structuralisme ; La « non-généricité » géométrique chez Piero della Francesca ; La composition chez Poussin et le structuralisme de Lévi-Strauss ; Esthétique et morphologies de Kant à Valéry ; L’origine neurophysiologique de la géométrie ; Géométrie et grammaire : le rapport du langage à la perception.

7Mes principales autres conférences invitées ont été : (juin 2007) « Neurogeometry and the origin of space », From type theory to morphologic complexity : A Colloquium in honor of Giuseppe Longo ; (juillet 2007) « Autoorganisation et criticité : du physique au politique », De l’auto-organisation au temps du projet (autour de Jean-Pierre Dupuy), Cerisy ; (octobre 2007) « Urna fraternidade filosófica : Fernando Gil e a nova filosofia portuguesa », Université de Lisbonne ; (octobre 2007) « La ricostruzione matematica della realtà fisica : da Galileo ad Alain Connes » ; Lezioni Galileiane, Florence ; (novembre 2007) « Razionalismo critico ed evoluzionismo », Tra realismo e razionalismo, Università del Salento, Lecce ; (novembre 2007) « Herméneutique et mathématiques », Figures de l’herméneutique, (EHESS) ; (janvier 2008) « L’objectivité des mathématiques : le continu et la théorie des ensembles », Université Montpellier-II ; (mars 2008) « Structuralisme et morphodynamique », Le moment philosophique des années 60 en France, ENS ; (mars 2008) ; « Les modèles d’activations neuronales spontanées », Hallucinations dans la philosophie et les sciences cognitives, Couvent des Cordeliers.

8En décembre 2007 j’ai présidé le jury d’HDR de Sabine Ploux (Lyon-II) et en janvier 2008 j’ai fait partie du jury de thèse de David Philipona (ENS Cachan) : Développement d’un cadre mathématique pour une théorie sensori-motrice de l’expérience sensorielle (directeurs K. O’Regan et J.-P. Nadal).

Publications

  • « Structure et Histoire », Histoire, logique et mathématiques. Hommages à Charles Morazé, Paris, AREHESS, 2007, p. 113-121.
  • « Da Filosofia Transcendental da constituiçâo das objectividades, à problemática aristotélica da estruturação qualitativa do mundo sensivel (1987) », Rivista portuguesa de história do livro, sous la dir. de Manuel Cadafaz de Matos, Lisbonne, Edições Tavola Redonda, 2007, p. 377-401.
  • « Cognizione, fenomenologia e neurogeometria », Dedalus, sous la dir. de Massimiliano Cappucio e Marco Annoni, 2, 2-3, 2007, p. 14-19.
  • « End of rationality ? », dans Which values for our time ?, sous la dir. de F. Gil et D. S. Hamilton, Calouste Gulbenkian Foundation, Lisbonne, Gradiva, 2007. p. 23-35.
  • « Le hiatus entre le logique et le morphologique. Prédication et perception », Centro Internazionale di Sémiotica e Linguistica, Documents de travail, 369, 2007, p. 1-24.
  • Avec A. Sarti et G. Citti, « The symplectic structure of the primary visual cortex », Biological Cybernetics, version Web, DOI 10.1007/5 00422-007-0194-9, 2007.
  • « Le statut néo-transcendantal de l’objectivité scientifique », Filosofia, Scienza e Bioetica. Studi internazionali in onore di Evandro Agazzi, sous la dir. de F. Minazzi, Rome, Presidenza del Consiglio dei Ministri, 2007, p. 681-686.
  • Neurogéométrie de la vision. Modèles mathématiques et physiques des architectures fonctionnelles, Paris, Les Éditions de l’École Polytechnique/Ellipses, 2008, 424 p.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Petitot, « Épistémologie des modèles », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 116-118.

Référence électronique

Jean Petitot, « Épistémologie des modèles », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19104

Haut de page

Auteur

Jean Petitot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals