Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire sociale et démographie

Démographie

Hervé Le Bras
p. 154-156

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Hervé Le Bras, directeur d’études

Les quatre mystères de la population

1Le premier semestre du séminaire était en principe consacré au développement à l’échelle de l’Europe des « quatre mystères de la population française », titre de mon ouvrage publié en mai 2007. Ces quatre mystères s’énonçaient ainsi : la France est devenue un pays d’émigration (sans doute un solde négatif de 50 000 Français chaque année à ne pas confondre avec le solde des étrangers, positif d’environ 10 0000 personnes) ; le désert français est en voie de résorption : ce sont les communes rurales de 1 000 à 2 500 habitants dont la population croît le plus rapidement depuis 2000 ; si l’on calcule rigoureusement la descendance finale des générations françaises (en comptant les enfants nés en France des immigrés), elle se situe au dessus du seuil de remplacement dès 1922 et n’est jamais repassée au dessous depuis lors ; la mortalité est entrée dans un nouveau régime durant les années 1970, régime caractérisé par une diminution des risques de mortalité en proportion presque identique quelque soit l’âge au dessus de 50 ans.

2Ces quatre changements ont d’importantes conséquences et soulèvent des questions qui ont été examinées au cours des premières séances du séminaire : l’immigration doit compenser l’émigration en termes de capital humain ; l’aménagement du territoire doit être repensé en terme de peuplement du rural profond ; le niveau de la fécondité permet à la population de croître sans recourir à une immigration importante ; l’espérance de vie en bonne santé augmentant plus vite que l’espérance de vie totale, la proportion de la population en mauvaise santé, donc requérant des soins, n’augmente pas malgré le vieillissement. Les causes de la hausse des dépenses de santé ne sont donc pas démographiques.

3La commission des affaires sociales du Parlement européen m’ayant commandé un rapport sur l’avenir démographique de l’Europe qui reprenait ces quatre thèmes et y ajoutait la question des retraites, j’ai donc élargi l’analyse et les calculs aux vingt-sept pays européens pour lesquels les situations sont plus diverses donc les mystères différents. L’analyse comparative a fait ressortir notamment une forte hétérogénéité des régimes démographiques que l’intégration politique ne réduisait pas.

4La seconde partie de ce premier semestre n’était pas prévue à l’origine, mais a été suscitée par des discussions avec les participants sur la nature et les causes de la ségrégation spatiale des populations. J’ai alors étendu le modèle de Thomas Schelling dans une direction morphologique en montrant que de petites différences sur le nombre de cases vides ou sur la dimension du voisinage donnaient lieu à une extraordinaire richesse de formes engendrant des paysages virtuels. Une journée commune organisée avec Michel Bussi au département de géographie de l’Université de Rouen a été consacrée aux automates cellulaires en géographie et en démographie. Elle a permis de passer, par une série de modèles voisins, du modèle de Schelling aux automates de Conway, notamment celui du « jeu de la vie », puis aux automates linéaires de Wolframm dont plusieurs nouvelles propriétés et une forme simplifiée ont été prospectées lors de séances du séminaire où des animations électroniques ont été testées grâce au vidéoprojecteur. Poursuivant sur cette lancée, les modèles de Penrose et les quasi-cristaux ont terminé ce premier semestre et montré la richesse des procédures mathématiques simples pourvu que l’on fasse preuve d’imagination (par exemple, la projection orthogonale de sections de tunnels à trois dimensions dans l’espace maillé à cinq dimensions pour engendrer les formes de Penrose).

Publications

  • The nature of demography, Princeton, Princeton University Press, 2008, 384 p.
  • Addio alle masse : critica della ragione demografica, Milan, Elèuthera, 2008, 88 p.
  • Contre le conservatisme démographique français : quatre essais sur la population actuelle de la France, Paris, En temps réel, cahier 32, 2008, 72 p.
  • Le sol et le sang, Paris, Éd. de l’Aube, 2008, 128 p. (5e édition revue et augmentée)
  • La Bretagne en mouvement : Terrains démographiques, politiques et sociaux de l’avenir, Paris, Éd. de l’Aube, 2007, 88 p.
  • « Le mystère 68 » (avec J. Baynac, H. Weber, P. Yonnet), dans Mai 68, Le Débat, Paris, Gallimard, 2008, p. 99-144.
  • « Liens faibles et ségrégations fortes » dans Ces Lieux qui nous habitent, sous la dir. de F. Guérin et E. Filippova, Paris, Éd. de l’Aube et Ined, 2008, p. 181-208.
  • « Quelles statistiques ethniques ? », L’Homme, 184, 2007, p. 7-25.
  • « Infans Economicus », Entretiens d’Auxerre, 2007, sous la dir. de M. Wieviorka, Auxerre, éd. Sciences humaines, p. 182-206.
  • « Comment anticiper et prendre en compte les évolutions démographiques dans le domaine de l’habitat et de l’urbain », dans Le futur des villes à l’impératif du développement durable : enjeux, programmes, méthodes, Paris-La Défense, PUCA, 2007, p. 65-73.
  • Foreword in Family, kinship and place in France, sous la dir. de C. Bonvalet, A. Gotman, Y. Grafmeyer, Londres, Southern University press, 2007, p. ii-vi.
  • « Les mots doux de la violence », La Recherche, 413, 2007, p. 97.
  • « Des milliards de Terriens », La Recherche, 415, jan. 2008, p. 6-11.
  • « Enquête sur le peuplement de la France », L’Histoire, 326, 2007, p. 42-51.
  • « Finesse et géométrie des élections », La Recherche, 410, 2007, p. 113.
  • « Statistique citoyenne », La Recherche, 408, p. 97.
  • « Le climat social restera différent », Bretagne(s), 10, avril-juin 2008, p. 19-22.
  • « La Terre peut-elle supporter 9 milliards d’hommes ? », Sciences et Avenir, nov. 2007, p. 71.
  • « Fécondités, mentalités et politique », La Jaune et la Rouge, 2008, p. 28-34.
  • « Défaite globale ou enjeux locaux ? », La Revue Parlementaire, 905, avril 2008, p. 26.
  • « Âge et vote : pourquoi les personnes âgées ont-elles fait gagner Sarkozy ? », La Revue Socialiste, 29, oct-nov. 2007, p. 121-129.
  • « La Terre ne peut pas nourrir 9 milliards d’humains », La Recherche, 412, 2007, p. 86.
  • « Les mots démocrates », La Recherche, 419, 2008, p. 101.
  • « Rhétorique du calcul », La Recherche, 421, 2008, p. 113.
  • « Des milliards de Terriens », La Recherche, 415, 2008, p. 6-11.

Hervé Le Bras, directeur d’études

Races, peuples, populations : des minorités visibles aux communautés imaginaires

5Autant le premier semestre a été tourné vers les sciences positives, autant le second a été consacré aux questions d’interprétation en reprenant le thème déjà abordé au cours des années précédentes de « races, peuples, populations, nations ». Le principe en est simple : détecter dans les textes originaux les termes désignant des groupements humains pour éclairer leur signification et leurs relations. C’est en fait une démarche proche de l’archéologie pratiquée par Michel Foucault et renouvelée par les travaux récents de Giorgio Agamben. Inévitablement, une telle prospection soulève des questions profondes de sociologie et de science politique. Dans les séminaires de ce semestre, les auteurs passés à la moulinette ont été Hérodote, César, Tacite, Machiavel, Bodin, Hobbes et... Malthus dont on a montré qu’il transforme la population de facteur (qu’elle est depuis l’arithmétique politique de Petty) en acteur. Cette étude théorique a été mêlée de pratique durant ce second semestre car, par une suite de hasards (et à cause de la publication de mon article sur les statistiques ethniques dans l’Homme), je me suis retrouvé membre de plusieurs commissions qui abordaient d’une manière ou d’une autre les populations, les races et les ethnies (commission pour la libération de la croissance française, dite commission Attali, commission du livre blanc des Affaires étrangères, dite Juppé-Schweitzer, commission Mazeaud sur l’opportunité de quotas ethniques et professionnels, mission Wieviorka sur la diversité).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hervé Le Bras, « Démographie », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 154-156.

Référence électronique

Hervé Le Bras, « Démographie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 27 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19148

Haut de page

Auteur

Hervé Le Bras

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals