Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire des sciences

Expansion européenne et formation des savoirs, XVIe-XXe siècle

Kapil Raj
p. 162-163

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Kapil Raj, maître de conférences

Sciences et mondialisations, XVIe-XXe siècle

1Cette année, le séminaire a été consacré à faire un état des lieux historiographiques des travaux touchant à la construction des savoirs dans un contexte global. Longtemps conçue en termes de la mission civilisatrice de l’Europe vis-à-vis du reste du monde, la « place » de la science moderne sur la planète est l’objet d’un champ de recherche foisonnant depuis une trentaine d’années. Pour simplifier, ce champ est animé par une question de fond : comment réconcilier la prétention de la science moderne d’être à la fois européenne et universelle ? Deux grands modèles dominaient les schémas explicatifs : le diffusionnisme, dont l’expression la plus claire est parue en 1967 sous la plume de George Basalla, et l’irénisme explicité dans les travaux de Joseph Needham. Ces deux modèles ont donné lieu à un foisonnement de recherches depuis une trentaine d’années, d’une part sur les mécanismes et les agents de la diffusion (notamment des jésuites), et les idéologies qui l’ont animé, d’autre part sur la remise en question du diffusionnisme lui-même. Ainsi, les recherches menées par le courant « science et empires » ont montré de façon convaincante l’existence des traditions scientifiques et techniques fortes dans diverses parties du monde, notamment dans les mondes indien, persan et arabe. La thèse diffusionniste fut fortement questionnée, pointant les « emprunts » des savoirs non-occidentaux par les Européens, les amnésies dans l’écriture de l’histoire des sciences et les asymétries produites par l’impérialisme européen entre colonisateurs et colonisés. Ces travaux ont mis en évidence la part active des acteurs qui reçoivent les nouvelles théories ou techniques dans un processus de réception et d’appropriation fort complexe. Cependant, depuis quelques années de nouveaux questionnements et courants historiographiques ont contribué à enrichir et à complexifier la simple quête des origines et de la diffusion de la science moderne. Ainsi, certains travaux se sont tournés vers les activités de collecte des objets naturels et artéfacts des quatre parties du monde dans les périodes moderne et contemporaine. Signalons le rôle de l’interaction culturelle entre les Européens et les différents peuples qu’ils ont rencontrés au cours des derniers siècles, un thème important dans les travaux récents des historiens des sciences et des techniques. Les rapports entre l’histoire des sciences et celle du commerce et des communautés marchandes est un autre domaine d’intérêt à plusieurs dimensions qui n’ont qu’à peine été explorées jusqu’à présent. Cette dimension acquiert une importance particulière au moment de la constitution au cours du XVIIe siècle des grandes compagnies de commerce européennes qui participent également à la quête impériale occidentale tout en étant intimement liées aux activités de collecte et de mise en ordre du monde. Le rôle de médiateur joué dans l’histoire par les communautés marchandes et les compagnies de commerce, tout comme la médiation interculturelle tout court, constituent encore d’autres sujets importants. D’autres questions sont à remarquer également : l’histoire de l’environnement dans une perspective globale depuis l’époque moderne ; les rapports entre droit et savoirs, sujet à peine effleuré dans le contexte européen commence à être traité dans le contexte de l’interaction entre plusieurs droits dans les contextes coloniaux où plusieurs droits se rencontrent donnant lieux à de nouvelles pratiques savantes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Kapil Raj, « Expansion européenne et formation des savoirs, XVIe-XXe siècle », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 162-163.

Référence électronique

Kapil Raj, « Expansion européenne et formation des savoirs, XVIe-XXe siècle », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 22 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19156

Haut de page

Auteur

Kapil Raj

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals