Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Afrique

Histoire et anthropologie de la corne de l’Afrique

Éloi Ficquet
p. 184-185

Texte intégral

Éloi Ficquet, maître de conférences

Le croquis comme outil de connaissance

1Les collections d’objets d’Afrique de l’Est conservés au Musée du Quai Branly, ont été étudiées à partir des techniques du croquis. Le travail a commencé sur un objet simple, voire même l’un des plus simples graphiquement, la lance, perche surmontée d’une pointe de métal. Cet objet, à la fois arme et outil, est sans doute celui à travers lequel on peut appréhender différentes facettes des sociétés pastorales de la Corne de l’Afrique. L’intention n’était pas seulement de dessiner dans le détail cet objet et de saisir la variation de ses formes d’une société à l’autre, d’une époque à l’autre. Le travail a aussi consisté à tenter de représenter les diverses situations et configurations corporelles dans lesquelles les lances peuvent être employées : marche, appui en station debout, différentes façons de porter, de lever, de lancer, groupe de lanciers, etc. À partir de là, la réflexion a porté sur le choix de la perspective et sur la sélection des éléments pertinents pour réaliser un croquis exploitable à des fins scientifiques. Ce faisant, le séminaire a cherché à réhabiliter cette technique archaïque, négligée en raison de l’usage de techniques plus immédiates de fixation d’images (photographie, film, vidéo) dont la miniaturisation et la démocratisation ont permis l’usage sur les terrains d’enquête de l’ethnographie. Ces dernières techniques sont en effet fortement tributaires de la position de l’observateur, tandis que le croquis permet, comme l’écriture, d’échapper à cette contrainte et de construire des représentations alternatives ou hypothétiques. Enfin, le travail sur les objets ayant eu lieu dans les salles d’exposition permanente du musée, le croquis a été employé pour représenter le dispositif muséographique et les difficultés d’observation qu’il impliquait, notamment en raison des conditions d’éclairage renvoyant d’abord au spectateur son reflet sur la vitrine avant d’accéder aux objets exposés. Plusieurs séquences de croquis ont permis de traiter la complexité de cette mise en abîme de la situation d’observation ethnographique.

Publications

  • « Ethiopie. Histoire depuis 1978 », Encyclopaedia Universalis, mise à jour 2008.
  • « Oromo », Encyclopaedia Universalis, mise à jour 2008.
  • « Somalie. Histoire », Encyclopaedia Universalis, mise à jour 2008.
  • « L’impact durable d’une action artistique : le premier Festival mondial des arts nègres de Dakar en 1966 », Africultures, 73, 2008, p. 18-25.
  • « Husayn, sayh, Bale », « Kombolca », « Koräm », « Liban Amàdé », « Lifchitz, Deborah », « Läga Hidda », « Läga Gora », « Lägambo », « Mästäwat, queen », « Mammädoc dynasty », « Mähämmàd Ali », sous la dir. de S. Uhlig, Encyclopaedia Æhiopica, vol. 3, Wiesbaden, Otto Harrasowitz Verlag, 2007.
  • « Islams africains. 1re partie : une histoire de longue durée », conférence de l’Université de tous les savoirs, cycle « Islams d’aujourd’hui », 11 octobre 2007.
  • « L’histoire nationaliste des Oromo d’Éthiopie contre le dénigrement et face à l’exil », sous la dir. de M. B. Basto, Enjeux littéraires et construction d’espaces démocratiques en Afrique subsaharienne, Paris, Éd. de l’EHESS, coll. Dossiers africains, 2007, p. 159-182.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Éloi Ficquet, « Histoire et anthropologie de la corne de l’Afrique », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 184-185.

Référence électronique

Éloi Ficquet, « Histoire et anthropologie de la corne de l’Afrique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19181

Haut de page

Auteur

Éloi Ficquet

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals