Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Histoire comparée des noblesses européennes, XVIe-XVIIe siècles

Jean Boutier
p. 267-268

Texte intégral

Jean Boutier, directeur d’études

Histoire comparée des aristocraties européennes

1D’octobre 2007 à mars 2008, l’enseignement s’est déroulé à Marseille. Il a poursuivi l’examen, repris l’année précédente, des processus de communication savante au sein de la « république des lettres » dans l’Europe des XVIe-XVIIIe siècle. Parallèlement à l’examen de questions de méthodes, concernant notamment les « mots » qu’utilise l’histoire comparative – comparaison entre vocabulaires « nationaux », entre vocabulaire contemporain et vocabulaire des historiens –, il a abordé la question de la circulation intellectuelle d’une part à partir des processus de réception – en particulier la discussion par Jacques Revel du Radical Enlightenment de Jonathan Israel (2001) –, d’autre part à partir d’une prise en considération générale des processus de communication à l’échelle du continent. Une journée a été consacrée à la discussion finale d’un large projet de recherche (CITERE) présenté à l’ANR par Pierre-Yves Beaurepaire (Université de Nice), avec Jeanne Peiffer (Centre Alexandre Koyré) et Jean-Pierre Vittu (Université d’Orléans) consacré au procès de communication dans l’Europe moderne.

2D’avril à juillet, l’enseignement s’est effectué dans le cadre de la chaire Marc Bloch, à l’Université Humboldt de Berlin. Il a reposé sur la prise en considération simultanée de deux processus majeurs, en apparence contradictoires, dans l’Europe moderne. D’une part, la construction bien connue de formations étatiques de plus en plus larges, cloisonne un espace sur lequel elles augmentent leur contrôle ; d’autre part, la constitution d’espaces ouverts à l’échelle continentale, résulte d’échanges et de mises en commun qui ignorent les limites et les territoires que les États ont façonnés et qui participent à l’élaboration du procès de communication. L’accent en particulier a été mis sur la dimension fortement politique des échanges savants et d’une pratique, fondamentale pour la formation des aristocraties, comme le voyage d’éducation ou « grand tour » ; il a permis, entre autres, de souligner certains points aveugles majeurs dans la littérature récente sur la « république des lettres ».

3Comme chaque année, une série de huit séances spécifiques a été consacrée à la formation méthodologique et réflexive des étudiants de master.

4Divers séminaires et interventions consacrés à des travaux d’histoire comparée de l’Europe ont été présentés à l’Institut suisse de Rome, à l’Université de Stanford (Californie), à l’Université d’Avignon, à la Frei Universitàt de Berlin (dans le cadre du Berliner Kolleg für Vergleichende Geschichte Europas), à l’Université de Torun (Pologne) et à l’Université de Pavie (Italie).

Publications

  • « Institutions royales et références italiennes : l’académie pour l’éducation de la noblesse à Aix-en-Provence au début du XVIIe siècle », Provence historique, n° 231, janvier-mars 2008, p. 3-17.
  • « L’espace résidentiel de la noblesse florentine (XVIe-XVIIIe siècle) », sous la dir. de John Dunne, Paul Janssens, Living in the city : Elites and their residences, 1500-1900, Louvain, Brepols (Studies in European urban history, 1100-1800, n° 13), 2008, p. 29-55.
  • « Conclusions », dans La soriografia fra passato e futuro. Il X Congresso Internazionale di Scienze Storiche (Roma, 1955) cinquant’anni dopo. Atti del congresso internazionale, Roma, 21-24 settembre 2005, sous la dir. de Hans Cools, Manuel Espadas Burgos, Michel Gras, Michael Matheus, Massimo Miglio, Premessa di Walter Geerts, redazione di Gerhard Kuck, Rome, Unione Internazionale degli Istituti di Archeologia, Storia e Storia dell’Arte in Roma, 2008, p. 341-352.
  • « La cartografia urbana degli astronomi-geografi : Guillaume Delisle e la pianta di Parigi (1716) », dans La città dei cartografi, sous la dir. de Cesare De Seta, Brigitte Marin, Naples, Electa, 2008, p. 25-32.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Boutier, « Histoire comparée des noblesses européennes, XVIe-XVIIe siècles », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 267-268.

Référence électronique

Jean Boutier, « Histoire comparée des noblesses européennes, XVIe-XVIIe siècles », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 26 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19248

Haut de page

Auteur

Jean Boutier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals