Skip to navigation – Site map
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Monde méditerranéen

Travail et industrie dans l’Europe préindustrielle

Mathieu Arnoux and Jacques Bottin
p. 285-287

Full text

Mathieu Arnoux, directeur d’études
Jacques Bottin, directeur de recherche au CNRS

Firmes commerciales et organisation des marchés de l’Europe du Nord-Ouest à la Méditerranée : structures et pratiques (XIIIe-XVIIe siècle)

1Le parti avait été adopté cette année de consacrer l’essentiel des séances du séminaire au thème des produits commercialisés, envisagés particulièrement à partir des sources d’entreprises, comptabilités et manuels d’ars mercatoria en particulier, ou sources fiscales. Les séances consacrées aux toiles, aux bois, aux métaux et objets métalliques (ferreux ou non-ferreux), aux marchandises de l’Europe septentrionale ou de la Méditerranée, n’ont pu, au mieux, qu’esquisser les contours d’une enquête à mener sur des sources multiples. Le choix de laisser provisoirement de côté les conditions techniques de la production pour s’interroger sur les modalités de la circulation et de l’échange a inévitablement orienté la recherche vers les processus, trop souvent négligés pour les périodes anciennes, de spécialisation des réseaux commerciaux et d’institutionnalisation des pratiques. L’approche par les port-books et customs accounts anglais ou par les correspondances, registres de comptes et manuels des marchands montre en effet l’importance des définitions de produits ou des usages métrologiques dans l’identification des marchandises et la garantie de leurs qualités. L’examen minutieux des transactions, de leur évocation dans les correspondances à leur imputation dans les divers livres comptables, révèle en particulier l’inadéquation d’approches globales tendant à réunir sous un seul terme générique (fer, toile, poissons, sucres) des produits fortement individualisés par leurs prix, leur saisonnalité, leurs emballages ou leurs unités de mesure. Une séance organisée en collaboration avec Giovanna Cifoletti, avec la participation de Jochen Hoock (Université Paris-VII), Maryvonne Spiesser (Université Toulouse-III) et Stéphane Lamasse (Université Paris-I) a été consacrée aux problèmes de l’arithmétique commerciale, à partir de manuels imprimés du milieu du XVIe siècle. Elle a montré l’intérêt de croiser les questionnements sur le contenu et sur le contexte, éditorial et commercial de ces sources, relativement abondantes et encore si mal connues. L’expérience sera renouvelée, en incluant dans l’analyse les traités d’arithmétique manuscrits de la fin du Moyen Âge. Les 23 et 24 novembre 2007, une table ronde internationale organisée par les deux responsables du séminaire a rassemblé à l’Université Paris-VII et à l’École normale supérieure une vingtaine de communicants venus de divers pays européens autour du thème « Pratiques de gestion des acteurs économiques : de l’entreprise au territoire (XIVe-XVIIe siècle) », avec le soutien du CNRS, de la Mission historique française en Allemagne et de l’École française de Rome. Visant à faire le point sur diverses enquêtes menées en Europe sur les formes de l’entreprise à la fin du Moyen Âge, cette réunion à laquelle assistaient la plupart des membres du séminaire, a été prolongée par une école doctorale d’été tenue au siège et dans les archives de la Fraternità dei Laici d’Arezzo, du 14 au 19 juillet 2008, avec le soutien de l’École française de Rome, du ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, de l’Istituto storico italiano per il Medioevo et de l’Université de Sienne. Quinze boursiers venus de cinq pays d’Europe (parmi lesquels cinq participants réguliers du séminaire), et une douzaine d’intervenants ont pu ainsi présenter des travaux portant, le plus souvent, sur des comptabilités commerciales et partager sources, méthodes et problèmes. Préparées de longue date et s’inscrivant l’une comme l’autre dans les thèmes du séminaire, ces deux rencontres ont permis de faire avancer dans les faits l’idée d’une enquête internationale sur les sources économiques et d’entreprise de la première modernité ainsi que de la nécessaire confrontation internationale des travaux des doctorants dans ce domaine.

Publications

  • « Les moulins à eau en Europe occidentale (IXe-XIIe siècle). Aux origines d’une économie institutionnelle de l’énergie hydraulique », dans L’acqua nei secoli altomedievali. Atti della LV Settimana di studio (Spoleto, 12-17 aprile 2007), Spolète 2008, p. 693-746.
  • « Un débat sur le commerce des blés et la banalité des moulins en 1472 », dans Jeux d’eaux. Moulins, meuniers et machines hydrauliques, XIIe-XXe siècle, Études offertes à Georges Comet, Cahier d’Histoire des techniques, 2008, 7, p. 13-22.
  • « Relation salariale et temps du travail dans l’industrie médiévale », Le Moyen Âge 2008/1, Prépublication, p. 1-25, article consultable en ligne à l’adresse : http://www.cairn.info/​resume.php?ID_ARTICLE=RMA_PR1_0001.
Top of page

References

Bibliographical reference

Mathieu Arnoux and Jacques Bottin, « Travail et industrie dans l’Europe préindustrielle », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 285-287.

Electronic reference

Mathieu Arnoux and Jacques Bottin, « Travail et industrie dans l’Europe préindustrielle », Annuaire de l’EHESS [Online],  | 2009, Online since 15 May 2015, connection on 21 May 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19267

Top of page

About the authors

Mathieu Arnoux

By this author

Jacques Bottin

By this author

Top of page

Copyright

EHESS

Top of page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals