Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Études allemandes

Histoire socioculturelle des relations franco-allemandes, XIXe-XXe siècles

Michael Werner
p. 297-298

Texte intégral

Michael Werner, directeur d’études

Historiographies franco-allemandes et transferts culturels

1Pendant l’année 2007-2008, nous avons poursuivi l’enquête sur l’histoire croisée de l’Allemagne et de la France pendant l’entre-deux-guerres. Un premier bloc de séances du séminaire a été conçu pour poser ou rappeler un certain nombre de jalons historiographiques autour des thèmes suivants : les sorties de guerre, les commémorations et les politiques de la mémoire en France et en Allemagne, les occupations militaires, les relations intellectuelles franco-allemandes, notamment à propos de la création et des activités des instituts de Mayence, Strasbourg, Francfort-sur-le-Main et Cologne. Pendant les séances du second semestre, on a resserré la focale pour s’intéresser à l’exil allemand à Paris pendant les années 1930 et aux politiques culturelles allemandes pendant l’Occupation. Après deux séances consacrées à une tentative de sociographie de l’exil, on a successivement travaillé sur Walter Benjamin, sur les musiciens (séance animée par Anna Langenbruch), sur les photographes, sur les écrivains et journalistes, sur les peintres et sur les chercheurs en sciences sociales. Nous avons été attentifs aux difficultés d’insertion, aux changements de trajectoire, aux phénomènes de sociabilité des émigrés et au tissu associatif créé par les exilés. Parallèlement, nous nous sommes intéressés aux transfigurations visuelles et littéraires de l’exil. Nous avons enfin consacré un petit ensemble de séances à la discussion des problèmes méthodologiques de l’histoire des concepts (Begriffsgeschichte), à la fois dans une perspective historiographique remontant à l’entre-deux-guerres et en pointant les évolutions actuelles du champ de recherche. Outre Anna Langenbruch, Christoph Conrad (Université de Genève), Willibald Steinmetz (Université de Bielefeld) et Jan Behrends (Wissenschaftszentrum Berlin) ont animé des séances en cours d’année. Qu’ils soient ici remerciés de leur contribution au travail collectif.

2Par ailleurs, j’ai assuré au premier semestre, en collaboration avec Yves Cohen, Nancy L. Green et Kapil Raj, un séminaire de master sur « Histoire et historiographie transnationale ». Enfin nous avons poursuivi, avec Falk Bretschneider, Christophe Duhamelle, Alexandre Escudier, Wolfgang Kaiser, Christine Lebeau, Pierre Monnet, Marie-Louise Pelus-Kaplan et Patrice Veit le séminaire de recherche collectif « Les mots de l’histoire » consacré à l’analyse des relations entre les mots des « sources » et les catégories historiographiques étudiées à partir des traditions de recherche française et allemande, dont on trouvera le compte rendu dans la partie de l’annuaire réservée aux séminaires de centres.

Publications

  • Avec Hans-Erich Bödeker et Patrice Veit, Les sociétés de musique en Europe 1700-1920. Structures, pratiques musicales, sociabilités, Berlin, Berliner Wissenschafts-Verlag, 2007, 516 p.
  • Avec Christine Schmider : « Das Baudelaire-Buch », dans Benjamin-Handbuch, sous la dir. de Burkhardt Lindner, Stuttgart, Metzler, 2006, p. 567-584.
  • « Kulturbetrieb und Wirtuosentum. Zu einigen Strukturveränderungen im Pariser Musikleben der Julimonarchie », dans Übergänge zwischen Künsten und Kulturen. Internationaler Kongress zum 150. Todesjahr von Heinrich Heine und Robert Schumann, sous la dir. d’Henriette Herwig, Volker Kalisch, Bernd Kortländer, Joseph A. Kruse, Bernd Witte, Stuttgart, Metzler, 2007, p. 15-24.
  • « Deutsch-französische Beziehungen von den Anfängen bis 1803 », dans Handbuch Französisch, sous la dir. de Ingo Kolboom, Thomas Kotschi, Edward Reichel, nouvelle édition, Berlin, Erich-Schmidt-Verlag 2008, p. 654-662.
  • « Deutsch-französische Kulturbeziehungen », dans Handbuch Französisch, sous la dir. de Ingo Kolboom, Thomas Kotschi, Edward Reichel, nouvelle édition, Berlin, Erich-Schmidt-Verlag, 2008, p. 705-716.
  • Avec Bénédicte Zimmermann : « Beyond comparison. Histoire croisée and the challenge of reflexivity », traduction russe de l’article paru dans History and Theory, 2006, dans Ab Imperio, 2/2007, p. 59-90.
  • Avec Michel Espagne, « La construcción de una référencia cultural alemana en Francia. Génesis e historia (1750-1914) », dans Interculturas, transliteraturas, sous la dir. d’Amelia Sanz Cabrerizo, Madrid, Arco Libros, 2008, p. 187-216.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michael Werner, « Histoire socioculturelle des relations franco-allemandes, XIXe-XXe siècles », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 297-298.

Référence électronique

Michael Werner, « Histoire socioculturelle des relations franco-allemandes, XIXe-XXe siècles », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 21 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19279

Haut de page

Auteur

Michael Werner

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals