Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie historique

Histoire et anthropologie de la culture lettrée du Moyen Âge musulman

Houari Touati
p. 337-338

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Houari Touati, directeur d’études

Histoire et anthropologie des mutations graphiques aux premiers siècles de l’Islam

1Cette année, le séminaire s’est attaché à cerner une catégorie particulière de qurrâ’ plur. de qâri’ en référence à la révélation coranique – dont la caractéristique est de présenter un profil d’intellectuel ascétique. C’est dans une confrontation perpétuelle avec le Coran que ces premiers ascètes de l’islam se sont constitué une identité qui les distingue d’autres profils de lettrés taillés dans la référence à la révélation coranique. Ces qurrâ’-ascètes ont fait de la lecture – à distinguer de la récitation – du Coran un acte de dévotion personnelle, en même temps qu’ils en ont médité le contenu pour approfondir leur propre rapport au monde. Ainsi se sont-ils emparés de certains passages coraniques et de certains personnages bibliques et coraniques, comme Jésus, pour forger leur théorie du renoncement. Cette renonciation au monde s’est exprimée essentiellement à travers des formes d’esseulement ritualisé et d’abstinence alimentaire et sexuelle. Cette manière paroxystique d’être au monde n’a pas manqué de leur occasionner des ennuis avec les autorités religieuses et politiques. Ils ont connu les premières persécutions que des intellectuels en islam aient payées pour leurs idées et convictions. Ce qui ne les a pas empêché d’imposer à la culture islamique une tendance intellectuelle ascétique qui sera une des traits majeurs de cette culture. Au premier siècle de l’hégire, ces « pieux personnages » (‘ubbâd), comme ils se qualifient parfois, n’ont pas le discours élaboré. Mais déjà leur présence dans la société islamique en voie de constitution et leur fréquentation assidue du Coran, tout autant que leur ouverture aux autres expériences religieuses, particulièrement le monachisme chrétien, les imposent comme d’actifs acteurs d’une mutation à la fois religieuse et intellectuelle.

2Le responsable du séminaire a passé le mois d’avril 2007 au département d’histoire de l’Université de Californie à Los Angeles où il a donné des conférences.

Publications

  • Recueil d’articles réunis et présentés avec F. Micheau, G. Martinez-Gros « Chroniques médiévales : temps, narration, usages », Studia islamica, n° 104/105, 2007 (parution 2008), 219 p.
  • « Pour une histoire de la lecture au Moyen Âge musulman : à propos des livres d’histoire », Studia islamica, n° 104/105, 2007 (parution 2008), p. 11-44.
  • « Notes sur le banquet philosophique et littéraire arabe », dans Corrispondenza d’aio-rosi sensi. L’omoerotismo nella letteratura medievale, sous la dir de P. Odorico, N. Passero et M.P. Bachmann, Alexandrie, 2008, p. 271-283.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Houari Touati, « Histoire et anthropologie de la culture lettrée du Moyen Âge musulman », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 337-338.

Référence électronique

Houari Touati, « Histoire et anthropologie de la culture lettrée du Moyen Âge musulman », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 23 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19315

Haut de page

Auteur

Houari Touati

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals