Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie historique

Pratiques religieuses dans l’Islam méditerranéen

Hassan Elboudrari
p. 338-340

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Hassan Elboudrari, maître de conférences

Les confréries religieuses au Maghreb moderne et contemporain : objets, modèles et pratiques de connaissance

1Cette année nous avons poursuivi, avec les étudiants comme avec les invités occasionnels du séminaire – et pour encore les deux années à venir, le défrichement approfondi du thème entamé ici l’an dernier, en parallèle étroit avec l’important projet collectif FSP, « Savoirs techniques et administrations dans le Maghreb : héritage et circulations » que nous coordonnons depuis 2005 avec D. Nordman (CNRS-CRH), au nom de notre centre, le CHSIM, en association avec des équipes des trois pays du Maghreb, constituées de chercheurs-enseignants et de doctorants.

2Notre contribution personnelle à ce projet consiste principalement, sous les espèces de l’activité continue de notre séminaire, à reprendre attentivement l’objet « confrérie religieuse » et à analyser comment, dans le Maghreb de la longue durée, on a construit cet objet de connaissance et traité, intellectuellement et administrativement, avec sa réalité complexe.

3En effet, très tôt, et bien avant l’installation de l’administration coloniale, des acteurs, appartenant à divers appareils d’État ou à des institutions académiques, au Maghreb comme en Europe, sur différents registres et de manières diverses, se sont préoccupés de ce que pouvaient être, d’abord, les confréries religieuses et de la façon dont, ensuite, on pouvait les appréhender, voire de traiter avec elles. L’hypothèse dont nous avons continué à poursuivre la pertinence est qu’assez tôt aussi, en tout cas dès les premières « enquêtes » (début du XIXe siècle) consacrées, ici et là à ce sujet, sujet toujours sensible jusqu’à aujourd’hui, on assiste à l’élaboration d’une manière de modèle qui, peu ou prou, structure le rapport théorique et pratique des différents acteurs de l’administration avec l’objet « confrérie » du Maghreb, précolonial, colonial comme indépendant. La longue suite de ces travaux, d’abord récits de voyage, ensuite monographies savantes et/ou enquêtes commandées, civiles ou militaires, celles-ci publiées souvent et recevant un label académique, celles-là servant d’une manière ou d’une autre à l’appareil administratif, a peu à peu enrichi, affiné et quelquefois infléchi ce modèle.

4C’est précisément ce modèle que l’on continue à tenter de reconstituer précisément ici pour le Maghreb (avec des vues comparatives sur d’autres régions du monde musulman), selon les méthodes de l’anthropologie historique, de la sociologie de la connaissance et, d’une certaine manière, de l’archéologie des savoirs, à partir de l’examen de ce qui s’avère être un véritable « corpus », copieux et continu. Nos premiers résultats ont abouti à la reconstitution d’un modèle évolutif d’appréhension (et d’action), organisé en stéréotypes dynamiques décrivant une réalité multiforme et polyvalente, la confrérie, une « force » de nature à la fois sociopolitique, quelquefois militaire, très souvent économique, en même temps qu’elle est spirituelle et intellectuelle, mais indissociable, pour tous les observateurs, de cette autre force qui lui est contrapuntique dans la structuration sociale qu’est la tribu, autre objet de notre recherche collective au sein de ce projet FSP.

5Nous avons dans ce cadre, en coordination avec D. Nordman ainsi que nos collègues maghrébins, personnellement co-organisé, préparé et codirigé deux colloques scientifiques internationaux FSP qui ont pu avoir lieu (Bizerte-Tunisie, décembre 2006 et Rabat-Maroc, décembre 2007). Deux autres colloques sont en cours de préparation (Constantine-Algérie, février 2009, et colloque final à Paris, novembre 2009). L’ensemble est destiné à une publication collective finale, d’ores et déjà en cours de préparation. Nous avons, enfin et de ce point de vue, rédigé, en coordination avec D. Nordman, les Rapports scientifiques (et financiers) intermédiaires d’activités du projet FSP (mai 2007 et mai 2008), rapports substantiels remis à la tutelle et destinés à une publication ultérieure.

6Nous avons, enfin, comme c’est la tradition de ce séminaire, suivi de très près les travaux de quelques étudiants participants réguliers du séminaire, inscrits en master 1 et 2, ou en thèse, à l’EHESS ou dans des universités parisiennes (notamment pour cette année : S. Medrouh, J. Khobeizi, B. M’hayro, E. Rebillard, A. Sassi, I. Warscheid), qui nous ont régulièrement soumis leurs travaux oraux et écrits pour lecture critique et encadrement scientifique.

7Nous avons également poursuivi, avec notre collègue C. Hamès (CNRS, Archives de sciences sociales des religions), la préparation à la publication d’un dossier scientifique issu d’un atelier doctoral que nous avons personnellement organisé autour d’une thématique commune : Pratiques contemporaines du soufisme en Occident. La publication de ce dossier devrait aboutir sous la forme d’un numéro spécial de revue scientifique française (discussions en cours), sous la direction de H. Elboudrari et de C. Hamès.

8Outre notre participation active au séminaire collectif du Centre d’histoire sociale de l’Islam méditerranéen (CHSIM-EHESS), nous avons, enfin, participé à une rencontre scientifique, internationale Tunis (Faculté des lettres et sciences humaines plus CERES), sur : « L’anthropologie historique » (communication, plus rapport de synthèse avec Giovanni Levi, Université de Venise).

Publication

  • « Massignon », dans Dictionnaire des Orientalistes de langue française, sous la dir. de F. Pouillon et al., Paris, Karthala-IISMM, 2008.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hassan Elboudrari, « Pratiques religieuses dans l’Islam méditerranéen », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 338-340.

Référence électronique

Hassan Elboudrari, « Pratiques religieuses dans l’Islam méditerranéen », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 21 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19316

Haut de page

Auteur

Hassan Elboudrari

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals