Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Parenté et dynamiques identitaires

Enric Porqueres i Gené
p. 361-362

Texte intégral

Enric Porqueres i Gené, maître de conférences

Parenté : usages et définition

1Objet polémique s’il en est au sein de la théorie anthropologique, nous avons abordé le problème de la définition de la parenté tout en insérant une réflexion partant des faits de la contemporanéité. Des positions classiques, telles celles de Morgan, Rivers, Fortes, Leach, Needham ou Schneider ont été ainsi traitées pour aboutir, en fin de parcours, à la prise en considération des débats contemporains autour des nouvelles technologies de reproduction, les adoptions internationales et les reconfigurations familiales. Nous avons considéré les travaux ethnologiques sur ces sujets d’actualité qui semblent mettre à mal des conceptions courantes sur ce qu’est la parenté. Face à des propositions théoriques qui établissent des ruptures entre les contextes contemporains et ce que l’ethnologie et l’histoire nous apprennent sur la place de la parenté ailleurs, il a été question de reprendre quelques éléments centraux de la tradition anthropologique. Par ce biais, et avec la volonté de relativiser la barrière couramment établie entre the west and the rest, il a été tenté d’établir une lecture qui souligne les communautés entre les contextes contemporains et ceux couramment pratiqués par l’histoire de la famille et l’anthropologie de la parenté. Prolongeant le travail du séminaire, son responsable a organisé, à la Maison des sciences de l’homme, la journée internationale d’études « Genre, science et religion. À la lumière des défis contemporains de la parenté ». Il a également donné des cours de doctorat à l’Université de Barcelone sur les rapports entre science, religion et parenté. Par ailleurs, il est intervenu dans le cadre de la Seventh european social science history conference tenue à Lisbonne, avec l’exposé « Exceptional persons ? New reproductive technologies and the relationality of the self ». Enfin, en collaboration avec Carles Salazar, de l’Université de Lleida, il a été responsable du workshop « Moralities of nature », dans le cadre de la conférence bisannuelle de l’EASA, tenue à Lubjliana en août 2008. Dans le cadre du séminaire sont intervenus : Laurence Brunet, de Paris-I, qui a présenté, à travers la restitution de l’engouement juridique contemporain pour la nature, les évolutions récentes du droit de la famille en France ; Jesús Maria Usunáriz, de l’Université de Navarre, qui a fait deux exposés sur les ressources documentaires pour aborder l’histoire de la famille en Espagne ; David Sabean, de UCLA, qui a fait un exposé sur les reconfigurations de la parenté pendant le XIXe siècle, et plus particulièrement sur les discussions autour de l’inceste frère-sœur, objet littéraire et sociétaire de l’époque.

Publications

  • Genealogía y Antropología. Los avatares de una técnica de estudio, Buenos Aires, Ediciones del Puerto, 2008.
  • « Los itinerarios de la subjetivación en los problemas de la antropología del Parentesco », dans Política, Subjetivación, ficción : figuras de lo humano, sous la dir. de Alejandro Bilbao et Patrice Vermeren, Editorial Universitaria de Valparaíso, Valparaíso, Chili, 2008.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Enric Porqueres i Gené, « Parenté et dynamiques identitaires », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 361-362.

Référence électronique

Enric Porqueres i Gené, « Parenté et dynamiques identitaires », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19344

Haut de page

Auteur

Enric Porqueres i Gené

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals