Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Relations, représentations, confrontations : anthropologies du monde arabe

François Pouillon
p. 388-389

Texte intégral

François Pouillon, directeur d’études

Itinéraires d’Orient

1Sans souci de sérier l’ordre des matières, nous avons continué de lancer des percées dans l’espace des relations de tous ordres qui organisent les représentations de l’Islam en Occident. Et retour. Ouvert par une conférence sur « Regards européens sur l’Islam (XIXe-XXe siècles) » donnée dans le cadre d’un cycle de l’Université de tous les savoirs organisé par l’IISMM, nous avions eu le souci de détailler les avancées du savoir dans notre domaine à propos d’un certain nombre d’entreprises individuelles et collectives.

2Collectives d’abord : celles de ces hommes qui, à différentes époques, envisagèrent l’entreprise coloniale en Algérie comme un espace où toutes les utopies pouvaient prendre corps : avec Jean-Louis Marçot reprenant, dans une vaste fresque, l’itinéraire de ces « avant-gardes » issues de la Révolution, qui trouvèrent là une sorte de terre promise ; ou Claire Fredj (Université Paris-X) reprenant l’étude des médecins coloniaux qui mirent en place sur cette terre une médecine proprement expérimentale, devenant ainsi des témoins compétents d’un monde étrange.

3Pour les itinéraires individuels, nous sommes revenus sur un certain nombre de cas remarquables : Ali Bey (1766-1818), précoce voyageur espagnol en Orient, au début du XIXe siècle, grâce à Patricia Almarcegui (Université de Catalogne) qui lui a consacré récemment un livre ; Charles M. Doughty (1843-1926), grâce à Jean-Claude Reverdy, traducteur de ses Voyages dans l’Arabie déserte (Karthala, 2002) et à Guy Barthélemy (CHSIM), spécialiste de littérature de voyage, qui ont examiné, chacun à leur manière, les conditions des relations de cet étonnant voyageur avec la société locale ; Charles de Foucauld (1858-1916), grâce à Dominique Casajus (CNRS), qui achevait la rédaction d’un livre sur les relations du Bienheureux avec le monde touareg ; Rudolf Lehnert (1878-1948), grâce à Michel Mégnin, historien de la photographie, qui faisait enfin l’histoire de cet infatigable illustrateur de la Tunisie et de l’Algérie intérieure avant la Grande Guerre.

4Partant de l’évocation de liaison baroque que Balzac avait évoquée dans sa nouvelle, Une passion dans le désert, nous avons amorcé, grâce à Brigitte Méra (Université Paris-IV), l’étude du mouvement inverse, celui qui va de la société indigène vers l’Occident. La question de l’élaboration patrimoniale par les sociétés en place a été traitée de différentes manières, et d’abord par Emmanuelle Perrin (CHSIM) qui reprenait son étude du Dictionnaire des coutumes élaboré par Ahmed Amin (1953), élaboré largement à partir de matériaux ethnographiques produits par des étrangers. L’interférence des processus et des dialogues ne pouvaient mieux apparaître qu’à partir de lieux communs, comme la danse orientale largement diffusée hors de sa terre native d’Égypte, travaillée par Shih-Jen Tsaï (post-doctorante EHESS) ; ou le cheval « arabe » à propos duquel un étrange dialogue s’est instauré entre le Général Daumas et l’émir Abd el-Kader. C’était l’amorce de réflexions multiformes que nous avons conduites sur la circulation de signes et d’images entre la France et l’Algérie, à partir du riche dossier constitué à propos de l’émir.

5Un retour historique sur les sciences sociales produites dans un contexte dialogique a été enfin l’objet de reconsidérations critiques, grâce à Michel Verdon (Université de Montréal) qui démontait le dossier de l’agnatisme dans l’aire méditerranéenne, et à Jean-Robert Henry (CNRS, Aix-en-Provence) qui repensait la circulation des savoirs au Maghreb dans les années 1960, au cours d’une période placée sous le signe de la « coopération ».

6L’année a été aussi marquée par des retours en Tunisie, à l’occasion d’écoles doctorales tenues sous l’égide des départements d’histoire des deux universités de Tunis – l’une d’elles dans le Sud-Est tunisien, sur le terrain de nos premières enquêtes, à propos de la difficile résurgence d’un patrimoine « berbère ». Mais cette année a encore vu l’aboutissement d’une entreprise qui nous a longtemps occupés : la fabrication, dans le cadre du Centre d’histoire sociale de l’Islam méditerranéen, d’un Dictionnaire des orientalistes de langue française.

Publications

  • Avec Jacques Magendie, « Le fonds photographique sur Abdelkader et son exploitation post-coloniale », dans Mémoire et images d’Abd el-Kader (1807 ( ?) -1883), Société des amis du château de Pau, n° 154, 2007, p. 37-48.
  • « Les images de l’émir Abdelkader : de l’Algérie coloniale à l’Algérie algérienne », dans Le corps du leader. Construction et représentation dans les pays du Sud, sous la dir. de Omar Carlier et Raphaëlle Nollez-Goldbach, Paris, L’Harmattan, 2008, p. 163-170.
  • « Images d’Abd el-Kader : pièces pour un bicentenaire », L’Année du Maghreb, Paris, CNRS édition, (Dossier « La fabrique de la mémoire : variations maghrébines »), 2008, p. 27-43.
  • Édition et présentation de émir Abd el-Kader et général Eugène Daumas, Dialogues sur l’hippologie arabe. Les chevaux du Sahara et les mœurs du désert, édition intégrale, Arles, Actes Sud (« Arts équestres ». Avant-propos de Bruno Étienne), 2008, 578 p., p. 19-64.
  • « La valse des étiquettes », Qantara, n° 66 (Dossier « Territoires berbères »), janvier 2008, p. 34-35.
  • « Vu d’une fenêtre », Qantara, n° 67 (Dossier « Tanger »), mars 2008, p. 33-35.
  • « Les sculpteurs de montagnes », Géo découverte, H.S. « Tunisie », 2008, p. 88-91.
  • Direction du Dictionnaire des orientalistes de langue française, Paris, IISMM-Karthala, 2008, XXII-1007 p.
  • Articles « Alazard », « Audisio » (avec Jean-Robert Henry), « Auriant », « Barrucand », « Benjamin-Constant », « Benoist-Méchin », « Berque (Jacques) », « Boris » (avec Claude Lefébure), « Brouty », « Cauvy », « Chasseriau », « Chelhod », « Dauzats », « Delacroix », « Dinet », « Don Raphaël de Monachis » (avec Alain Messaoudi), « Drovetti », « Dubuffet », « Feydeau (Ernest) », « Fresnel (Fulgence) », « Gérôme », « Guillaumet », « Hergé » (avec Jean-Gabriel Leturcq), « Ingres », « Lamartine », « Lammens », « Lecomte du Noüy », « Matisse », « Mazoillier », « Musette », « Racim (Mohammed) », « Renoir (Auguste) », « Roches », « Rodinson », « Rogier », « Rzewuski », « Taylor (Baron) », « Vernet (Horace) », « Vuillier », ibid., 2008.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Pouillon, « Relations, représentations, confrontations : anthropologies du monde arabe », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 388-389.

Référence électronique

François Pouillon, « Relations, représentations, confrontations : anthropologies du monde arabe », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19363

Haut de page

Auteur

François Pouillon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals