Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Sociologie pragmatique de la politique et de la morale

Laurent Thévenot
p. 437-438

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Laurent Thévenot, directeur d’études

Portée et limites des grammaires libérales dans les constructions de communautés et de personnalités

1Le séminaire s’est centré sur le déploiement des grammaires politiques libérales dans leurs conséquences sur les constructions de communautés et de personnalités, ainsi que dans leurs effets sur la critique.

2Après avoir examiné les conséquences d’une réification de la construction politique libérale du public dans une figuration des conflits d’intérêts individuels qui domine les sciences politiques, ainsi que les deux approches contradictoires du pouvoir comme abus (tradition critique) ou comme capacité (empowerment), on a considéré plusieurs lieux de rencontre du libéralisme politique avec des engagements qui le mettent en tension.

3Le premier est celui des convictions, notamment religieuses, qui risquent d’attacher trop profondément la personne pour qu’elle se grandisse dans un individu-en-public suffisamment détaché pour transformer ces attaches en opinions susceptibles d’être portées en public comme des choix, et tolérées. Des séances organisées avec Olivier Abel ont permis d’examiner la tolérance chez Bayle qui reconnaît, lui, la place aux attachements nous limitant et ne pouvant être rompus, et le revers du consentement libéral à la liaison (Milton) réalisé dans la déliaison de la rupture qu’Abel a associé au pardon.

4Une autre frontière agitée est celle de la violence. Dans le prolongement des liens tissés avec des chercheurs brésiliens et notamment Luiz Antonio Machado da Silva (lUPERJ, Rio de Janeiro) qui dirige un programme de recherches sur la violence, Marcia Leite est venue présenter son travail sur « Violence, sociabilité et action collective dans les favelas de Rio de Janeiro ». On a discuté notamment l’apport de modèles libéraux de la part de mouvements évangéliques nord-américains qui se substituent aujourd’hui au catholicisme social antérieurement présent dans les favelas.

5L’articulation nouvelle et non dénuée de tensions entre autonomie et objectivité, ou preuve, qui est un thème récurrent du séminaire autour du « gouvernement par les normes » a été éclairée par les interventions de Nicolas Dodier sur le monde médical et le traitement du sida, et de Romuald Normand sur le « gouvernement européen par les normes et les politiques de la preuve [evidence-based policies] ».

6Enfin la thématique de la démocratie participative, marquée par les grammaires politiques libérales, a été largement abordée à partir de divers terrains. La marque libérale sur la configuration du public gêne la compréhension de traits propres à de nombreuses mobilisations contemporaines qui prennent appui sur un ancrage local et des engagements de proximité, non sans susciter des tensions et conflits avec les exigences du public. Autour du séminaire, les échanges se sont renforcés avec des chercheurs italiens particulièrement avancés sur ces questions et travaillant en liaison avec le laboratoire Sui Generis dirigé par Ota de Leonardis à l’Université Milan Bicocca. Tommaso Vitale, l’un des artisans de la nouvelle revue académique de sciences politiques et sociales, « Participazion e conflitto », est venu parler d’une de ces mobilisations milanaises de très longue date autour de l’hôpital psychiatrique. Laurent Thévenot a été invité par Ota de Leonardis à l’Université Bicocca, à l’occasion d’une journée à la mémoire de Mary Douglas « Stili di pensiero, valori e norme » et du lancement de la nouvelle revue sous le patronage de Alessandro Pizzorno. Une invitation à l’Université de Bologne de la part de Vando Borghi et Riccardo Prandini a prolongé ces échanges autour des transformations des mobilisations sociales, et des politiques sociales se référant à des catégories clés du libéralisme.

7Une autre perspective de coopération autour du renouveau de la critique a orienté une rencontre à la New School for Social Research (New York) « New perspectives on critique : project for a transatlantic collaboration » entre chercheurs du GSPM et chercheurs américains travaillant dans une tradition critique (Arjun Appadurai, Paul Rabinow, Janet Roitman, Ann Stoler, notamment). La participation à une autre rencontre internationale « Pragmatism, practice theory and social change », organisée par Craig Calhoun à l’Institute for Public Knowledge (New York University), a été l’occasion d’approfondir les relations entre une tradition continentale de sciences sociales critiques et l’héritage du pragmatisme américain plutôt apparenté à une grammaire libérale du public.

Publications

  • « The plurality of cognitive formats and engagements : moving between the familiar and the public », European journal of social theory, vol 10, n° 3, août 2007, p. 413-427.
  • « ОТблизост към публичност. Архитектурата на режимите на ангажиране ». Социологически проблеми, 1-2 2007, p. 131-152.
  • « La mise en place d’un gouvernement par les normes à l’échelle européenne », dans L’Europe de l’éducation : entre management et politique, sous la dir. de Derouet Jean-Louis et Normand Romuald, Lyon, Institut national de la recherche pédagogique et école supérieure de l’éducation nationale, 2007, p. 55-62.
  • « Reconnaissances : avec Paul Ricœur et Axel Honneth », dans La quête de reconnaissance. Regards sociologiques, sous la dir. de Caillé Alain, Paris, La Découverte, 2007, p. 269-283.
  • « Les sciences économiques et sociales et le droit : quels biens reconnus, pour quelles évaluations ? », dans Efficacia e diritto del lavoro, sous la dir. de Lyon-Caen Antoine et Perulli Adalberto, Padova, Cedam, 2008, p. 65-97.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Thévenot, « Sociologie pragmatique de la politique et de la morale », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 437-438.

Référence électronique

Laurent Thévenot, « Sociologie pragmatique de la politique et de la morale », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19405

Haut de page

Auteur

Laurent Thévenot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals