Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Signes, formes, représentations

Imaginaire et différence sexuelle

Sylviane Agacinski
p. 505-506

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Sylviane Agacinski, professeur agrégée

Le rapport sexuel comme drame

1Le travail a porté cette année sur les formes du conflit des sexes telles qu’elles apparaissent, à travers intrigues et dialogues, dans les œuvres dramatiques du XIXe siècle. Le choix de Henrik Ibsen et d’August Strindberg se justifiait par la place que prend, chez ces deux auteurs Scandinaves, la crise conjugale et par la dimension féministe (Ibsen) ou antiféministe (Strindberg) de leurs œuvres respectives (sans qu’on puisse limiter leurs œuvres à ce seul aspect).

2Il nous est apparu que le drame moderne pouvait être lu comme une reprise du thème ancien et tragique de l’opposition entre les sexes (J.-P. Vernant) dans des formes correspondant à la crise des relations hommes/femmes telle qu’elle éclate à l’époque. Avec Ibsen en particulier, on assiste à une transformation des « caractères » des personnages, qui changent au cours de l’action, opérant une véritable critique dramatique des « genres », jadis fixés dans le « caractère », masculin ou féminin, des personnages (l’ethos dans la Poétique d’Aristote). Nous avons montré comment, chez Ibsen, l’opposition du masculin et du féminin se donnait à travers celles des vocations, tantôt pour reconduire une distribution classique (Brand, Solness le constructeur, Quand nous nous réveillons d’entre les morts), tantôt pour déplacer cette distribution (Hedda Gabier). Nous nous sommes arrêtés longuement sur Maison de poupée, pour montrer comment l’intrigue conduisait à une décomposition de l’autorité maritale et à une insurrection de Nora au nom de sa dignité d’être humain, contre la place qui lui était assignée en tant qu’épouse.

3Nous avons ensuite étudié comment, dans une lutte ouverte contre Ibsen, Strindberg mettait en scène la souffrance de l’homme dans une guerre conjugale où la mère mène contre le père un combat sans merci (Père). Le conflit est ici à la fois l’effet d’une volonté de dominer commune aux deux sexes (Mademoiselle Julie, La Danse de mort) et celui d’une opposition tragique entre deux puissances naturelles (mâle et femelle). Mais l’intérêt dramatique de Strindberg réside surtout, avons-nous avancé, dans l’irruption du corps masculin, du corps du père, dans le drame, notamment dans les conflits qui engagent la génération et l’autorité parentale.

4Nous avons enfin étudié comment, au cinéma, la dramaturgie d’Ingmar Bergman s’Inscrivait dans la lignée de ses prédécesseurs, en situant le drame dans l’horizon d’un retrait du divin, mais en plaçant au premier plan des conflits sexuels jusque-là laissés plus ou moins dans l’ombre.

5Cette étude a été l’occasion de réfléchir sur le « casting métaphysique » des sexes qui a, pendant longtemps dans l’histoire occidentale, et sous l’influence dominante du christianisme, attribué au père un rôle spirituel et comme désincarné, laissant à la mère le monopole de la chair. Selon le même schéma, le pouvoir créateur masculin s’opposait au pouvoir procréateur, obligeant chacun des sexes à sacrifier l’un ou l’autre.

Publications

  • Drame des sexes, Ibsen, Strindberg, Bergman, Paris, Librairie du XXIe siècle, 2008, 210 p.
  • « D’un sexe qui ne revient pas au même », dans Emmanuel Lévinas et les territoires de la pensée, sous la dir. de Danielle Cohen-Levinas et Bruno Clément, Paris, PUF, 2007, p. 339-353.
  • « Parenté et sexualité : l’“homoparentalité” », Commentaire, n° 119, automne 2007, p. 755-759.
  • « De quelle culture sommes-nous encore capables ? », La Règle du jeu, n° 35, septembre 2007, p. 234-241.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylviane Agacinski, « Imaginaire et différence sexuelle », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 505-506.

Référence électronique

Sylviane Agacinski, « Imaginaire et différence sexuelle », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 26 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19465

Haut de page

Auteur

Sylviane Agacinski

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals