Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Économie

Incitations et gouvernance publique

David Martimort
p. 561-563

Entrées d’index

Index thématique :

Économie
Haut de page

Texte intégral

David Martimort, directeur d’études

Incitations et gouvernance publique

1Cette année 2007-2008, le séminaire « Incitations et gouvernance publique » a été plus particulièrement orienté en direction de l’étude des problèmes de délégation dans les organisations et des formes qu’elle peut prendre. Nous aurons porté une attention plus particulière aux interactions entre principaux politiques élus et agences de régulation appartenant à la sphère administrative. Ces travaux permettent de comprendre les arbitrages à réaliser dès lors que le décideur public est désireux d’utiliser l’information privée des agences, mais pour ce faire doit biaiser la décision en direction des préférences de ces mêmes agences. Ces recherches font appel à la théorie des mécanismes incitatifs dans un contexte où les acteurs ne répondent pas (ou peu) aux incitations monétaires. Ces travaux ont démontré une grande applicabilité – voir ci-dessous les résumés de mes articles avec Semenov sur l’organisation des groupes d’intérêts et la manière dont ils influencent la décision publique dans un contexte de lobbying informationnel – et permettent de donner des fondements théoriques solides à l’arbitrage « rules versus discretion » si souvent invoqué de manière ad hoc dans la littérature macroéconomique notamment.

2Le second thème qui a attiré notre attention est celui de la transparence des mécanismes incitatifs et de leur robustesse – voir le résumé de mes travaux avec Dequiedt ci-dessous. La théorie des mécanismes incitatifs suppose, très certainement de manière abusive, que la communication entre agents peut être parfaitement contrôlée. Dès lors que cette communication ne peut plus être contrôlée, la question de la transparence des procédures se pose alors. Nous avons construit une théorie des mécanismes non manipulables que nous déclinerons dans les années à venir pour revisiter tous les domaines de l’intervention publique (appel d’offres, régulation, politiques de redistribution, etc.).

3Finalement, une part non négligeable de mes enseignements (cours de master 2) a été consacrée à l’étude des « Organisations complexes » à partir de notes de cours qui devraient donner naissance un jour au volume II de mon ouvrage The Theory of Incentives.

Publications

  • « Introduction to the IJIO Symposium on public-private partnerships », International journal of industrial organization, 26, III-IV, 2008.
  • Avec J. Pouyet, « To build or not to build : normative and positive theories of public-private partnerships », International journal of industrial organization, 26, 2008, p. 393-411.
  • Avec S. Straub, « Privatization and changes in corruption patterns : the roots of public discontent », Journal of economic development, 2008.
  • Avec E. Iossa, « The economics of public-private partnerships », mimeo. Présenté à Vancouver UBC 2008, et au EARIE Congress 2008, Toulouse. Submitted at Rand Journal of economics, 2008.
  • Avec E. Iossa, « The economics of public-private partnerships : Application to Transport », Handbook of transportation economics, 2008.
  • Avec V. Dequiedt, « Non-manipulable mechanisms : a brief overview », Économie publique, n° 18-19-2006-1/2 (2007), 2008, p. 3-16.
  • Avec V. Dequiedt, « Mechanism design with bilateral contracting ».
  • Avec A. Faure-Grimaud, « Politicai stabilization by an independent regulator », chap. 15, dans The political economy of antitrust, sous la dir. de V. Ghosal et J. Stenneck, 2007, p. 383-416.
  • Avec A. Semenov, « Politicai biases in lobbying under asymmetric information », Journal of european economic association, 2007, p. 614-623.
  • Avec A. Semenov, « The pluralistic view of politics : asymmetric lobbyists, ideological uncertainty and political entry », Economics letters, 97, 2008, p. 155-161.
  • Avec A. Semenov, « Ideological uncertainty and lobbying competition », Journal of public economics, 92, 2008, p. 456-481.
  • Avec A. Semenov, « The informational effects of competition and collusion in legislative politics », ibid, p. 1541-1563.
  • Avec Denis Gromb, « Collusion and the organization of delegated expertise », Journal of economic theory, 137 (1), 2007, p. 271-299.
  • Avec Y. Hiriart et J. Pouyet, « The public management of environmental risk : Separating ex ante and ex post monitors », submitted at Journal of européen economic association, 2007.
  • Avec Y. Hiriart et J. Pouyet, « The regulator and the judge : The optimal mix in the control of environmental risk », numéro spécial de la Revue d’économie politique, accepté sous réserve de révisions mineures, 2008.
  • « Multi-contracting mechanism design », dans Advances in economic theory proceedings of the world congress of the Econometric Society, sous la dir. de Blundell, Newey and Persson, Cambridge University Press.
  • Avec S. Piccolo, « Resale price maintenance under asymmetric information », International journal of industrial organization, 25 (2) (2007), 2008, p. 315-339.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David Martimort, « Incitations et gouvernance publique », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 561-563.

Référence électronique

David Martimort, « Incitations et gouvernance publique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 15 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19517

Haut de page

Auteur

David Martimort

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals