Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire des sciences

Histoire de la psychologie et de la psychopathologie

Jacqueline Carroy
p. 171-172

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Jacqueline Carroy, directrice d’études

Le rêveur, le fou, l’hystérique, l’hypnotisé et l’enfant

1Ce séminaire de recherche ouvert aux étudiants de master a exploré l’histoire de ce que l’on a appelé au XIXe siècle des « états de sommeil » ou des « états de rêve », relevant de l’inconscience ou de la demi-conscience. Le rêve, la folie, l’hystérie, le magnétisme animal, l’hypnotisme, les prises de drogues, la puérilité des enfants et des êtres qui leur ressemblent sont alors censés renvoyer à des phénomènes identiques ou analogues et s’éclairer réciproquement. Ces identifications et ces analogies parcourent la psychologie et la psychiatrie du XIXe siècle et elles sont reprises et transformées par la psychanalyse. Je me suis plus précisément intéressée, en 2008-2009, aux mises en relation qui furent faites entre rêve et hypnotisme (Maury), rêve et haschich (Hervey de Saint-Denys), rêve, folie, haschich et hystérie (Richet).

2J’ai mis en relation cette histoire avec celle des individus et des personnages qui ont présenté et incarné ces états de rêve, notamment des femmes. J’ai ainsi assez longuement développé une étude de cas reposant sur des archives inédites et touchant à l’histoire du magnétisme animal et de l’hystérie. À partir de la lecture de lettres adressées à son médecin entre 1844 et 1845 par une femme de la bonne société qui se qualifiait elle-même d’hystérique et de cataleptique, je me suis intéressée à la manière dont certain(e)s patient(e)s se sont approprié(e)s les conceptions, les pratiques et les diagnostics médicaux.

3Ce séminaire a accueilli en janvier et février 2009 des interventions de collègues invités à l’EHESS, ayant trait à l’histoire des savoirs et des pratiques portant sur le psychisme ou à l’histoire de la psychologie : « Consolation et thérapeutique par la parole selon la médecine de l’âme moderne » (Paulo José Carvalho da Silva, Faculté de Psychologie – PUC-SP Brésil Fapesp) ; « De Wundt à James, de Leipzig à Cambridge : les voyages et les laboratoires de Hugo Münsterberg (1863-1916) » (Henning Schmidgen, Max Planck Institute, Berlin).

4J’ai d’autre part coanimé, ainsi que je le fais depuis plusieurs années, trois séminaires bimensuels du Centre Alexandre-Koyré intitulés « Histoire des Sciences de l’homme et de la société », « Psychologie, psychiatrie et psychanalyse : histoires croisées » et « Le biographique dans l’histoire et la sociologie des sciences ».

5J’ai enfin participé, avec un certain nombre de collègues, à un programme alternatif de séminaires (Changeons le programme !) qui analysait l’origine et les effets des « réformes » proposées par le ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur et celui de l’Éducation nationale concernant le statut des enseignants chercheurs, la formation des enseignants du secondaire, l’avenir des établissements de recherche et l’aide aux doctorants. Il s’agissait d’y réfléchir à la place du savoir dans notre société et au rôle qu’on souhaite assigner aux enseignants chercheurs et aux chercheurs.

Publications

  • « Observation, expérimentation et clinique de soi : haschich, folie, rêve et hystérie au XIXe siècle », dans L’envers de la raison. Alentour de Canguilhem, sous la dir. de P.-F. Daled, Paris, Vrin, 2008, p. 53-71.
  • « Les rêves de et selon Maurice Halbwachs. La science publique et l’intime partagé d’un sociologue ». Revue des sciences sociales, 2008, n° 40, p. 94-103.
  • « Observer, raconter ou ressusciter les rêves ? “Maury guillotiné” en question », Communications, 2009, n° 84, p. 137-149.
  • « “Votre toute dévouée et reconnaissante cataleptique” », Revue d’histoire du XIXe siècle, 2009/1, n° 38, p. 79-100.
  • « Les savants rêveurs du XIXe siècle », Pour la science, 2009, février, n° 276, p. 78-81.
  • « Cientificos sonadores del siglo XIX », Mente y cerebro, 2009, n° 35, p. 8-11.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacqueline Carroy, « Histoire de la psychologie et de la psychopathologie », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 171-172.

Référence électronique

Jacqueline Carroy, « Histoire de la psychologie et de la psychopathologie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 16 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19849

Haut de page

Auteur

Jacqueline Carroy

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals