Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire des techniques

Textiles et sociétés

Sophie Desrosiers, Agathe Keller et Éric Vandendhessche
p. 176-178

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Sophie Desrosiers, maître de conférences

Les textiles comme source. Étude de cas

1Contrairement à l’année précédente, le séminaire 2008-2009 a eu un programme resserré sur les textiles d’une même aire géographique : les Andes. Il s’agissait de faire dialoguer l’ethnologie avec l’archéologie en montrant comment l’étude des productions textiles actuelles des hautes terres de Bolivie pouvait permettre de comprendre d’une part les conditions de création de textiles archéologiques trouvés sur la côte centrale et sud du Pérou depuis le Ier millénaire avant J.-C, et d’autre part les échanges entre régions, en particulier entre la côte et les hautes terres sur une très longue période.

2Après une présentation des productions textiles récentes de plusieurs communautés des départements de Potosi, Cochabamba, et Chuquisaca en Bolivie, ont été mis en évidence un certain nombre de traits importants concernant la division du travail textile entre hommes et femmes, et les différences locales entre les productions réalisées à l’aide d’un métier d’origine préhispanique et celles mettant en jeu le métier à marches importé d’Europe. Elles ont aussi montré comment dans chaque groupe ethnique les façons d’organiser les fils de couleurs différentes pour obtenir des motifs avaient des conséquences sur les formes de ces motifs et sur la qualité des surfaces tissées. Or quelques-unes de ces caractéristiques, qui se retrouvent dans des pièces très anciennes conservées grâce aux conditions climatiques désertiques de la côte sud du Pérou, montrent, d’une part, qu’il y eut alors des échanges avec les hautes terres et, d’autre part, que ces échanges ont influencé les productions textiles côtières. L’archéologie expérimentale a alors été sollicitée pour tenter de reconstruire, à l’aide des techniques de tissage actuelles, les pièces qui ont pu servir de modèles aux artistes textiles de la fin de l’Horizon Ancien (derniers siècles du Ier millénaire avant J.C.). En mai, Ana Roquero, collaboratrice de l’Instituto del Patrimonio Cultural Español (IPCE, Madrid), était invitée à l’École pour nous parler d’un autre aspect du dialogue entre ethnologie et archéologie à travers les pratiques de teinture : « American pre-Columbian fabrics through their dyestuffs ».

3Certains aspects de notre recherche sur les textiles des Andes ont été présentés au symposium de la Textile Society of America en septembre 2008 à Hawaï (cf. publications). Des thèmes plus divers ont été abordés dans d’autres réunions : « Sépultures habillées. L’expérience d’une historienne des textiles : Naintré, Chinon et tant d’autres » (Groupe d’anthropologie et d’archéologie Funéraire [GAAF] : Rencontre autour des sépultures habillées, Carry Le Rouet, 13-14 novembre 2008) ; « Textiles represented in the Dame à la Licorne tapestries and some other late 15th century hangings in the Cluny Museum, Paris » (12th biannual conference of the Early Textiles Study Group : Textiles in Art : from the Bronze Age to the Renaissance, Londres, 5th-6th December 2008) ; « Textile terminologies and textile classifications. Some methodological aspects » (European Science Fopundation exploratory workshop : Textile terminologies in the Ancient Near East and the Mediterranean basin during the 3rd and 2nd millenium B.C., Copenhague, Center for Textile Research, 4-8 mars 2009) ; Commentaires depuis les Andes (Journée d’étude « Symbolisme et rituel dans les textiles mésoaméricains », EPHE – D. Dehouve, A. Hémond, M. Turok-Paris, musée du quai Branly, 20 et 22 mai 2009).

4Souhaitant manifester mon opposition aux « réformes » proposées par le ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur et celui de l’Éducation nationale concernant le statut des enseignants chercheurs, la formation des enseignants du secondaire, l’avenir des établissements de recherche et l’aide aux doctorants, j’ai aussi participé, avec un certain nombre de collègues, à un programme alternatif de séminaires (Changeons le programme !) qui analysait l’origine et les effets de ces réformes sur la place du savoir dans notre société et le rôle qu’on souhaite assigner aux chercheurs.

5Cette initiative se prolongera l’an prochain par un séminaire commun, intitulé : Les politiques des sciences. Séminaire alternatif.

Publication

  • « Revisiting the Ocucaje Opened Tunic from the Textile Museum, Washington, D.C. : Textile Models and the process of imitation », Paper 011 dans Textiles as Cultural Expressions, Textile Society of America 11th Biennial Symposium, sous la dir. d’A. S. Perlman, Honolulu, Hawaii, 24-27 septembre, 2008, CDRom 2009.

Sophie Desrosiers, maître de conférences
Agathe Keller, Éric Vandendhessche

Groupe de travail : ethnomathématiques

6Le groupe de travail « ethnomathématiques » s’est réuni cinq fois en 2008-2009. Trois séances ont porté sur des questions de numérations et de mesures, et deux autres sur des activités liées aux nœuds et au tissage.

7Numérations et mesures ont été abordées par Pierre Pica (CNRS-GRCI UMR 7023 ; GRCI : Groupe de Recherche sur le Calcul Indigène) « Sur la nature de la double reduplication et les nombres en paires en mundurucu : Quelques remarques sur son origine, son évolution et sa place dans le sens des nombres et son articulation avec la faculté de langage : Les mundurucus ont-ils trois types de ’nombre’ ? ». Puis Gary Urton (Harvard) a parlé des problèmes soulevés par les « Khipu et/ou numération dans les Andes ». Enfin Chen Yifu (doctorant Rehseis) a détaillé le contexte et le mode d’« Utilisation des bouliers à Taïwan ». De leur côté, Christian Mercat (Université de Montpellier-II) nous a guidés dans les difficiles aspects mathématiques des « Enluminures et entrelacs ». Dans une séance intitulée « Ikats in Mexico », Virginia Davis (artiste textile et ethnologue) a montré des portions des films « Don Evaristo Borboa Casos, Master Weaver » et « Don Fidel Diaz » sur la préparation – intuitivement très mathématique – des ikats.

8Pour des raisons indépendantes de notre volonté, les séances avec Martine Mazaudon (LACITO-CNRS) sur « Les systèmes de numérations tibéto-birmans », Annemarie Seiler-Baldinger (Université de Bâle) sur « Hammocks mathematics in the Northwest-Amazon », et André Bouchet (professeur de mathématiques), « Semis et Mathématiques » ont dû être annulées ou reportées à l’année suivante. Les programmes et résumés des interventions sont disponibles sur : http://www.rehseis.cnrs.fr/​spip.php?rubrique133.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sophie Desrosiers, Agathe Keller et Éric Vandendhessche, « Textiles et sociétés », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 176-178.

Référence électronique

Sophie Desrosiers, Agathe Keller et Éric Vandendhessche, « Textiles et sociétés », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 17 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19858

Haut de page

Auteurs

Sophie Desrosiers

Articles du même auteur

Agathe Keller

Articles du même auteur

Éric Vandendhessche

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals