Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations des Amériques

Histoire sociale des États-Unis au XXe siècle : politique, économie, techniques

Pap Ndiaye
p. 192-193

Texte intégral

Pap Ndiaye, maître de conférences

Histoire des minorités aux États-Unis : débats historiographiques et controverses politiques

1Les séances du séminaire ont été majoritairement consacrées à l’histoire du mouvement pour les droits civiques des États-Unis. Il s’agissait d’abord de faire le point sur les courants historiographiques actuels, en centrant notamment le propos sur les ressources politiques, spirituelles et organisationnelles des Églises noires (baptistes et méthodistes) du Sud, qui jouèrent un rôle tout à fait décisif dans la structuration du mouvement, à partir de 1955. Nous nous sommes penchés sur le cas de l’église Dexter, à Montgomery (Alabama), où Martin Luther King officia entre 1954 et 1959, qui permit de situer l’action de King dans l’histoire longue de cette église, très active culturellement et politiquement depuis sa fondation en 1877. Une autre étude de cas fut celle de l’église baptiste Bethel de Tallahassee, dont le pasteur C.-K. Steele organisa avec succès un boycott de bus en 1956, qui passa dans l’ombre de celui de Montgomery. À l’évidence, Steele ne disposait pas du réseau social et des ressources médiatiques de King, mais il compta localement, et il n’est pas oublié en Floride, comme j’ai pu le constater lors d’un voyage sur place en février. Le mouvement pour les droits civiques était ainsi constitué d’une myriade d’initiatives locales, plus ou moins coordonnées par les grandes organisations, parfois pas du tout, au retentissement variable, avec des points de vue parfois divergents et des désaccords stratégiques.

2Une séance du séminaire fut consacrée au hip-hop, avec Murray Forman, professeur à l’Université Northeastern de Boston, manière d’articuler l’histoire de ce courant culturel (musique, danse, styles vestimentaires, etc.) avec l’histoire des ghettos noirs depuis les années 1970. À ce sujet, une conversation passionnante se noua entre les participants au séminaire, y compris les rappeurs du groupe « La Rumeur ». Plusieurs conférences portant sur des perspectives comparées entre Noirs américains et Noirs de France ont été données par l’animateur du séminaire dans plusieurs universités américaines (Berkeley, New York University, Florida State University, Brown, Harvard, SUNY Albany, Northwestern), allemandes (Cologne et Bonn) ainsi qu’à l’Institut français de Londres.

Publications

  • Les Noirs américains. En marche pour l’égalité, Paris, Gallimard, collection « Découvertes », 2009, 160 p.
  • « La représentation positive de soi : enjeux de la négritude », catalogue de l’exposition « La représentation des étrangers en France et en Allemagne », Cité nationale d’histoire de l’immigration-Actes Sud, 2009.
  • « Les Noirs et leur perception de la discrimination raciale dans le monde du travail en France depuis les années 1960 », dans Discriminations. Pratiques, savoirs, politiques, sous la dir. d’Éric Fassin et Jean-Louis Halperin, Paris, La Documentation française, 2009.
  • « Les soldats noirs de la République », L’Histoire, décembre 2008.
  • « Chicago. La saga d’une forteresse démocrate », L’Histoire, février 2009.
  • « Obama et Chicago », L’Histoire, février 2009.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pap Ndiaye, « Histoire sociale des États-Unis au XXe siècle : politique, économie, techniques », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 192-193.

Référence électronique

Pap Ndiaye, « Histoire sociale des États-Unis au XXe siècle : politique, économie, techniques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19876

Haut de page

Auteur

Pap Ndiaye

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals