Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Économie

Économie japonaise. Essor, crise et métamorphose d’un « modèle »

Sébastien Lechevalier
p. 567

Entrées d’index

Index thématique :

Économie
Haut de page

Texte intégral

Sébastien Lechevalier, maître de conférences

Hétérogénéité des firmes et formes de coordination : le modèle japonais revisité

1Le séminaire de cette année a comporté deux parties. La première partie a eu pour objet l’analyse microéconomique de la firme japonaise. Après une discussion générale des analyses théoriques et empiriques de l’hétérogénéité des firmes, qui, au-delà du cas japonais, conduisent à remettre en cause l’hypothèse d’existence d’une firme représentative, nous avons présenté les analyses les plus récentes de l’hétérogénéité des performances et de la diversité organisationnelle des firmes japonaises. La seconde partie du séminaire, a porté sur l’analyse macroéconomique et institutionnelle des formes de coordination de l’hétérogénéité des firmes japonaises, dans une perspective de diversité des capitalismes. L’accent a été mis sur les formes de coordination entre entreprises et sur le rôle du gouvernement dans le domaine de l’innovation.

2En continuité directe avec la première partie du séminaire, nous avons organisé un colloque les 14 et 15 novembre à Tokyo avec la collaboration de la Maison Franco-Japonaise, du RIETI et de l’Université Waseda sur le thème « Organization and Performance : Understanding the Diversity of Firms ». Ce colloque va donner lieu à un numéro spécial de la revue Industrial and Corporate Change, dirigé par G. Dosi et S. Lechevalier (vol. 20, Issue 1, février 2011).

3Deux articles en relation avec ce séminaire ont été publiés : « The evolution of the productivity dispersion of firms – A reevaluation of its determinants in the case of Japan », (avec Κ. Ito), Review of World Economics, 2009, vol. 145, n° 3 ; « The effect of participation in government consortia on the R&D productivity of firms : A case study of robot technology in Japan », (avec Y. Ikeda et J. Nishimura), Economics of Innovation and New Technology, 2010, vol. 19, Issue 1.

4Enfin, parmi les présentations à des colloques en relation directe avec ce séminaire, on peut citer : « The Japanese model in transition. Heterogeneity of firms and new forms of coordination », papier présenté au congrès de l’ European Association for Japanese Studies (Lecce, 20-23 septembre 2008) ; « The increasing heterogeneity of Japanese firms : Performance and organization », papier présenté au workshop de l’ENEF (European Network on the Economics of the Firm), 11 et 12 septembre, Pise, Sant’Anna School of Advanced Studies ; « Is the post-lost decade Japanese growth model sustainable ? Lessons for Europe », papier présenté au congrès annuel de l’EJARN (European Japan Advanced Research Network), 4 et 5 juin 2009, Stockholm School of Economics.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sébastien Lechevalier, « Économie japonaise. Essor, crise et métamorphose d’un « modèle » », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 567.

Référence électronique

Sébastien Lechevalier, « Économie japonaise. Essor, crise et métamorphose d’un « modèle » », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20214

Haut de page

Auteur

Sébastien Lechevalier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals