Navigation – Plan du site
Langue anglaise, Langue allemande

Le phénomène de la ville divisée dans la littérature contemporaine

Stephanie Schwerter
p. 581

Entrées d’index

Index thématique :

Langue allemande
Haut de page

Texte intégral

Stephanie Schwerter, maître de langue

1Le séminaire, situé au croisement de la sociologie et de la littérature comparée, avait pour objectif d’analyser la représentation littéraire des villes divisées comme Berlin, Belfast, Beyrouth et Mostar. Replacées dans leur contexte sociopolitique, les villes ont été examinées en tant que complexes urbains déterminés par leur population et par leur aspect physique. Au cours du séminaire, les différents phénomènes caractérisant les villes divisées ont fait l’objet d’une exploration comparative. Dans le domaine géopolitique, nous avons étudié la parcellisation de l’espace urbain à travers les drapeaux, les symboles visuels, les fresques murales et les trottoirs peints ainsi que les murs et grillages séparant les communautés. La dimension sociale a également retenu toute notre attention avec des sujets tels que le sectarisme, le racisme, la violence et la création d’une certaine identité religieuse, voire nationale. Les différents arrière-plans politiques et historiques de ces quatre villes ont été mis en relief et discutées. Au terme d’une analyse sociologique approfondie, les villes de Berlin, Belfast, Beyrouth et Mostar ont été étudiés dans de différents genres littéraires. De cette manière, les participants ont eu l’occasion d’explorer la représentation narrative du phénomène urbain en se familiarisant ainsi avec des auteurs jouant un rôle important en Allemagne, en Irlande du Nord, au Liban et en exYougoslavie. Cette illustration littéraire parallèle des villes en question a pu être abordée dans les œuvres suivants : « Le sauteur du mur » (Peter Schneider), « Ce qui reste » (Christa Wolf), « Eureka Street » (Robert McLiam Wilson), « Divorcing Jack » (Colin Bateman), « Beirut Blues » (Hanan al-Shaykh), « The Angle of Mostar » (Sally Becker).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stephanie Schwerter, « Le phénomène de la ville divisée dans la littérature contemporaine », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 581.

Référence électronique

Stephanie Schwerter, « Le phénomène de la ville divisée dans la littérature contemporaine », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 20 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20225

Haut de page

Auteur

Stephanie Schwerter

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals