Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Histoire
Histoire et civilisations des Amériques

Un droit à s’opposer à l’État ? Les juristes américains face à l’État à l’époque contemporaine

Romain Huret
p. 593

Texte intégral

Romain Huret, maître de conférences à l’Université Lyon-II/Lumière

1Le séminaire a permis de mieux comprendre le processus de construction d’une science juridique établissant les bases de l’antiétatisme. Dès la fin du XIXe siècle, les organisations juridiques s’attellent à établir une jurisprudence favorable aux grandes entreprises et à légitimer le combat contre l’intervention de l’État. Cet antiétatisme conservateur se double d’une tradition plus progressiste défendant les libertés civiques des individus contre toute forme d’intrusion étatique. Véritable tournant dans l’histoire de la jurisprudence américaine, le New Deal transforme les discours de légitimation de part et d’autre de l’échiquier politique. L’apparition des concepts dérivés du legal realism oblige conservateurs et progressistes à transformer les modes d’action et des pratiques de contestation. In fine, le séminaire a permis d’ancrer dans le savoir juridique américain les éléments constitutifs du discours antiétatique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Romain Huret, « Un droit à s’opposer à l’État ? Les juristes américains face à l’État à l’époque contemporaine », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 593.

Référence électronique

Romain Huret, « Un droit à s’opposer à l’État ? Les juristes américains face à l’État à l’époque contemporaine », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 25 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20243

Haut de page

Auteur

Romain Huret

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals