Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Sociologie

Socioanthropologie des expériences culturelles urbaines

Anthony Pecqueux
p. 610-611

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Anthony Pecqueux, chercheur en post-doctorat à France Télécom R&D

1Les conférences données cette année, à la suite de la dynamique amorcée L’année précédente avec les étudiants et alors essentiellement axée autour d’exemples portant sur le patrimoine, ont surtout été nourries d’enquêtes menées sur l’écoute musicale en situation de mobilité urbaine. Plus généralement, la perspective proposée consistait à opérer un rapprochement systématique entre sociologie des pratiques culturelles et sociologie urbaine. Tandis que la sociologie de la culture offre les outils indispensables pour traiter de ces pratiques spécifiques, la sociologie urbaine permet un regard plus distancié, non uniquement focalisé sur les objets culturels, mais plus précisément sur la façon dont ceux-ci s’intègrent dans un environnement urbain. La sociologie des pratiques culturelles, dans le prolongement du travail de Richard Hoggart sur la notion d’adhésion à éclipses, gagne ainsi à être croisée avec la sociologie urbaine, qui s’est en partie construite en travaillant les situations d’engagement faible propres à l’espace public urbain (voir par exemple, l’inattention polie d’Erving Goffman, mais aussi les travaux d’Isaac Joseph).

2L’enjeu, à partir de ce croisement entre sociologie urbaine et sociologie des pratiques culturelles, est de parvenir à une compréhension élargie de la façon dont les acteurs sociaux sont présents aux pratiques culturelles qu’ils mènent, sans postuler qu’ils y soient forcément et imperturbablement attentifs ; et également à une compréhension élargie de la façon dont ils manifestent ces formes de présence aux co-présents qui les entourent dans un contexte urbain. De telles analyses permettent de problématiser à nouveaux frais, d’une part, les modes d’appropriation des œuvres en contexte ; et d’autre part, la façon dont nous sommes concrètement embarqués dans notre modernité urbaine.

3Pour mener à bien ces différentes analyses, une focalisation a été proposée sur les conduites perceptives des acteurs sociaux, dans la mesure où elles sont au fondement des types de situation investiguées : au fondement des pratiques culturelles en elles-mêmes (écouter de la musique, lire un livre, etc.), comme des relations en public qu’elles occasionnent plus ou moins directement (principalement de coordination : éviter du regard les autres passants, retirer une oreillette pour répondre à une demande d’orientation, etc.). C’est ainsi que les analyses ont cherché à mettre en évidence les écologies sensibles urbaines dont ces pratiques culturelles témoignent, notamment en comparant celles essentiellement axées autour de la vision avec celles pour lesquelles l’audition est la conduite perceptive déterminante.

4Pour parvenir à ces analyses, une attention toute particulière a été portée en direction des méthodes d’enquête en milieu urbain, et des protocoles descriptifs nécessaires pour réussir à mener une ethnographie précise des conduites perceptives. En effet, les situations investiguées ont souvent occasionné des difficultés descriptives, notamment dans la mesure où les activités concernées sont des activités solitaires dans l’espace public (lire dans les transports en commun, écouter de la musique au casque en marchant, etc.), et étant donné que les conduites perceptives sont souvent discrètes, peu expressives (donner un coup d’ceil ou un « coup d’oreille » alentour). C’est pourquoi il devient nécessaire de passer par des protocoles d’enquête originaux, à même de saisir les activités en train de se faire : c’est-à-dire essentiellement en mêlant des observations in situ des activités naturelles par l’enquêteur, et des verbalisations sur l’expérience menée par les personnes enquêtées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anthony Pecqueux, « Socioanthropologie des expériences culturelles urbaines », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 610-611.

Référence électronique

Anthony Pecqueux, « Socioanthropologie des expériences culturelles urbaines », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20264

Haut de page

Auteur

Anthony Pecqueux

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals