Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

Groupe de sociologie pragmatique et réflexive – GSPR

Francis Chateauraynaud
p. 668-669

Texte intégral

Francis Chateauraynaud, directeur d’études

L’œil de la communauté internationale

1Poursuivant les travaux et les discussions sur les conditions de production des causes transnationales ou internationales, ce séminaire s’est attaché à interroger à la fois les contraintes auxquelles doivent satisfaire des alertes ou des dénonciations pour être portées sur une « scène internationale », et les dispositifs qui contribuent à la formation d’arènes cosmopolitiques dotées d’une légitimité suffisante pour permettre des actions coordonnées à l’échelle globale. Les deux premières séances ont été animées par Francis Chateauraynaud qui a présenté de nouveaux développements théoriques aux points de jonction d’une balistique et d’une casuistique sociologiques. La troisième séance a été consacrée à une recherche menée par Matthieu Fintz (Afsset) sur la manière dont la lutte contre la grippe aviaire en Égypte a donné lieu à des joutes politiques quant à l’interprétation des injonctions de la communauté internationale. Une quatrième séance a permis de croiser deux recherches portant sur la Colombie : Nathaly Jimenez (doctorante GSPR) a exposé son analyse des controverses et mobilisations relatives à l’accord de libre-échange entre la Colombie et les États-Unis et en particulier la manière dont l’entrée de déchets toxiques a été saisie par les acteurs d’une société civile émergente ; Carolina Vergel (doctorante Paris-X/Nanterre) est intervenue sur les usages militants du droit en faveur des femmes victimes de la guerre en Colombie. La cinquième séance a été l’occasion d’une intense discussion avec Benjamin Dessus (président de l’ONG Global Chance) sur les politiques énergétiques et la lutte contre le changement climatique, et en particulier sur la place des émissions de méthane dans l’alerte climatique globale. La sixième séance a poursuivi sur le fil de l’« énergie » avec l’intervention de Markku Lehtonen (University of Sussex, UK) qui a présenté ses recherches comparatives sur la gouvernance de l’énergie nucléaire en Grande-Bretagne, Finlande et France. Enfin, après une année marquée par une intense mobilisation des enseignants-chercheurs, la dernière séance a été animée par Jean Francès (doctorant GSPR), qui a fait le point sur ses travaux de thèse concernant les mondes de la recherche et ma manière dont ils redéfinissent, à l’ère de l’évaluation et de la valorisation, les modalités de formation des jeunes chercheurs, à travers notamment le dispositif des « doctoriales », de plus en plus confrontés à des standards de jugements internationaux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francis Chateauraynaud, « Groupe de sociologie pragmatique et réflexive – GSPR », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 668-669.

Référence électronique

Francis Chateauraynaud, « Groupe de sociologie pragmatique et réflexive – GSPR », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20335

Haut de page

Auteur

Francis Chateauraynaud

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals