Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Archéologie

Cultures, technologies et échanges de la pré- et protohistoire en Méditerranée

François Briois
p. 111-112

Entrées d’index

Index thématique :

Archéologie
Haut de page

Texte intégral

François Briois, maître de conférences

Premières communautés néolithiques de Méditerranée

1La thématique de ce séminaire intéresse le processus de néolithisation de Méditerranée orientale depuis ses origines les plus anciennes jusqu’à son plein développement peu avant l’émergence des sociétés pré-urbaines. Cette problématique est sous tendue par les recherches que nous développons dans l’aire proche-orientale, notamment à Chypre et depuis peu en Syrie, mais aussi dans le nord-est de l’Afrique où d’autres modèles d’émergence des sociétés agro-pastorales sont parallèlement étudiées. La réflexion s’appuie sur les nombreuses données archéologiques de terrain et sur les travaux monographiques qui leur ont été consacrés. L’aire concernée par le foyer des premières inventions définissant le Néolithique correspond au « Croissant fertile » qui inclut les territoires du Levant, de l’Anatolie et de la Mésopotamie. Les hypothèses mises en avant pour expliquer les transformations qui s’opèrent au moment où s’effectue le passage entre les dernières communautés de chasseurs-cueilleurs et les premiers groupes d’éleveurs et d’agriculteurs sont diverses et opposent parfois plusieurs écoles de pensées. C’est le cas en particulier de l’école anglo-saxonne qui est longtemps restée fondée sur des présupposés écologiques pour expliquer la mutation et sur des idées défendues par Jacques Cauvin sur les transformations mentales et sociales engendrée par la révolution des symboles. La mise en place des sociétés agropastorales du Proche-Orient est un processus complexe faisant appel à des transformations profondes sur le plan social et économique. C’est aussi un processus lent qui se déroule sur plus de quatre millénaires et au cours duquel ont été expérimentées les techniques nouvelles aboutissant à la maîtrise de l’agriculture, de l’élevage et du pastoralisme jusque dans les marges, moins favorables sur le plan écologique.

2La focale a été portée sur l’aire levantine qui est à la fois la mieux connue et celle qui est identifiée comme la zone motrice dans le processus de la domestication. C’est dans cette grande région, qui s’étend de la péninsule du Sinaï jusqu’au piémont du Taurus et au bassin du Moyen Euphrate, qu’émergent les principaux foyers d’innovations. Les réseaux d’échanges et de communication servent de vecteur à la diffusion progressive des inventions nouvelles et participent peu à peu à mettre en place une expression culturelle commune à toute l’aire considérée. Le très riche foisonnement culturel qui s’y développe gagne très tôt les territoires septentrionaux, de la Cappadoce au Taurus, et il s’exprime également vers les territoires littoraux et dépasse le continent pour atteindre le territoire insulaire de Chypre.

Publications

  • Avec Jean Vaquer, « L’abri de Buhouloup. De l’Epipaléolithique au Néolithique ancien dans le piedmont central des Pyrénées », De Méditerranée et d’ailleurs... Mélanges offerts à Jean Guilaine, Archives d’écologie préhistorique, 2009, p. 141-149.
  • Avec Béatrix Midant-Reynes, « Un site pré-badarien dans l’oasis de Kharga (Égypte) : KS043 », De Méditerranée et d’ailleurs... Mélanges offerts à Jean Guilaine, Archives d’écologie préhistorique, 2009, p. 533-546.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Briois, « Cultures, technologies et échanges de la pré- et protohistoire en Méditerranée », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 111-112.

Référence électronique

François Briois, « Cultures, technologies et échanges de la pré- et protohistoire en Méditerranée », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20401

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals