Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Problèmes généraux

Révolutions et mutations militaires

André Brigot, Maurice Ronai et Laurent Henninger
p. 131-132

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

André Brigot, professeur certifié
Maurice Ronai, assistant de l’enseignement supérieur
Laurent Henninger, chargé de mission au Centre d’études d’histoire de la défense

1Le séminaire a poursuivi l’étude des relations entre transformations techniques et affaires militaires. Les séances alternent des éléments techniques et des contextes historiques, mais cette année les considérations sur les techniques contemporaines ont été particulièrement développées.

2Après avoir rappelé dans une séance introductive les développements et conclusions des années précédentes (notamment sur la période de l’âge du bronze, de la Renaissance et des guerres de la Révolution et de l’Empire), l’accent a été mis d’une part sur les techniques contemporaines issues des logiciels, des nanotechnologies, les évolutions du pilotage dans les contextes d’opérations de contre-insurrection en Afghanistan, la gestion des post-traumatismes dans les armées des États-Unis, et enfin l’évolution des mannes face à ces bouleversements. S’il est nécessaire de s’éloigner de la formule « révolution dans les affaires militaires », utilisée de façon polémique dans le contexte de l’alliance atlantique, les éléments techniques abordés confirment l’importance de leurs conséquences, non seulement sur les appareils militaires mais aussi sur les sociétés civiles dont ils sont issus. L’accélération de ces transformations rend leur prise en compte de plus en plus difficile pour les appareils militaires, et suscite en leur sein de nombreuses réserves (notamment dans les armées de terre et l’aviation tactique). Mais simultanément, certaines organisations des sociétés civiles connaissent des difficultés analogues. Des passerelles apparaissent donc, discernables dans certaines réponses politiques et économiques, dont la privatisation, ou du moins l’externalisation croissante des fonctions de sécurité.

3D’autre part, plusieurs cas historiques ont été analysés. La question de l’armement des Amérindiens face aux colonisateurs occidentaux fournit un exemple d’affrontement asymétrique qui a été rapproché de la problématique actuelle de la contre-insurrection. La période des guerres de la Révolution et de l’Empire, dont l’importance en matière d’innovation technique avait déjà été relativisée lors d’un précédent séminaire a été à nouveau interrogée, confirmant les conclusions précédentes. Une périodisation se dégage donc pour les temps modernes, qui déplace du tournant des guerres napoléoniennes vers la seconde partie du XIXe siècle la conception d’une étape décisive dans les affaires militaires.

4Compte tenu de ces remarques, et de la croissance de la notion de sécurité dans les évolutions actuelles des affaires militaires, le séminaire se dédoublera en 2010-2011. La période actuelle sera étudiée sous l’intitulé de « globalisation sécuritaire », tandis que le séminaire sur les évolutions et mutations dans les affaires militaires poursuivra les travaux comparatifs dans une perspective historique transdisciplinaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

André Brigot, Maurice Ronai et Laurent Henninger, « Révolutions et mutations militaires », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 131-132.

Référence électronique

André Brigot, Maurice Ronai et Laurent Henninger, « Révolutions et mutations militaires », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 16 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20424

Haut de page

Auteurs

André Brigot

Articles du même auteur

Maurice Ronai

Articles du même auteur

Laurent Henninger

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals