Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire des sciences

Histoire des sciences appliquées, XIXe-XXe siècles

Claudine Fontanon et Irina Gouzévitch
p. 154-156

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Claudine Fontanon, maître de conférences
Irina Gouzévitch, ingénieur d’études (Centre Maurice Halwachs)

Les ingénieurs civils et la science en Europe (XIXe-XXe siècles)

1Ce séminaire consacré aux activités scientifiques des ingénieurs civils en Europe aux XIXe et XXe siècles s’est tenu en codirection avec Konstantinos Chatzis (LATTS/ENPC) et Irina Gouzevitch.

2Les années précédentes nos investigations avaient essentiellement porté sur l’espace national français. Dans ce contexte national, nous avons été amenés au constat d’une complexification des modes de production scientifique au cours la seconde industrialisation (fin 1880-1940) et d’une diversification des catégories d’acteurs impliqués dans l’activité de production scientifique avec la naissance de l’ingénieur civil scientifique. Parce que ces nouveaux acteurs avaient souffert en France d’un manque de légitimité et de reconnaissance académique et qu’ils n’appartenaient pas une catégorie bien identifiable comme les polytechniciens, ils ont longtemps échappé à l’investigation des historiens des sciences et des techniques. Plusieurs communications ont tenté d’apporter une contribution à l’histoire de ces ingénieurs. Patrice Bret (Centre Alexandre-Koyré) s’est intéressé aux ingénieurs de la manufacture d’Indret, carrefour d’innovations technologiques, et à l’apprentissage de l’ère de la vapeur entre 1778 et 1838. Pour le XXe siècle, Rémi Baillot (ingénieur) est revenu sur l’itinéraire de Georges Claude, ingénieur de l’École de physique et chimie de Paris, vulgarisateur scientifique et fondateur de « L’air liquide » où il organise la recherche-développement. Konstantinos Chatzis a présenté les résultats de son enquête sur l’histoire de la modélisation des déplacements urbains en France sur une durée relativement longue de plus d’un demi-siècle. Une séance plus générale a été consacrée au ministère de la Recherche et des Inventions et à son titulaire, Jules-Louis Breton (Christine Moissinac, docteur en histoire).

3Tout récemment, nous avons élargi le périmètre de nos investigations à d’autres pays européens par des études ponctuelles portant sur la Grèce, la Russie, le Portugal, l’Espagne et l’Italie ; notre objectif étant de croiser et de confronter des pratiques scientifiques issues de contextes différents pour arriver à une meilleure connaissance d’autres configurations nationales que celle de la France. L’autre objectif visait à éclairer la question de l’émergence et de la consolidation d’un espace transnational à l’intérieur duquel circulent les Ingénieurs de différentes nationalités, qui, à travers leurs échanges scientifiques, élaborent des savoirs qui seraient selon notre hypothèse de plus en plus le fruit d’un travail mené au niveau du continent tout entier.

4Ces thématiques ont été éclairées par cinq communications : Ana Cardoso de Matos (Université d’Evora, Portugal) a étudié la création et l’exploitation des réseaux urbains de gaz et d’électricité au Portugal et la circulation des ingénieurs dans l’espace européen sur une longue période (1850-1920). Irina Gouzévitch a analysé le parcours professionnel de deux ingénieurs des Ponts et Chaussées en Russie, Gabriel Lamé et Clapeyron. Renata de Lorenzo (Université de Naples Federico2) a évoqué les ingénieurs italiens et les villes imaginées comme celles édifiées au XIXe siècle en Italie. Marc Ratciff (Université de Genève) a exploré les coulisses internationales d’un laboratoire de psychologie où savants, ingénieurs et fabricants se côtoient autour de Théodore Flournoy dans les années 1890. Faidra Papanélopoulos (Université d’Athènes) a relevé et analysé dans la presse quotidienne grecque les mentions relatives aux ingénieurs et à la science au début du XXe siècle.

5L’élargissement de la focale de nos recherches a débouché sur une autre thématique : les ingénieurs au service des princes et des États (fin XVIIIe siècle-milieu du XXe siècle). Ce thème a été illustré par la communication de Claudine Fontanon sur Stéfan Drzewiecki, un ingénieur polonais formé à l’École centrale de Paris qui travaille dans la marine tzariste à la conception de sous-marins de poche pour la défense des ports de la mer Noire et s’installe finalement à Paris pour travailler en ingénieur civil à la mise au point d’un des premiers sous-marins opérationnels de la marine française avant 1914.

6Lors de la dernière séance du séminaire, Irina Gouzévitch et Konstantinos Chatzis ont présenté l’ouvrage qu’ils ont co-dirigé sur Augustin Bétancourt, Les Ponts et Chaussées et l’Europe (Quaderns d’Historia de l’Enginyeria, 2009).

7Claudine Fontanon a été invitée à prononcer plusieurs conférences au cours de l’année universitaire : à l’occasion de la célébration, au musée des Arts et Métiers, de la traversée de la Manche par Louis Blériot en juillet 1909, elle a propose le thème des écrits que le mathématicien Paul Painlevé publié sur l’exploit de l’aviateur français. La Société d’histoire des sciences de Barcelone (Carl Puig) l’a invitée à évoquer les sous-marins conçus par le centralien Stéfan Drzewicki, ingénieur mentionné plus haut, à l’occasion d’un colloque international sur la conception des premiers sous-marins. Elle a été sollicitée pour une intervention en juin 2010 dans le colloque international organisé à Paris sur « Les expositions universelles au XIXe siècle. Techniques-public-Patrimoine » par le CDHT/CNAM et les Archives de France.

8Claudine Fontanon a co-dirigé avec Konstantinos Chatzis la publication du numéro 20 de la revue éditée par le CDHT/CNAM, Documents pour l’histoire des techniques, consacré aux expériences en plein air des ingénieurs civils aux XIXe et XXe siècles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claudine Fontanon et Irina Gouzévitch, « Histoire des sciences appliquées, XIXe-XXe siècles », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 154-156.

Référence électronique

Claudine Fontanon et Irina Gouzévitch, « Histoire des sciences appliquées, XIXe-XXe siècles », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20443

Haut de page

Auteurs

Claudine Fontanon

Articles du même auteur

Irina Gouzévitch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals