Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire des sciences

Histoire de la psychologie et de la psychopathologie

Jacqueline Carroy
p. 157-158

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Jacqueline Carroy, directrice d’études

Le rêveur, le fou, l’hystérique, l’hypnotisé et l’enfant

1À partir de la lecture de textes de l’époque, on a exploré l’histoire de ce que l’on appela au XIXe siècle des « états de sommeil » ou des « états de rêve », relevant de l’inconscience, ou de la demi-conscience. Le rêve, la folie, l’hystérie, le magnétisme animal, l’hypnotisme, les prises de drogues, la puérilité des enfants et des êtres qui leur ressemblent sont censés renvoyer à des phénomènes identiques ou analogues et s’éclairer réciproquement. Ces identifications et ces analogies parcourent la psychologie et la psychiatrie du XIXe siècle et elles sont reprises et transformées par la psychanalyse. On a mis en relation cette histoire avec celle des individus et des personnages qui ont présenté et incarné ces états de rêve, parfois plutôt au masculin (le rêveur), parfois plutôt au féminin (la femme hystérique).

2En janvier 2010, avec mon collègue Christian Topalov (EHESS) nous avons animé une séance exceptionnelle de quatre heures intitulée : « La vie et l’œuvre d’un savant à l’épreuve du biographique : les voyages et les rêves de Maurice Halbwachs ». Au second semestre, trois séances ont été regroupées avec le séminaire de Judith Lyon-Caen (EHESS). Elles ont été co-animées avec Marc Renneville, maître de conférences détaché de l’Université Paris-VIII/Saint-Denis et chercheur au Centre Koyré. Elles ont porté sur les crimes littéraires et l’affaire Chambige, une affaire qui défraya la chronique en 1888.

3Ce séminaire a accueilli également des exposés de collègues français et étrangers : Nicole Edelman (Université de Paris-Ouest La-Défense) et Jean-Pierre Peter (EHESS), Andreas Mayer (Institut Max Planck d’histoire des sciences, Berlin), Volker Hess (Institute for the History of Medicine, Charité Berlin, invité à l’EHESS), Fernando Vidal (Institut Max Planck d’histoire des sciences, Berlin, invité à l’EHESS) et Alejandro Dagfal (professeur adjoint à l’Université de Buenos Aires, professeur titulaire à l’Université de La Plata et chercheur au CONICET).

Publications

  • « Les réveils de Gabriel Tarde. Science des rêves et autofictions », dans Gabriel Tarde, sur le sommeil ou plutôt sur les rêves et autres textes inédits, sous la dir. de Jacqueline Carroy et Louise Salmon, Lausanne, BHMS, 2009, p. 1-44.
  • « Rêver avec et contre Freud : l’exemple du sociologue Maurice Halbwachs », sous la dir. de J. Goldstein, Cahiers Parisiens/Parisian Notebooks, 5, 2009, p. 296-316.
  • « Observacion, experimentacion y clinica de si : hachis, locura, sueno e histeria en el siglo XIX », Revista Laguna, 25, novembre 2009, p. 31-48.
  • « Observar, contar o resucitar los suenos ? “Maury guillotinado” en entredicho », Historia y grafia. Formas historicas de contar suenos, Departamento de Historia, Universidad Iberoamericana, Mexico, 33, 2009, p. 65-83.
  • « La historia de la psicologia y los psicologos », Tapia Vargas A. (comp.), Momentos de historia en la psicologia, Mexico, Trillas, 2010, p. 11-23.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacqueline Carroy, « Histoire de la psychologie et de la psychopathologie », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 157-158.

Référence électronique

Jacqueline Carroy, « Histoire de la psychologie et de la psychopathologie », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20446

Haut de page

Auteur

Jacqueline Carroy

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals