Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Monde méditerranéen

Économie et société dans le monde romain

Jean Andreau, François Lerouxel et Julien Zurbach
p. 253-255

Texte intégral

Jean Andreau, directeur d’études
François Lerouxel, maître de conférences à l’Université Paris-IV/Sorbonne
Julien Zurbach, maître de conférences à l’ENS

Économies et sociétés anciennes : commercialisation et phénomènes de marché en Grèce et à Rome

1Nous avons choisi de traiter d’un seul thème : la Cambridge Economic History of the Graeco-Roman World. Cet ouvrage collectif de plus de 900 pages (2007) a été dirigé par trois collègues de Stanford University, Ian Morris, Richard Sailer et surtout Walter Scheidel, qui en a été le principal promoteur et animateur. C’est une somme sur l’histoire économique de l’ensemble de l’Antiquité, Proche-Orient antique, monde grec et monde romain. Cet ouvrage s’inscrit dans la tradition finleyenne, mais ses coordinateurs ont cherché à renouveler cette tradition en centrant leur propos sur les évolutions de l’économie antique, au lieu de se consacrer, comme M. I. Finley, à ses structures, qui l’intéressaient surtout par leur permanence et par leurs différences par rapport à celles d’époques plus récentes, plus « modernes ». Leur objectif était de penser le changement économique, et notamment la croissance. Les divers auteurs du volume ont donc été amenés à raisonner, au moins partiellement, en termes de quantités. La documentation antique ne se prête qu’extrêmement mal à une telle quantification, et les données nécessaires doivent donc être élaborées par l’historien ou l’archéologue lui-même, au prix de raisonnements sophistiqués dans lesquels Walter Scheidel excelle tout particulièrement.

2Nous avons analysé ces caractéristiques centrales du volume. Des séances ont été consacrées aussi à l’influence que la pensée économique néo-institutionnaliste a exercée sur les coordinateurs du volume et sur certains de ses autres auteurs. Séparant nettement la performance des structures et institutions, cette pensée leur a paru permettre de mieux saisir la nature et l’ampleur des évolutions, indépendamment des éléments durables. Nous avons d’autre part envisagé des thèmes plus spécifiques, par exemple le rôle de la ville dans l’activité économique, et le cas de situations historiques précises, afin de mieux mesurer comment ce volume se situait par rapport à l’érudition déjà existante et ce qu’il apporte par rapport à elle. Le fil conducteur de l’urbanisation, question qui apparaît centrale dans l’histoire économique de l’Antiquité, a été suivi lors de plusieurs séances. Dans le monde grec, cela revenait surtout à traiter de la validité du modèle du « Dorfstaat » (« Village-État » plutôt que Cité-État), et donc du lien entre la cité et la ville d’une part, entre l’approvisionnement de la ville et les transformations de l’agriculture d’autre part. Cette question a été examinée avec des sources diverses, textuelles (pour Istria), archéologiques (pour la prospection de l’Argolide du sud), ou l’ensemble de ces sources (pour Athènes et son territoire). Pour le monde romain, nous avons parlé du rôle de la gigantesque croissance démographique de la ville de Rome dans les transformations que connaît l’agriculture italienne aux deux derniers siècles de la République. Depuis le milieu des années 1980, plusieurs historiens, dont André Tchernia, ont défendu l’idée que la création d’un énorme marché urbain en Italie était un des facteurs déterminants des changements qu’a alors connus l’agriculture italienne. Cela nous a permis de présenter les grands débats des années 1970-1980 sur l’archéologie rurale et de souligner l’ampleur de la contribution italienne à l’histoire économique romaine, quelque peu escamotée dans la Cambridge Economic History. La croissance de la ville de Rome nous a également amenés à réfléchir aux mégapoles antiques qui naissent à l’époque hellénistique, Carthage ou Alexandrie par exemple, aux problèmes techniques que pose l’estimation chiffrée de leur population et aux transformations économiques induites par l’existence de ces villes dans les régions où elles sont implantées.

3Le 13 février 2010, une journée d’étude a eu lieu à la Maison de l’Archéologie de Nanterre sur cette Cambridge Economic History, et nous y avons participé tous les trois.

4Nous avons eu le plaisir d’entendre des conférences présentées par trois collègues italiens : Andrea Giardina (Istituto di Studi Umanistici, Florence), invité par notre École, a consacré une conférence à « Sylla sur le Capitole » (26 novembre 2009) et une autre à « Italie et Italiques à l’époque tardo-antique » (3 décembre 2009) ; Giovanni Geraci (Université de Bologne) a parlé des « Garanties de l’État romain : les fermiers de l’État, les magistrats et leurs garants » (21 janvier 2010) ; et Emanuele Papi (Université de Sienne), invité par l’École normale supérieure, a présenté une conférence sur « l’économie de la province de Maurétanie Tingitane » (3 juin 2010). Qu’ils soient remerciés pour ces très stimulantes contributions.

Publications

Jean Andreau

  • L’Économie du monde romain, Paris, Ellipses, 2010.
  • « Freedmen in the Satyrica », dans Petronius, a handbook, sous la dir. de Jonathan Prag et Ian Repath, Oxford, Wiley-Blackwell, 2009, p. 114-124.
  • « Les briques et tuiles de la région de Rome et les contrats de locatio conductio », dans Fides Humanitas lus (9 maggio 2007), sous la dir. de C. Cascione et C. Masi Doria, Naples, Editoriale Scientifica, 2009, p. 65-82.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Andreau, François Lerouxel et Julien Zurbach, « Économie et société dans le monde romain », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 253-255.

Référence électronique

Jean Andreau, François Lerouxel et Julien Zurbach, « Économie et société dans le monde romain », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 20 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20536

Haut de page

Auteurs

Jean Andreau

Articles du même auteur

François Lerouxel

Articles du même auteur

Julien Zurbach

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals