Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie historique

Histoire des images et des représentations dans l’Occident médiéval

Jean-Claude Schmitt
p. 299-301

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Jean-Claude Schmitt, directeur d’études

Histoire des rythmes

1Les premières séances de cette année ont été consacrées à une réflexion commune sur les concepts, les champs et les projets de l’anthropologie historique, spécialement dans le cas de l’étude du Moyen Âge. Cette réflexion est partie de la présentation de notre parcours personnel de recherche, replacé dans une perspective historiographique beaucoup plus large, depuis la « crise de l’historisme » au milieu du XIXe siècle, les renouvellements de la première moitié du XXe siècle (des Annales à la micro-histoire), jusqu’aux défis scientifiques actuels. L’importance et la fécondité des échanges des trente dernières années entre histoire et anthropologie ne conduit pas, bien au contraire, à renoncer à l’exigence de la diachronie historique. On s’est plus particulièrement arrêté sur les enjeux de la recherche aujourd’hui, le délicat dialogue avec les sciences cognitives et les propositions formulées récemment par Philippe Descola à l’occasion notamment de l’exposition La fabrique des images (musée du quai Branly) (voir la publication en ligne de cette partie du séminaire : http://acrh.revues.org/​index1926.html). Quittant le niveau théorique, nous avons pris comme terrain d’application la question historique et anthropologique de l’identité individuelle et du portrait. En rapport avec l’édition à paraître de la Vita de l’empereur Charles IV de Bohème (1316-1378), nous avons étudié l’ensemble des portraits de ce souverain et en particulier ceux que livre la tradition manuscrite tchèque tardive (XVe siècle) de cette « autobiographie ». Cet examen a permis de s’interroger sur la dimension symbolique des images, puisque même les plus « naturalistes » d’entre elles mettent toujours en scène, à travers les traits du souverain « réel », un ou des modèles idéaux de souveraineté.

2Nous sommes revenus par ailleurs à la question des rythmes, qui constitue depuis plusieurs années le fil rouge du séminaire. Les rythmes spatio temporels furent au cœur de notre questionnement. Bénéficiant de la publication en cours par Jean Dufour du Recueil des rouleaux des morts (VIIIe siècle-vers 1536), nous avons comparé des rouleaux d’époques différentes, tels les rouleaux catalans des XIe-début du XIIe siècles et des rouleaux de la fin du Moyen Âge (Jean III de Savigny, décédé en 1387), pour comparer non seulement les itinéraires, mais l’attention prêtée aux dates et à la désignation des lieux, qui sont autant d’indices d’une sensibilité différente au rythme du voyage et à l’urgence des déplacements. Ces données sérielles ont été mises en rapport avec la langue des encycliques et des titilli dont les rouleaux s’enrichissaient à chaque étape : nous avons étudié le rythme de la prose et des poèmes en vers propres à illustrer la memoria des défunts. Enfin, nous avons enrichi notre enquête sur la scansion de l’histoire universelle, depuis la conception des six âges du monde selon saint Augustin jusqu’aux spéculations eschatologiques de Joachim de Flore sur les trois « états » du monde (du Père, du Fils et de l’Esprit). Nous avons retenu principalement pour cette étude les vingt-trois diagrammes du Liber Figurarum (cercles trinitaires, arbres temporels, arbres-aigles, psaltérion à dix cordes, etc.) qui illustrent la « proportionnalité » de l’Ancien et du Nouveau Testaments et du temps de l’Église et soumettent le temps historique à la mesure stricte de séquences de vingt et une « générations » de trente ans chacune (suivant Apocalypse 12,6). La prégnance du nombre trente (tricenarius numerus) est confirmée par les rythmes différenciés de la prière imposés aux moines, aux clercs et aux laïcs selon le traité du Psaltérion à dix cordes.

3Le séminaire a entendu par ailleurs les conférences des professeurs Martin Nejedly (Prague, Université Charles), « La légende de Mélusine et les Luxembourg », Patrick Geary (Université de Californie à Los Angeles), « Langue vernaculaire et pouvoir de l’Antiquité au haut Moyen Âge », Gerardo Boto (Université de Gérone), « Vers une analyse culturaliste de l’espace liturgique des églises romanes : ritualisation et scénographie », Michele C. Ferrari (Université d’Erlangen), sur le Traité des images de Michel le Notaire, Carla Casagrande (Université de Pavie) et Silvana Vecchio (Université de Ferrare), « L’histoire médiévale des passions ».

4Le séminaire s’est aussi transporté toute une journée à Chartres pour entendre des exposés d’étudiants sur la cathédrale et les maisons médiévales de la ville.

5Le second séminaire a poursuivi, avec la collaboration de Pierre-Olivier Dittmar (ingénieur d’études) et David-Dominé Cohn (allocataire de recherches), l’indexation des miniatures numérisées de la base Images du GAHOM, tout en permettant aux étudiants de master et de doctorat de présenter leurs recherches.

6Le directeur d’études a donné des conférences à l’Université d’Oldenburg (Alexander von Humboldt-Stiftung), l’Université Charles de Prague, l’Université de Düsseldorf, la Maison des Sciences de l’Homme de Nantes, au Warburg-Haus de Hambourg, à l’École Française de Rome (projet européen « Les vecteurs de l’idéel »), la Haute École d’Art et de Design de Genève, l’Université de Bordeaux-III, l’Université de Copenhague, l’Université de Californie à Los Angeles et l’Université de Poitiers.

Publications

  • L’invention de l’anniversaire, Paris, Éditions Arkhé, 2009.
  • Traductions en japonais de Les revenants (Tokyo, Misuzu Shobo, 2010) et en anglais de La conversion d’Hermann le Juif, Philadelphie, Pennsylvania University Press, 2010.
  • « Los ritmos de las imagenes y de la musica : modulacion y medida en la Edad Media », Studium Medievale. Revista de Cultura visual – Cultura escrita, n°2, 2009, p. 25-43.
  • Avec Pierre-Olivier Dittmar, « Le plafond peint est-il un espace marginal ? L’exemple de Capestang », dans Plafonds peints médiévaux en Languedoc. Actes du colloque de Capestang, Narbonne, Lagrasse, 21-23 février 2008. Études réunies par Monique Bourin et Philippe Bernardi, Perpignan, Presses universitaires de Perpignan, 2009, p. 67-98.
  • « Individuation et saisie du monde », dans Histoire du monde au XVe siècle, sous la dir. de Patrick Boucheron, ouvrage coordonné par Julien Loiseau, Pierre Monnet et Yann Potin, Paris, Fayard, 2009, p. 769-790.
  • « La mort, les morts et le portrait », dans Le portrait individuel. Réflexions autour d’une forme de représentation, XIIIe-XVe siècle, Bern, Peter Lang, 2009, p. 15-33.
  • « La permanence des images et les changements de temporalité », dans Cannibalismes disciplinaires. Quand l’histoire de l’art et l’anthropologie se rencontrent, sous la dir. de Thierry Dufrêne et Anne-Christine Taylor, Paris, Institut national d’histoire de l’art/musée du Quai Branly, 2009, p. 179-187.
  • « Les images et le sacré », dans La performance des images, sous la dir. d’Alain Dierkens, Gil Bartholeyns et Thomas Golsenne, Bruxelles, Publications de l’Université de Bruxelles, problèmes d’Histoire des Religions, tome XIX, 2009, p. 29-46.
  • « Plädoyer für eine Geschichte der Rhythmen im mittelalterlichen Europa », dans Hybride Kulturen im mittelalterlichen Europa. Vorträge und Workshops einer internationalen Frühlingsschule/Hybrid Cultures in Medieval Europe. Papers and Workshops of an International Spring School, sous la dir. de Michael Borgolte et Bernd Schneidmüller, Berlin, Akademie Verlag, 2010, p. 287-306.
  • « Entretien avec Jean-Claude Schmitt. Propos recueillis par Cyril Isnart », dans Figures de la jeunesse. Fête, ruralité et groupe de jeunes, collection « Le Monde Alpin et Rhodanien », Grenoble, Musée Dauphinois, 2010, p. 17-25.
  • « L’anthropologie historique du Moyen Âge. Un parcours », dans Faire l’anthropologie historique du Moyen Âge, sous la dir. d’Elisa Brilli, Pierre-Olivier Dittmar et Blaise Dufal, juin 2010 (http://acrh.revues.org/​index1926.html).
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Claude Schmitt, « Histoire des images et des représentations dans l’Occident médiéval », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 299-301.

Référence électronique

Jean-Claude Schmitt, « Histoire des images et des représentations dans l’Occident médiéval », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 24 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20585

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals