Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie historique

Histoire des pratiques corporelles

Georges Vigarello, Rafael Mandressi et Thierry Pillon
p. 312-313

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Georges Vigarello, directeur d’études
Rafael Mandressi, chargé de recherche au CNRS
Thierry Pillon, maître de conférences à l’Université d’Évry

Histoire du corps, objets, méthodes

1Le problème des mots et des descriptions pour « dire » le corps, tout d’abord. Ce sont bien les mots qui, à chaque époque expriment un imaginaire corporel, exprimant aussi, par leur changement, les modifications des manières de se représenter le corps. La référence aux « humeurs » par exemple caractérise toute une période et structure une certaine vision du corps. L’apparition du mot « vapeur » au XVIIe siècle, pour spécifier certaines humeurs internes, en définissant des effets plus nuancés et subtils, est symptomatique d’un approfondissement de cette sensibilité. Cette précision du vocabulaire montre la lente émergence de l’exigence d’intériorité. D’autres « mots » du corps sont révélateurs de ruptures dans les représentations du corps, de modifications du statut du corps. Des mots comme « sport », « hygiène » ou « viol » sont des signes de changement. Ils apparaissent à des époques précises, pour exprimer des exigences nouvelles particulières, et connaissent chacun des évolutions quant à leur acceptation, à leur définition, riches d’enseignements pour l’historien. Mais si les mots sont des révélateurs de l’histoire du corps, l’historien constate rapidement que, pour les contemporains, les mots constituent aussi un obstacle à la juste appréhension du corps, car le corps, par sa nature même, résiste aux mots. Le corps vécu, le corps éprouvé, entretient des rapports complexes avec le langage. Les exposés de Rafel Mandressi sur l’anatomie, les exposés de Goerges Vigarello, en particulier sont allés dans ce sens.

2Un second thème a porté sur l’histoire de la virilité, histoire à laquelle les animateurs du séminaire consacrent un livre collectif pour la rentrée de 2011.

3Des exposés de Jean Pierre Thuilier sur le monde romain, de Claude Thomasset sur le monde médiéval, de Thierry Pillon sur l’univers ouvrier du XIXe siècle, de Georges Vigarello sur l’univers du sport, d’autres encore sur l’origine grecque du modèle, ont porté sur cette question.

4Une double préoccupation a été particulièrement présente dans chacun des exposés : l’insistance sur des valeurs relativement homogènes regroupant, dans la tradition de la société occidentale, ce qui définit, non pas l’homme, mais celui qui représente au mieux, et au plus loin, le masculin, ce qui, précisément, est bien l’objet de la virilité. Le thème grec est à cet égard une matrice, un croisement de pôles devenus autant de pôles fondateurs : la force jointe au courage, l’affirmation personnelle jointe à la puissance sexuelle, un mode de reconnaissance enfin joint à un mode de formation. Une deuxième préoccupation a porté sur le sentiment de menace constante pesant sur cette valeur de perfection. Aristophane, par exemple, se plaint, au Ve siècle avant J.-C, d’un affadissement de la formation virile, le choix des mollesses, celui des discussions « inutiles », le recul de l’exercice, cette éducation apprenant « aux gamins d’aujourd’hui à vivre dès l’enfance emmitouflés dans les paletots » (Nuées, 987). Ce qui traduit, ne nous y trompons pas, un sentiment réitéré de fragilité pesant sur la force et la perfection : puissance d’autant plus vulnérable qu’elle prétend à l’idéal. La virilité traditionnelle confronte au sentiment de domination sans partage autant qu’à celui, souterrain, impalpable, sinon sournois, d’une inquiétude, celle de quelque inévitable vulnérabilité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Georges Vigarello, Rafael Mandressi et Thierry Pillon, « Histoire des pratiques corporelles », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 312-313.

Référence électronique

Georges Vigarello, Rafael Mandressi et Thierry Pillon, « Histoire des pratiques corporelles », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 24 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20593

Haut de page

Auteurs

Georges Vigarello

Articles du même auteur

Rafael Mandressi

Articles du même auteur

Thierry Pillon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals