Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Sociologie de l’art et du travail

Pierre-Michel Menger
p. 417-419

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Pierre-Michel Menger, directeur d’études

Sociologie du travail : l’analyse des inégalités de réputation et de talent dans les sciences sociales

1L’enseignement a poursuivi l’étude des marchés du travail qui accordent une place primordiale à la cotation des différences individuelles de performance dans les arts, la recherche scientifique et les sports. Sans cesse, ces mondes professionnels procèdent à des comparaisons, parce que la détermination complète des ressorts de l’invention et de l’originalité, et des ingrédients de la performance est impossible. Mais dans ces épreuves qui comparent, classent, sélectionnent et éliminent, que valent les procédures d’évaluation ? Les biais possibles ne sont-ils pas innombrables ? L’analyse peut emprunter deux voies différentes, qui ont été successivement explorées. La première est celle de l’analyse normative et critique, qui cherche à montrer que les inégalités de réputation et de gain sont le produit d’une organisation contingente des activités, celle que font prévaloir la compétition marchande et l’organisation industrielle de la production culturelle. Un autre mode d’organisation pourrait aboutir à une égalisation radicale des talents et à une libération complète de la créativité individuelle, au lieu d’en réserver la mise en œuvre à des professions spécialisées. J’ai examiné notamment deux versions de cette critique normative, celle qui se fonde sur l’espoir de transformations sociales et économiques complètes, et celle qui mise sur les effets attendus des innovations technologiques contemporaines. La première, qui a pour condition l’abolition de la compétition et l’abondance des ressources disponibles pour chacun, conduit à éliminer l’incertitude du travail créateur et se heurte à des contradictions internes insurmontables. La seconde, qui revient à abolir ou à adoucir la loi de Pareto, est contredite par les faits.

2L’autre voie d’analyse est celle que fournissent les modèles explicatifs de la disproportion considérable entre les inégalités de gain et les différences sous-jacentes de qualité et d’aptitude. J’ai examiné deux approches. L’une passe par l’étude du comportement de la demande et montre comment la sensibilité de la demande à des différences perceptibles de qualité engendre une très forte concentration de l’attention sur les professionnels jugés les plus talentueux. L’argument peut être maintenu, même en présence de différences quasi négligeables de qualité, mais il suppose alors que soient introduits des mécanismes d’interdépendance des jugements et des opinions des consommateurs et des évaluateurs. L’autre approche se situe au point de départ des carrières des individus et montre que même si les écarts d’aptitude entre deux candidats à la réussite professionnelle sont minimes ou même nuls, il existe un mécanisme d’avantage cumulatif qui, de séquence en séquence de carrière, amplifie progressivement des différences de performance qui étaient initialement faibles, et éventuellement dues à la chance (au hasard). Ce second modèle, venu de la sociologie des sciences, peut aisément être appliqué aux arts. Mais sa cohérence n’est assurée que si les épreuves de comparaison relative qui gouvernent les carrières soumises à une forte compétition et dépourvues de sécurité statutaire d’emploi font affleurer chaque fois des différences repérables de performance. L’analyse débouche sur un modèle à quatre composantes. Celui-ci fait notamment intervenir la réalité collective du travail (son organisation en équipes et en réseaux de collaboration), pour montrer comment sont forgés des appariements sélectifs destinés à réduire l’incertitude sur le résultat espéré, et à élever la productivité du travail des Individus de qualité comparable qui sont associés en équipes.

3Le séminaire a accueilli Howard Becker, qui a présenté une recherche récente sur le jazz et les répertoires d’action des musiciens. Sa conférence, intitulée « Do you know... ? The Jazz repertoire in action », était fondée sur l’ouvrage publié en 2009 par Howard Becker et Robert Faulkner (University of Chicago Press). L’autre invité du séminaire fut Jean-Samuel Beuscart, chercheur à Orange Labs et chercheur associé au LATTS (Université de Marne-la-Vallée), pour une présentation de ses recherches sur « La notoriété musicale en ligne : processus d’accumulation et règles de conversion ».

Publications

  • « Œuvrer dans l’incertitude », Annales des Mines, 2010, n° 57, p. 59-69.
  • « Les artistes en quantités. Ce que sociologues et économistes s’apprennent sur les professions artistiques », Revue d’Économie Politique, 2010, n° 1, p. 205-236.
  • « Le travail à l’œuvre. Enquête sur l’autorité contigente du créateur dans l’art lyrique », Annales HSS, 2010, n° 3, mai-juin, p. 743-786.
  • « Y a-t-il une sociologie possible de l’œuvre musicale ? Adorno et au-delà », L’Année sociologique, 2010, vol. 60, n° 2, p. 331-360.
  • « Les politiques culturelles dans le temps et dans l’espace européens. Modèles et évolutions », dans Cinquante ans après : culture, politique et politique culturelle, Paris, La Documentation française, 2010, p. 45-73.
  • « Kontrafakten », dans Von der arbeit des historikers : Ein wörterbuch zu theorie und praxis der geschichtswissenschaft, sous la dir. d’Anne Kwaschik, Mario Wimmer, Berlin, Transcript Verlag, p. 123-127.
  • « Les politiques culturelles en Europe », dans Politiques et Pratiques culturelles, sous la dir. de Philippe Poirrier, Paris, La Documentation française, 2010, p. 277-286.
  • « Les professions culturelles », dans op. cit., p. 243-253.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre-Michel Menger, « Sociologie de l’art et du travail », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 417-419.

Référence électronique

Pierre-Michel Menger, « Sociologie de l’art et du travail », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20684

Haut de page

Auteur

Pierre-Michel Menger

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals