Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Sociologie de l’expérience sociale

François Dubet
p. 442-443

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

François Dubet, directeur d’études

Les conséquences de l’éducation et de la justice sociale

1Le séminaire de cette année a été consacré à l’exposé méthodique d’une recherche en cours dans le cadre d’un contrat ANR portant sur les effets de l’éducation. Alors que l’on analyse généralement les effets des caractéristiques des diverses sociétés sur leur système éducatif, notamment pour ce qui est des inégalités scolaires, nous avons choisi d’interroger la thèse, souvent implicite, de la congruence des sociétés et des systèmes scolaires. Ce travail a été conduit grâce à une comparaison raisonnée des diverses caractéristiques des sociétés et des écoles en nous appuyant sur les données disponibles dans une quinzaine de pays riches et relativement comparables.

2La première partie du raisonnement a consisté à caractériser les sociétés à partir de deux grandes catégories d’indicateurs : les premiers caractérisent l’intégration des sociétés (inégalités, taux d’emplois, etc.) ; les seconds caractérisent les attitudes relevant de la cohésion sociale (confiance et capital social). Les divers systèmes scolaires ont été caractérisés à partir des mêmes familles d’indicateurs, niveaux et inégalités scolaires d’une part, attitudes scolaires des élèves d’autre part. La comparaison des sociétés et de leur école montre qu’il n’y a pas de principes de continuité : certaines écoles sont plus inégalitaires que les sociétés, d’autres le sont moins ; certaines écoles sont plus cohésives que les sociétés où elles sont inscrites, d’autres le sont moins. C’est donc la distance entre les sociétés et leur école qui pose un problème.

3Ne pouvant expliquer cet écart par ce qui se passe en amont de l’école, ¡I faut essayer de l’expliquer par ce qui se passe dans l’école en montrant comment le monde d’organisation des systèmes éducatifs joue un rôle propre. Mais surtout, et c’est là l’apport principal de cette étude, c’est l’emprise des diplômes sur la carrière sociale des Individus qui joue un rôle décisif. Les mécanismes d’articulation de la formation et de l’emploi situés en aval de l’école expliquent les diverses configurations scolaires. Plus l’emprise scolaire est élevée (plus les diplômes jouent un rôle déterminant dans l’accès à l’emploi et le niveau de celui-ci) plus les inégalités scolaires sont fortes et plus la reproduction des inégalités sociales est intense. De la même manière, l’emprise affecte la cohésion sociale de manière négative.

4Le séminaire de cette année a donc été consacré à l’exposé méticuleux d’une recherche en train de se faire, à l’exposé des techniques statistiques et des théories sous-tendant la recherche. Un ouvrage issu de ce travail sera publié en septembre 2010 : François Dubet, Marie Duru-Bellat et Antoine Vérétout, Les sociétés et leur école, Paris, Seuil.

5Principales invitations à l’étranger : « Égalité des places, égalité des chances : mutation des figures de l’exclusion », intervention au symposium franco-japonais : Est-il possible de construire une société sans exclusion ? Perspectives franco-japonaises, Tokyo, 17 et 18 octobre 2009 ; « Les enjeux d’une culture commune », conférence Débats d’éducation, Fondation Jaume Bofill/Université ouverte de Catalogne, Barcelone, 19 janvier 2010 ; « Sur la notion de société », professeur invité à l’Université de Fribourg, Suisse (14h de cours), 26 et 27 mars 2010 ; « Sentiments d’injustice et critique sociale », conférence invitée au Département de sociologie, Université de Californie, Los Angeles, 7 mai 2010.

Publications

  • Les places et les chances, Paris, Seuil, Le République des Idées, 2010.
  • « Institution : du dispositif symbolique à la régulation politique », Idées, n° 159, mars 2010, p. 25-34.
  • « Les inégalités scolaires entre l’amont et l’aval », avec Marie Duru Bellat et Antoine Vérétout, Sociologie, n° 2, juin 2010.
  • « Integrazione, coesione e disuguaglianze sociali », Stato e Mercato, n° 88, avril 2010, p. 33-58.
  • « L’école « embarrassée » par la mixité », Revue française de pédagogie, n° 171, avril-mai-juin 2010.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Dubet, « Sociologie de l’expérience sociale », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 442-443.

Référence électronique

François Dubet, « Sociologie de l’expérience sociale », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 21 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20698

Haut de page

Auteur

François Dubet

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals