Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Philosophie et épistémologie

Épistémologie historique

Gérard Jorland
p. 481-482

Entrées d’index

Index thématique :

Philosophie et épistémologie
Haut de page

Texte intégral

Gérard Jorland, directeur d’études

Une histoire de la vision

1Nous avons étudié l’histoire de la vision à l’aube des temps modernes, dans la perspective d’une philosophie transcendantale, sous le double aspect de son instrumentation (les lunettes dans toutes ses déclinaisons, la chambre obscure et l’astrolabe) et de sa représentation picturale dans les oeuvres du trecento. Nous avons pu établir comment les sciences d’observation que sont alors l’astronomie, la peinture et l’anatomie ont oeuvré de concert à rendre visible l’invisible conformément au mystère de l’incarnation. Comment, à la faveur d’une étude comparative avec la peinture chinoise et celle de l’Islam, la peinture européenne s’est émancipée de la calligraphie, et, partant, de la narration, pour donner à voir, et de la stylisation pour rechercher la vérisimilitude. Enfin, comment la perspective linéaire a certes été le produit de l’optique géométrique médiévale, mais surtout la réponse aux problèmes techniques que posaient aux peintres la représentation de la profondeur, c’est-à-dire la projection de l’espace sur le plan, depuis qu’à partir de Giotto ils conçurent le tableau non plus comme une icône sacrée, mais comme une fenêtre ouverte sur la nature. Et comment la perspective linéaire a institué le sujet constitutif des phénomènes qu’il est amené à observer, sujet qu’il reviendra à la philosophie classique, de Descartes à Kant, d’élaborer.

Publications

  • Une Société à soigner. Hygiène et salubrité publique en France au XIXe siècle, Paris, Gallimard (Bibliothèque des Histoires), 2010.
  • Avec Bérangère Thirioux, Michel Bret, Marie-Hélène Tramus et Alain Berthoz, « Walking on a line : A motor paradigm using rotation and reflection symmetry to study mental own body transformation », Brain and Cognition, vol. 70, n° 2, 2009, p. 191-200.
  • « Misogynie fin de siècle », Études Freudiennes, numéro hors série de Médecine et Psychanalyse, sous la dir. de Danièle Brun, 2010, p. 105-119.
  • Avec Bérangère Thirioux, Manuel Mercier, Alain Berthoz et Olaf Blanke « Spontaneous disembodiment within self-other Interaction : an electrical neuroimaging study with moving objects », soumis à Journal of neuroscience, vol. 30, n° 21, 26 mai 2010, p. 7202-7214.
  • « Boussingault et la caractérisation des miasmes », BibNum (http://www.bibnum.education.fr), 2010.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gérard Jorland, « Épistémologie historique », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 481-482.

Référence électronique

Gérard Jorland, « Épistémologie historique », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 20 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20736

Haut de page

Auteur

Gérard Jorland

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals