Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

CERCEC – Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre européen

Radu G. Paun et Marco Penzi
p. 612-614

Texte intégral

Radu G. Paun, chargé de recherche au CNRS
Marco Penzi, docteur en histoire

L’Europe et le « monde ottoman » : confrontations et échanges (XVIe-XVIIe siècles)

1Le séminaire de l’année 2009-2010 s’est proposé de continuer une réflexion entamée l’année précédente au sujet des guerres anti-ottomanes de la première modernité. Après avoir analysé les motivations des engagements individuels dans les « croisades d’après les croisades » (A. Dupront), nous avons réfléchi cette année sur la dynamique des échanges entre le monde chrétien et l’Empire ottoman.

2Le séminaire s’est déroulé en suivant deux axes principaux. Marco Penzi, de son côté, a présenté ses recherches en cours concernant la politique orientale des États italiens, avec un accent plus marqué sur la Toscane, dont les Grands Ducs se sont activement impliqués dans la guerre anti-ottomane à partir de la fin du XVIe siècle. Les projets toscans ont été analysés dans le contexte de la politique générale européenne de l’époque, en mettant en évidence les motivations idéologiques générales et les raisons d’ordre subjectif qui ont conduit à l’engagement des princes italiens dans la grande politique européenne à l’égard de l’Empire ottoman.

3En parallèle, Radu G. Paun s’est concentré sur l’image de l’Empire ottoman et de la guerre anti-ottomane dans le monde balkanique. Deux directions de recherche ont été privilégiées. L’une est en relation avec un projet de recherche en cours portant sur les révoltes des princes vassaux contre la Porte. Une étude de cas a fait l’objet de l’intervention ayant comme titre « La fortune posthume des deux princes roumains révoltés contre la Porte : Michel le Brave (1593-1601) et Mihail III Radu (1658-1659) » (séance du 9 juin 2010). La deuxième direction de recherche a annoncé un projet nouveau qui s’intéresse précisément aux perceptions balkaniques des guerres contre les Ottomans. Deux séminaires ont été consacrés à ce sujet, avec un accent plus marqué sur la typologie des sources disponibles et les critères et la méthodologie à adopter en vue de la constitution d’un corpus de sources permettant d’aborder ce sujet (séances du 10 mars et du 14 avril 2010, respectivement).

4Le séminaire que nous avons animé a été conçu essentiellement comme un séminaire de recherche qui réunisse des chercheurs et des doctorants, tout en restant ouvert aux auditeurs libres intéressés par notre thématique. A ce titre, l’un des nos objectifs majeurs a été de donner l’occasion à des jeunes chercheurs de présenter leurs recherches. Cette année nous avons invité Ôzkan Bardakçi (doctorant à l’Université de Mulhouse) qui a présenté son recherche en cours sous le titre : « L’expédition malheureuse du capitaine Pierre Domenisse en Crète : entre aversion et admiration de la guerre turque » (séance du 10 février 2010).

5Cette année, le séminaire a débuté le 9 décembre, à savoir, un mois plus tard que prévu, à cause des problèmes d’horaire et de salle. Le programme des sept séances que nous avons organisées a été le suivant : 9 décembre 2009 : Radu G. Paun : « L’Europe chrétienne et les Turcs aux XVIe-XVIIe siècles : hypothèses et directions de recherche » ; Marco Penzi : « Le rôle des mercenaires dans la guerre anti-turque : sources, méthodes, hypothèses ».

613 janvier 2010 : Radu G. Paun : Europe sud-orientale et Europe « ottomane » : contexte historique, sources, approches (XVe-XVIIe siècle) ; Marco Penzi : Les rapports entre Chrétienté et monde ottoman à la fin du XVIe siècle et la Lange Türkenkrieg.

710 février : Ôzkan Bardakçi : « L’expédition malheureuse du capitaine Pierre Domenisse en Crète : entre aversion et admiration de la guerre turque ».

810 mars : Radu G. Paun : La guerre contre les Turcs dans le monde balkanique : l’imaginaire et le vécu. I. Sources byzantines, sud-slaves et roumaines ; Marco Penzi : « Autour de l’intervention toscane pendant la Lange Türkenkrieg : guerre anti ottomane, politique européenne, emploi nobiliaire et diplomatique ».

914 avril : Radu G. Paun, La guerre contre les Turcs dans le monde balkanique : l’imaginaire et le vécu. II. Réflexions sur l’idée de croisade, XVIe-XVIIe siè-cles ; Marco Penzi, « Autour de l’intervention toscane pendant la Lange Türkenkrieg : guerre anti ottomane, politique européenne, emploi nobiliaire et diplomatique II ».

1012 mai : Marco Penzi : « La Toscane, la guerre anti-turque et le rêve de Jérusalem ».

119 juin : Radu G. Paun : « La fortune posthume des deux princes roumains révoltés contre la Porte : Michel le Brave (1593-1601) et Mihail III Radu (1658-1659) ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Radu G. Paun et Marco Penzi, « CERCEC – Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre européen », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 612-614.

Référence électronique

Radu G. Paun et Marco Penzi, « CERCEC – Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre européen », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20888

Haut de page

Auteurs

Radu G. Paun

Marco Penzi

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals