Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

CRAL – Centre d’histoire et de théorie des arts (CEHTA)

Anne Creissels, Giovanna Zapperi et Morad Montazami
p. 629-630

Texte intégral

Anne Creissels, Giovanna Zapperi, docteures

ACEGAMI (Analyse culturelle et études de genre/art, mythes et images)

1Créé en 2006 et accueilli par le CEHTA, ce groupe de recherche, devenu séminaire collectif de l’EHESS à la rentrée 2007, propose de s’approprier les outils théoriques développés par les Cultural et Gender Studies anglo-saxonnes afin d’examiner des rapports de domination et des questions identitaires au sein des représentations culturelles, dans une articulation affirmée entre image, sens et idéologie.

2Avant la reprise du séminaire, le samedi 17 octobre 2009, ACEGAMI a organisé, en collaboration avec l’IΝΗΑ (programme de recherche : Art contemporain dans la mondialisation) et le CEHTA/EHESS, une journée d’étude intitulée : « Subjectivités, pouvoir, image : l’histoire de l’art travaillée par les rapports coloniaux et les différences sexuelles ». Cette journée d’étude a été l’occasion de donner une plus grande visibilité aux réflexions du groupe. Environ 60 personnes étaient présentes.

3Première séance du vendredi 13 novembre 2009 : présentation du séminaire et élaboration du planning des interventions de l’année.

4Le vendredi 20 novembre 2010, ACEGAMI a accueilli Jonathan Katz pour une conférence intitulée « Flesh Jubilation : Eros in the Art of the Sixties ».

5Du 27 novembre 2009 au 18 juin 2010 : présentations de travaux en cours suivies de discussion. Des étudiants, doctorants et chercheurs ont fait état de leur recherche actuelle sur des sujets très divers (L’ambivalence des images satiriques du passé colonial, Les stratégies de résistance à l’assignation raciale dans le travail de Kara Walker. La construction de la masculinité dans un milieu juif orthodoxe à travers un film de David Volach, La problématique du genre dans la danse d’Harald Kreutzberg, Les rapports entre couleur et identité sexuelle aux XVIIIe et XIXe siècles).

6Les séances du vendredi 11 décembre 2010 et du vendredi 12 mars ont été consacrées à la finalisation du projet collectif de bibliographie raisonnée engagé depuis plusieurs années. Cette bibliographie a été mise en ligne pour permettre aux chercheurs intéressés d’y avoir accès. http://biblioacegami.blogspot.com.

7De nombreux étudiants en M1 ou M2 suivent le séminaire et manifestent par là l’intérêt des jeunes chercheurs pour ce type d’approche à la fois transhistorique et transdisciplinaire.

8Le blog continue de rendre compte des activités passées et en cours d’ACEGAMI. http://acegami.blogspot.com.

Morad Montazami, doctorant

Images Re-vues : histoire, anthropologie et théorie de l’art

9Le séminaire mensuel est structuré autour des parutions biannuelles de la revue en ligne. À cet égard les séances de l’année 2009-2010 ont porté sur notre numéro 6, le Devenir-animal coordonnée par Pierre-Olivier Dittmar, et notre numéro 7, Paysages sonores coordonné par Tania Vladova. Il s’agit pour le coordinateur du numéro de prendre en charge un cycle de trois séances. Au cours de celles-ci, il invite aussi bien des auteurs se trouvant au sommaire que des chercheurs « extérieurs », dont les exposés et les débats permettent de prolonger les questions traitées dans la revue en ligne.

10Au cours de l’automne 2009 deux séances ont été consacrées au « devenir-animal ». La première a permis de discuter avec Jean-Marie Schaeffer de l’esthétique naturaliste d’Adolf Portmann, présentée au cours de la même séance par Bertrand Prévost. Les propositions du penseur autrichien ont alors été mises en dialogue avec les connaissances les plus récentes concernant la place que jouent les phénomènes esthétiques dans le processus de l’évolution. La seconde séance a été l’occasion d’un retour sur l’exposition « Bêtes et hommes », qui s’est tenue dans le Hall de la Villette (Paris) en 2008, et réunissait la production de nombreux artistes contemporains concernés par la question animale. C’est avant tout la place que joue le symbolisme dans la représentation artistique de la faune qui a été mise en tension entre le Moyen Âge et l’époque contemporaine, par Pierre-Olivier Dittmar et Vincianne Despret, commissaire de l’exposition.

11Les trois séances autour du numéro Paysages sonores se sont tenues en février, mars et mai 2010. Elles ont permis de développer différentes pistes explorées dans le numéro. La première séance, où nos invités étaient Marie-Madeleine Mervant-Roux et Vincent Rafis, traitait la question des paysages sonores au théâtre, plus précisément de la place conceptuelle du terme dans la production de Claude Régy. Les intervenants ont cherché à répondre à la question pourquoi le soundscape n’a pas connu une vraie légitimité dans les théories théâtrales. La deuxième séance a permis la rencontre d’un auteur du numéro, Benoît Delaune, qui a montré comment la musique électronique et rock contemporaine s’approprie le concept écologique de soundscape, avec les éditeurs du numéro Ethnographier les phénomènes sonores de la revue Ethnographiques (paru au même moment que Paysages sonores) – et ainsi de confronter les perspectives esthétique et ethnologique sur la question. Lors de la troisième séance, Jérôme Dokic a présenté quelques débats sur la perception, qui sous-tendent l’identification cognitive d’une réalité du type « image acoustique ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne Creissels, Giovanna Zapperi et Morad Montazami, « CRAL – Centre d’histoire et de théorie des arts (CEHTA) », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 629-630.

Référence électronique

Anne Creissels, Giovanna Zapperi et Morad Montazami, « CRAL – Centre d’histoire et de théorie des arts (CEHTA) », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20907

Haut de page

Auteurs

Anne Creissels

Articles du même auteur

Giovanna Zapperi

Articles du même auteur

Morad Montazami

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals