Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Méthodes et techniques des sciences sociales

Épistémologie des modèles

Jean Petitot, Michel Costantini, Ivan Darrault-Harris et Jean-Jacques Vincensini
p. 94-95

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Jean Petitot, directeur d’études
Michel Costantini, professeur à l’Université Paris-VIII/Vincennes-Saint-Denis
Ivan Darrault-Harris, professeur à l’Université de Limoges
Jean-Jacques Vincensini, professeur à l’Université de Tours/François Rabelais

Séminaire de sémiotique : corps et signification

1Au cours de l’année, mes recherches sur les modèles neurogéométriques des architectures fonctionnelles de la vision on continué à se développer.

2En sémio-linguistique, j’ai continué mes recherches sur la méthode de composition dite de « non généricité » utilisée par certains peintres de la Renaissance (Raphaël, Mantegna, Piero della Francesca) et classiques (Poussin).

3J’ai aussi continué à co-organiser avec Jean-Jacques Vincensini, Ivan Darrault-Harris et Michel Costantini le Séminaire de sémiotique de l’École. Les exposés de cette année ont porté en particulier sur le formalisme russe. Sont intervenus : Serge Zenkine (Université des sciences humaines, Moscou), Roland Barthes et le projet sémiologique ; Michel Costantini : Quelques réflexions sur l’apport passé et l’apport possible de la sémiotique russe à la sémiotique française ; Jacqueline Fontaine (professeur émérite à l’Université de Paris-VIII) : Quelques observations à propos du mouvement des formalistes russes ; Ivan Darrault-Harris : Une aventure phénoménologique de Greimas : lecture critique d’un chapitre de De l’Imperfection (1987) ; Serguei Tchougounnikov (Université de Bourgogne) : Mouvements expressifs, gestes langagiers, métaphores sonores dans le formalisme russe ; éléments pour une histoire de la psycholinguistique ; Maryse Dennes (Université de Bordeaux-III/Michel-de-Montaigne) : Perspectives ouvertes par Gustave Chpet dans le domaine de la sémiotique ; Catherine Szanto (École nationale supérieure d’architecture) : La promenade comme quête esthétique d’intelligibilité morphologique. Regard sur les jardins de Versailles ; Pierre Sadoulet (Université de Saint-Étienne) : Polyphonie et dialogisme : la lecture de Bakhtine chez les pragmaticiens et les sémanticiens européens. Quel intérêt pour la sémiotique ?

4En ce qui concerne le Séminaire de philosophie et mathématiques que je co-organise avec Pierre Cartier, Giuseppe Longo, Bernard Teissier et Jean-Baptiste Joinet à l’École normale supérieure, sont intervenus, sur le thème : Le meilleur des mondes possibles, du finalisme au calcul des variations ; Pierre Cartier (IHES) : De Maupertuis à Lagrange : du finalisme au déterminisme ; Guy David (Université Paris-Sud) : Sur le problème de Plateau pour les films de savon ; Joël Merker (CNRS-ENS) : Irréversibilité du synthétique a priori et dynamique de l’égalité dans les calculs ; Alain Chenciner (CNRS, Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides) : Minimisation de l’action lagrangienne et symétrie dans le problème des n corps ; Jean-Pierre Aubin (CREA-Polytechnique) : Les microsystèmes que cèlent les équations d’Hamilton-Jacobi ; Marcello Buiatti (Université de Florence) : Variations et contraintes dans l’évolution des systèmes vivants ; Jean Petitot et Alessandro Sarti (CNRS) : Calcul des variations en neurogéométrie de la vision ; Jean Gayon (Université de Paris-I/Panthéon-Sorbonne) : Fonctions et niveaux d’intégration en biologie ; Thierry Paul (CNRS-Polytechnique) : Superposer les mondes possibles : plaisantez-vous (Monsieur Feynmann) ? ; Jean-Jacques Szczeciniarz (Université de Paris-VII/Diderot) : Principe du maximum et calcul des variations, d’après une analyse de J. Vuillemin ; Marco Panza (CNRS-IHPST) : Quand la mécanique analytique est-elle née ? ; Ugo Boscain (CNRS-Polytechnique) : Anthropomorphic image reconstruction via hypoelliptic diffusion ; Jean-Louis Basdevant (Polytechnique) : Hamilton devint quantique cent ans trop tôt ; David Rabouin (SPHERE - REHSEIS) : Principe du meilleur et mathématiques chez Leibniz.

Publications

  • « Morphologie et perception », dans Geometria, intuizione, esperienza, sous la dir. de Paolo Bussotti, Edizione Plus, Pise, 2010.
  • « Le continu chez Kant », Kant e il problema del trascendentale, Il Protagora, XXXVII, n° 13, 2010, p. 63-86.
  • « "Le hiatus entre le logique et le morphologique". Prédication et perception », dans Semiosis and catastrophes. René Thom’s semiotic heritage, sous la dir. de Wolfgang Wildgen et Per Aage Brandt, Peter Lang, Bern, 2010, p. 141-166.
  • « The morphogenetic models of René Thom », dans Morphogenesis. Origins of patterns and shapes, sous la dir. de Paul Bourgine et Annick Lesne, Springer, Berlin, Heidelberg, 2010, 273-281.
  • Avec Peer Bundgaard, Aesthetic cognition, cognitive semiotics, Peter Lang, Bern, n° 5, 2011.
  • « Non-generic viewpoints as a method of composition in Renaissance paintings », dans Aesthetic cognition, cognitive semiotics, p. 7-41, op. cit.
  • « Le sens du temps », dans De l’archéologie et de la ville chez Henri Maccheroni (catalogue de l’exposition), Saint-Raphaël, 2011, p, 9-15.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Petitot, Michel Costantini, Ivan Darrault-Harris et Jean-Jacques Vincensini, « Épistémologie des modèles », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 94-95.

Référence électronique

Jean Petitot, Michel Costantini, Ivan Darrault-Harris et Jean-Jacques Vincensini, « Épistémologie des modèles », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 22 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20992

Haut de page

Auteurs

Jean Petitot

Articles du même auteur

Michel Costantini

Articles du même auteur

Ivan Darrault-Harris

Articles du même auteur

Jean-Jacques Vincensini

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals