Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Géographie

Identités, savoirs, aménagement

Marie-Vie Ozouf-Marignier
p. 115-117

Entrées d’index

Index thématique :

Géographie
Haut de page

Texte intégral

Marie-Vie Ozouf-Marignier, directrice d’études

Décentralisation et recompositions territoriales infra-étatiques. Approches contemporaines

1Le séminaire s’est concentré sur la notion de territoire intermédiaire. Cette intermédiarité a été envisagée d’un triple point de vue géographique, social et temporel. Il s’est agi en premier lieu d’étudier les territoires revendiqués, projetés ou récemment mis en place dans les interstices des territoires administratifs traditionnels. Nous avons donc prêté attention aux espaces infra et supra communaux tels que les quartiers de participation issus de la politique de « démocratie et proximité », les intercommunalités et les territoires de projet (pays et agglomérations), et, dans une moindre mesure, aux régions, mieux étudiées durant l’année précédente. En second lieu, nous avons étudié les enjeux sociaux et politiques qui sous-tendent la constitution de ces territoires : quelles catégories d’acteurs s’investissent, quels intérêts s’expriment à ces échelles, quelles en sont les logiques ? On observe que les stratégies qui se développent dans ces territoires de l’entre-deux correspondent souvent à des tentatives de contournement ou à la recherche de tremplins pour l’accès à une position de leadership politique plus affirmée. Enfin, l’intermédiarité doit être également saisie dans son caractère dynamique, c’est-à-dire comme le processus qui vise à institutionnaliser des territoires considérés, en raison de leur pertinence prétendue, comme préférables aux territoires administratifs hérités. Au-delà d’une analyse par échelle, nous avons envisagé la structuration de ces dynamiques territoriales en systèmes, l’articulation entre la supra-communalité, la région et l’Europe semblant s’organiser en alternative à la forme «  commune-département-État ». Ce mouvement a été saisi à la fois au niveau national, dans le contexte de la réforme territoriale de 2010, et comme effet de l’européanisation des politiques publiques territoriales.

2Le séminaire a accueilli plusieurs invités dont les travaux récents s’Inscrivent dans les mêmes problématiques. Anne-Lise Humain-Lamoure a présenté ses recherches sur les pratiques de la démocratie de quartier dans leurs aléas historiques et leurs ambiguïtés politiques. Fabien Desage et David Guéranger, à partir de leur ouvrage sur les réformes et institutions intercommunales, ont exposé leur hypothèse d’une confiscation de l’intercommunalité par l’élaboration de consensus qui échappent à la délibération démocratique, et par la technicisation de l’action publique. C’est aux revendications institutionnelles du Pays Basque, partagées entre enjeu départemental, développement local et régionalisme que Thomas Pierre a consacré l’exposé tiré de son ouvrage publié en 2010. De son côté, Arnauld Chandivert a étudié les luttes institutionnelles relatives à la construction de la localité dans un pays pyrénéen, le Couserans, depuis longtemps investi par des logiques de contrôle territorial qui endossent les habits successifs du développement local.

3Rejoignant la problématique du séminaire dans une perspective plus historique, Rubenilson Brazao Teixeira, professeur invité à l’EHESS durant l’année 2010-2011 a donné une conférence sur la structuration du territoire en aldea-mentos et en vilas dans le Brésil colonial, et plus particulièrement dans l’État du Rio Grande do Norte.

Publications

  • « Des Guides Joanne au Guide vert Michelin : points, lignes, surfaces », In Situ, revue des patrimoines, n° 15, 2011, Le patrimoine des guides : lectures de l’espace urbain européen, URL : http://insitu.revues.org/​566
  • « Le département, de la naturalisation à la réforme » dans Tous Républicains ! Origine et modernité des valeurs républicaines, sous la dir. de Robert Belot, Paris, Colin, 2011, p. 261-273.
  • « Étienne Julllard (1914-2006) », dans Deux siècles de géographie française. Une anthologie, sous la dlr. de Marie-Claire Robic, Jean-Louis Tissier et Philippe Pinchemel, Paris, Éditions du CTHS, 2011, p. 268-269.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Vie Ozouf-Marignier, « Identités, savoirs, aménagement », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 115-117.

Référence électronique

Marie-Vie Ozouf-Marignier, « Identités, savoirs, aménagement », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 26 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21007

Haut de page

Auteur

Marie-Vie Ozouf-Marignier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals