Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire des sciences

Méthodes mathématiques dans les sciences sociales

Marc Barbut, Éric Brian, Michel Armatte, Bernard Bru et Thierry Martin
p. 153-154

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Marc Barbut, Éric Brian, directeurs d’études
Michel Armatte, maître de conférences à l’Université Paris-IX/Dauphine
Bernard Bru, professeur à l’Université Paris-V/Descartes
Thierry Martin, professeur à l’Université de Franche-Comté

Histoire du calcul des probabilités et de la statistique

1Le séminaire vise à favoriser des rencontres entre spécialistes de disciplines différentes qui étudient l’histoire des mathématiques et de leurs rapports avec les sciences économiques et sociales. Les travaux présentés portent tout particulièrement sur l’histoire de l’élaboration et des usages des méthodes quantitatives dans les sciences sociales. Cette année encore l’époque moderne et le début du XIXe siècle d’une part, puis le XXe siècle d’autre part, ont été particulièrement discutés, manifestation d’un approfondissement des recherches sur des périodes longtemps restées inaperçues aux temps des premiers intérêts pour l’histoire des statistiques, quand l’attention des historiens était focalisée sur le XIXe siècle.

2Une première série d’exposés a porté sur les conceptions des jurys et des suffrages, les statistiques judiciaires et les témoignages, cela principalement à l’époque moderne : Angela Palermo (doctorante de l’Université de Franche-Comté) a rendu compte de ses travaux de thèse sur liens entre probabilité et rhétorique au XVIIIe siècle ; Éric Brian a fait le point sur la conception du suffrage chez Condorcet ; Michel Armatte s’est demandé si l’observation scientifique avait été considérée comme un témoignage ; Thierry Martin (Université de Franche-Comté) a analysé les perfectionnements des jurys proposés par Nicolas-François Canard au début du XIXe siècle ; Olivier Daudé (doctorant de l’Université Paris-13/Nord) a examiné la place du témoignage, bien plus tard, dans la logique percienne. En complément Thomas Berns (Université Libre de Bruxelles) a fait état de ses propositions en vue d’une archéologie politique de la statistique, cela à propos de Jean Bodin ; Fanny Billod (doctorante de l’Université de Franche-Comté) a tracé un tableau de l’institutionnalisation de la statistique à Vienne au début du XIXe siècle.

3Une seconde série a rendu compte du renouvellement des recherches sur le XXe siècle. On a ainsi entendu Béatrice Touchelay (Université Paris-12) sur l’histoire de la normalisation comptable en France (1930-1965) ; Roser Cusso (Université Paris-8/Vincennes-Saint-Denis) sur l’histoire des statistiques des organisations Intergouvernementales ; Raphaël Jozan (membre du CEMI de l’EHESS) sur l’histoire des statistiques économiques en Ouzbekistan et leurs effets sur l’assèchement de la mer d’Aral (1860-2010) ; Étienne Pénissat (CNRS) sur l’histoire des statistiques du travail en France depuis 1918 et enfin Laurent Mazliak (Université Paris-6) à propos de l’intérêt de Borel portait aux probabilités et de ses rapports avec Volterra. En collaboration avec le Laboratoire de probabilités et modèles aléatoires des Universités Paris-VI/Descartes et Paris-7/Diderot, le séminaire publie le Journal électronique d’histoire des probabilités et de la statistique (bilingue, ISSN 1773-0074, www.jehps.net) qui a une double vocation. Il publie deux fois l’an et rend disponibles sous forme de documents téléchargeables d’une part des articles originaux concernant l’histoire des deux domaines et d’autre part des documents plus anciens d’intérêt exceptionnel. Le n° 2 du volume VI, paru en décembre 2010, est formé des actes des journées tenues à l’occasion du 150e anniversaire de la Société de statistique de Paris. Le n° 1 du volume VII, paru en juin 2011, livre un dossier sur l’histoire des probabilités juridiques et des statistiques judiciaires.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marc Barbut, Éric Brian, Michel Armatte, Bernard Bru et Thierry Martin, « Méthodes mathématiques dans les sciences sociales », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 153-154.

Référence électronique

Marc Barbut, Éric Brian, Michel Armatte, Bernard Bru et Thierry Martin, « Méthodes mathématiques dans les sciences sociales », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 15 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21033

Haut de page

Auteurs

Marc Barbut

Articles du même auteur

Éric Brian

Articles du même auteur

Michel Armatte

Articles du même auteur

Bernard Bru

Articles du même auteur

Thierry Martin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals