Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Europe centrale et orientale

Morgane Labbé et Jérôme Heurtaux
p. 235-236

Texte intégral

Morgane Labbe, maitre de conférences
Jerome Heurtaux, maître de conférences à l’Université Paris-Dauphine

Les États en Europe centrale et orientale XIXe-XXIe siècle : approches croisées des sciences sociales

1Le séminaire proposait d’étudier les États et sociétés d’Europe centrale et orientale à partir de la diversité de leurs expériences historiques. Il s’est donné comme première ambition de croiser les approches disciplinaires pour inviter les étudiants à décloisonner un domaine longtemps figé entre les deux pôles – emprise totalitaire ou autonomie de la société civile –, et divisé selon des chronologies politiques rythmées par les changements de régime. Suivant ce principe, les séances ont fait alterner les discussions à partir de lecture de textes et d’interventions d’invités qui contribuent à ce renouvellement à divers égards. Ainsi sur l’époque communiste les interventions de Blazej Brzostek (historien, Université de Varsovie) sur la politique du logement social à Varsovie, et ceux de Nadège Ragaru et Antonella Capelle-Pogacean (politistes, CERI) sur la consommation, ouvrent leurs problématiques sur la période de l’entre-deux-guerres pour saisir continuités et recompositions dans l’immédiat après-guerre. De même procède l’enquête collective présentée par Martine Mespoulet (sociologue, Université de Nantes) sur les classifications socioprofessionnelles dans l’Europe postcommuniste avec les périodes antérieures. Des séances ont été consacrées aux nouvelles approches historiographiques qui remettent en cause des caractéristiques typologiques enfermant le passé politique de l’Europe centrale. Ainsi les travaux de T. Snyder, discutés à partir d’un texte, soulignent l’ancienneté d’une définition politique de l’appartenance à la nation polonaise, et sa formulation dans un projet fédéral plus que national de l’État jusqu’au début du XXe siècle. Invitée à intervenir sur les politiques de purification ethniques en Bohême, Tara Zahra (historienne, Université de Chicago) a montré que ces politiques ne se comprennent que dans une perspective longue marquée par l’ancienneté des mobilisations nationalistes autour des enfants depuis le XXe siècle. Deux séances collectives étaient destinées à interroger des débats contemporains à partir des sciences sociales : l’une co-organisée avec Judith Lyon-Caen et le Grihl, autour de la projection du documentaire sur les dissidents de trois ex-républiques soviétiques de Ruth Zylberman, l’autre en présence de Geneviève Zubrzycki (sociologue, Université de Michigan) et Pierre-Yves Baudot (politiste, Université Paris-XIII) sur « le crash de Smolensk » et la société polonaise, les rapports entre politique et religion.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Morgane Labbé et Jérôme Heurtaux, « Europe centrale et orientale », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 235-236.

Référence électronique

Morgane Labbé et Jérôme Heurtaux, « Europe centrale et orientale », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 21 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21098

Haut de page

Auteurs

Morgane Labbé

Articles du même auteur

Jérôme Heurtaux

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals