Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Histoire de la modernité religieuse

Rita Hermon-Belot
p. 258-259

Texte intégral

Rita Hermon-Belot, maître de conférences

La liberté des cultes en France : parcours historique et anthropologie religieuse

1Nous avons voulu cette année considérer le parcours de la liberté des cultes en France dans une perspective qui ne soit pas strictement insulaire : à la fois comparaison avec d’autres expériences et modèles, mais aussi prise en considération de formes très diverses d’interaction, à commencer par des prétentions concurrentes à l’exemplarité en la matière.

2À partir de la très véhémente affirmation par Georges Gusdorf d’un véritable processus d’occultation de l’inspiration protestante des Lumières françaises, on a voulu reprendre à nouveau frais la question d’une spécificité française de ces Lumières, particulièrement en ce qui concerne les préoccupations ayant trait à la diversité religieuse. Conversation savante que nous avons confrontée à la façon dont les effets et besoins de la diversité religieuse ont pu interférer dans les relations internationales aux XVIIe et XVIIIe siècles, puis aux aménagements qu’elle a suscités dans la réforme de l’État mise en chantier par nombre de monarchies « éclairées » européennes. La spécificité française et même bien souvent révolution à contre-courant qui s’y fait jour confirment la nécessité d’inscrire la question de la liberté des cultes en France dans la plus longue durée.

3Nous avons de même suivi à la fois controverse et actions diverses à propos de la référence américaine, référence du débat avec notamment la publication des constitutions des différents États américain et leur commentaire, mais également engagement de ceux que l’on a appelé les « Américains », au premier rang desquels Lafayette pour son rôle entre Rabaut Saint-Étienne et Malesherbes dans l’élaboration de la loi de 1787 instituant une forme de mariage pour les « non-catholiques ».

4L’ensemble de ces études nous permettant de compléter et de préciser très sensiblement le tableau de la question de la liberté des cultes telle qu’elle se présente en France au moment où commence la Révolution.

5L’effort de décloisonnement thématique a très naturellement trouvé son prolongement dans d’autres registres. Afin de suivre et de développer le plus largement les questions successivement ouvertes, le séminaire s’est articulé à d’autres initiatives au sein de l’EHESS, séance commune avec Christophe Duhamelle et Falk Bretschneider, séries de rencontres accueillant dans des contextes divers des invités étrangers particulièrement dans le cadre du programme « Religion et politique en France et aux États-Unis » organisé par les CENA, CESPRA et CEIFR.

Publications

  • Avec Catherine Clémentin, « État », « Intolérance/tolérance », « Pluralisme », dans Dictionnaire des faits religieux, Paris, PUF, 2010.
  • « Grégoire et l’école de Port-Royal », dans Grégoire et Port-Royal, sous la dir. de Valérie Guittienne et Jean Lesaulnier, Paris, Nolin, 2010. p. 13-20.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rita Hermon-Belot, « Histoire de la modernité religieuse », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 258-259.

Référence électronique

Rita Hermon-Belot, « Histoire de la modernité religieuse », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21113

Haut de page

Auteur

Rita Hermon-Belot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals