Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Littérature et société en Grèce ancienne

Claude Calame
p. 267-268

Texte intégral

Claude Calame, directeur d’études

Des formes hymniques aux chants choraux de la tragédie : la poésie grecque en performance rituelle

1Envisagées dans une perspective anthropologique d’ethnopoétique, les différentes formes de la poésie grecque apparaissent, par la création artisanale de poètes divinement inspirés dans leur exécutions musicales, comme des manifestations rituelles. Ces performances poétiques et musicales dépendent d’un contexte à la fois institutionnel et politique ainsi que d’une conjoncture culturelle propres à une cité singulière ; elles contribuent à les modeler et à les enrichir, par la pratique du corps et par le biais de la spéculation symbolique.

2Ainsi en va-t-il en particulier des différentes formes assumées par les hymnes qui sont adressés aux dieux en tant qu’offrandes musicales. D’ordre énonciatif et renvoyant à une performance rituelle, les procédures hymniques se retrouvent autant dans les proèmes et préludes à des récitations rhapsodiques de poèmes épiques que sont les hymnes homériques ou dans les poèmes didactiques en diction épique des sages « présocratiques » que dans les hymnes cultuels des adeptes de l’Orphisme. En repartant des pouvoirs de la voix d’Orphée à propos des procédures de la profération poétique des noms des dieux et de leurs épiclèses, ce parcours hymnique a permis de reposer, de manière pratique, les grandes questions ethnopoétiques de l’interaction entre « mythe » et « rituel », des rapports dynamiques entre formes traditionnelles de chant et création poétique, des relations symboliques qui confèrent à une sémantique culturelle une pragmatique sociale.

3Comme chaque année, le propos du séminaire s’est enrichi d’interventions extérieures : Wei Zhang (Université Fudan à Shanghai) sur les fonctions didactiques de la poésie hésiodique, Teodoro Assunçao (Universidade Federal de Minais Gerais, Brésil) à propos des valeurs symboliques de la pêche dans les poèmes homériques, Andrea Rodighiero (Université de Vérone) sur les procédures hymniques dans les chants choraux de l’Antigone de Sophocle et Jean Alaux (Université Rennes-II) sur les relations entre chœur et action tragique dans les Choéphores et les deux Electre. Egbert Bakker, de Yale University, est aussi intervenu, en tant que directeur d’études invité, en particulier sur les procédures énonciatives dans la poésie didactique et sur le rôle de l’alimentation dans le monde d’Ulysse avec sa représentation de la culture des hommes.

4De plus les étudiant ont participé aux trois demi-journées d’étude du groupe de recherche « Poésie/Image, récit, culte » (animé avec Pierre Ellinger, de l’Université Paris-VII/Diderot au sein du Centre AnHiMA) ; les différents intervenants se sont interrogés sur le rôle joué par la forme esthétique dans le passage du récit mythique à la pratique rituelle et cultuelle en Grèce et à Rome : question à nouveau de pragmatique poétique. Étudiantes et étudiants ont pu également bénéficier des considérations méthodologiques présentées au colloque organisé dans le cadre de l’Atelier Chicago-Paris sur les religions anciennes au Centre AnHiMA en décembre autour des « Approches comparatives en histoire des religions antiques : controverses et propositions ». Et, comme chaque année, elles et ils ont été conviés au séminaire mensuel « Antiquité au Présent », animé en collaboration avec Florence Dupont, avec le soutien de l’Université Paris-VII/Diderot (interventions extérieures en particulier de Jean-François Cottier de l’Université de Montréal, de David Bouvier de l’Université de Lausanne et de Bernard Mezzadri de l’Université d’Avignon). Consacré aux « jeux de langage dans l’Antiquité grecque et romaine, entre poésie rituelle et production lettrée », le séminaire s’est achevé par une journée d’études interdisciplinaire centrée sur les jeux de mots et les cultures de la parole en comparaison anthropologique ; en particulier les membres du Groupe de recherche en ethnopoétique y ont été associés. S’y sont ajoutées les séances du séminaire sur les relations entre nature et culture en relation avec le vivant et son milieu organisées de concert par et avec Luciano Boi, Augustin Berque et Bernard Hubert de l’EHESS.

5Enfin les occasions ont été multiples pour développer à l’extérieur certaines des propositions avancées dans le séminaire de recherche. À commencer par l’intervention sur le pouvoir de la nomination des dieux en particulier dans la poésie orphique pour le colloque organisé au Collège de France en l’honneur de Charles Malamoud, et par la conférence sur les Hymnes homériques comme offrandes musicales au colloque de l’Université de Hambourg célébrant l’achèvement du Lexicon des frühgriechischen Epos. Puis ce furent les interventions à l’Université de Stanford, à l’Université Southern California et à l’Université de Californie à Los Angeles sur différents aspects de la pragmatique de la poésie mélique et de la poésie orphique, entre fiction du mythe et performance poétique comme rituel ; ces aspects ont été repris pour une intervention dans l’atelier international de philologie sur la lecture des textes grecs à l’EHESS, puis au congrès de l’Association française de sémiotique sur « Écritures fragmentaires : questions d’énonciation » à l’Université Lyon-II.

6En plus de quelques interventions (Maison Verte à Paris, Angers, etc.) sur l’individualisme contemporain suscitées par la publication du collectif Le capitalisme contre les individus (Paris, Textuel, 2010) ou sur la politique universitaire dans l’Union européenne dans le cadre du séminaire de l’EHESS sur la politique des sciences, la série des exposés consacrés en particulier à différents aspects pragmatiques de la poésie de Sappho (notamment en rapport avec le récit de la belle Hélène et en comparaison avec la poésie d’Alcman) s’est poursuivie en Italie à l’Université de Trente, puis à l’Université de Pise et à la Scuola Normale Superiore, aux États-Unis à l’Université Yale et l’Université Ohio State, en Suisse à l’Université de Genève, mais aussi à l’EHESS même avec un exposé sur la physiologie du désir et la poésie érotique dans le cadre du séminaires sur l’histoire du corps (Georges Vigarello). Le rôle éducatif de la poésie chorale dans Les Lois de Platon, le rôle argumentatif des mythes dans les dialogues du même Platon à l’exemple du récit de Prométhée, la réédition du livre Mythe et histoire dans l’Antiquité grecque, la question de la constitution et des usages de la mythographie grecque et un retour à la pragmatique des Hymnes homériques ont fait l’objet de présentations successives à l’Université de Barcelone, à l’Université Paris-IV/Sorbonne, à l’EHESS (Centre AnHiMA), à l’Université Lille-III et à l’Université de Chicago respectivement! Quant à la question de fond « why are humans religious ? » une réponse négative a été proposée à l’occasion d’un colloque international autour du concept de religion à l’Université de Lausanne.

Publications

  • Mythe et histoire dans l’Antiquité grecque. La narration symbolique d’une colonie, Paris, Les Belles Lettres, 2011, 283 p., 2e éd. révisée et augmentée.
  • « Entre droits de l’homme et droits sociaux : l’individu abstrait et la personne concrète », dans L’individu aujourd’hui. Débats sociologiques et contrepoints philosophiques, sous la dir. de Philippe Corcuff, Christian Le Bart, François de Singly, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, p. 151-163.
  • « Identité et sujet de discours : soi-même comme les autres », dans La connaissance du texte. Approches socioanthropologiques de la construction fictionnelle I, sous la dir. de Florent Gaudez, Paris, L’Harmattan, 2010, p. 13-28.
  • « L’individu en régime néolibéral et les droits sociaux de la personne », dans Le capitalisme contre les individus. Repères altermondialistes, Paris, Textuel – ATTAC, 2010, p. 19-40.
  • « La pragmatique poétique des mythes grecs : fiction référentielle et performance rituelle », dans Fiction et cultures, sous la dir. de Françoise Lavocat et Anne Duprat, Paris, Société française de littérature générale et comparée, 2010, p. 33-56.
  • « Identities of Gods and Heroes : Athenian Garden Sanctuaries and Gendered Rites of Passage », dans The Gods of Ancient Greece. Identities and Transformations, sous la dir. de Jan Bremmer et Andrew Erskine, Edinburgh, Edinburgh University Press, 2010, p. 245-269.
  • « Fiction référentielle et poétique rituelle : pour une pragmatique du mythe (Sappho 17 et Bacchylide 13) », dans Mythe et Fiction, sous la dir. de Daniele Auger et Charles Delattre, Paris, Presses de Paris Ouest, 2010, p. 117-135.
  • « Das poetische Ich : Enuntiative und pragmatische Fiktion in der griechischen Lieddichtung am Beispiel von Pindar, Ol. 6 », Rheinisches Museum für Philologie, n° 153, 2010, p. 125-153.
  • « Mito y Performance sobre la Escena Ática : Praxitea, Erecteo, sus hijas y la Etiologia de la Autoctonía », dans Mito y Performance. De Grecia a la Modernidad, sous la dir. d’Ana Maria González de Tobia, La Plata, Centro de Estudios Helénicos, 2010, p. 309-338.
  • « Aetiological performance and consecration in the sanctuary of Dionysos », dans The Pronomos vase and its context, sous la dir. d’Oliver Taplin et Rosie Wyles, Oxford, Oxford University Press, 2010, p. 65-78.
  • « Entre péan et dithyrambe. Genres discursifs, formes poétiques et performances rituelles (Grèce classique) », dans La voix actée. Pour une nouvelle ethnopoétique, sous la dir. de Claude Caíame, Florence Dupont, Bernard Lortat-Jacob et Maria Manca, Paris, Kimé, 2010, p. 43-58.
  • « Jardins cultuels et rites féminins d’adolescence. L’autochtonie athénienne en ses sanctuaires paysagers », Revue de l’histoire des religions, n° 227, 2010, p. 459-479.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Calame, « Littérature et société en Grèce ancienne », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 267-268.

Référence électronique

Claude Calame, « Littérature et société en Grèce ancienne », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 23 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21120

Haut de page

Auteur

Claude Calame

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals