Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Monde méditerranéen

Études sur la société grecque moderne et contemporaine

Yannis Tsiomis, Pierre Chabard, Isabelle Grudet, Cristiana Mazzoni et Estelle Thibault
p. 279-280

Texte intégral

Yannis Tsiomis, directeur d’études
Pierre Chabard, maitre de conférences à l’ENSA Marne-la-Vallée
Isabelle Grudet, ingénieure de recherche à l’ENSAPLV
Cristiana Mazzoni, professeur à l’ENSA Strasbourg
Estelle Thibault, maitre de conférences à l’ENSA Paris-Belleville

Villes, capitales, métropoles

1Lors du séminaire de cette année nous avons poursuivi notre étude des idéologies et des pratiques de l’urbanisme aux XIXe et XXe siècles à partir des textes fondateurs des théories et doctrines architecturales et urbaines. Nous nous sommes penchés sur les transferts culturels en matière d’urbanisme et plus particulièrement sur les théories urbaines et architecturales, les transferts des doctrines entre la France, les USA, l’Allemagne, la Grèce, ainsi que sur les transferts de technologies, pour suivre les transformations, les déformations et l’adaptation des modèles urbains à travers leur réception.

2Dans un premier temps, nous avons exploré, les ruptures et les continuités telles qu’elles se présentent dans la diachronie, pour la formation du territoire de l’État-nation, par rapport au statut antérieur de territoires fort différents. Ont été étudiés, entre autres : les discours sur la ville-capitale, à travers les débats politiques (Washington, Athènes, Ankara, Brasilia) ; les transferts de techniques et de modèles urbains au XIXe siècle ; le dessin de la ville ex nihilo ou par fragments : Washington, Athènes, Paris, Berlin, 1790-1840 ; l’utopie urbaine XVIIIe et XIXe siècles : anti-réalité ou non-réalité ? L’Atlantide de Pierre Vidal-Naquet, du XVIIIe au XXe siècle et Projet et utopie de Manfredo Tafuri.

3En étudiant les discours de fondation, malgré les différences des contextes historiques, politiques, géographiques et culturels, nous avons observé des similitudes que nous avons interprétées comme émanant du concept de l’État-nation : le modèle urbain paraît alors indéformable, appliqué « à la lettre » (modèle « néoclassique » issu de l’école des Beaux-Arts ou modèle « moderniste », issu des mouvements modernes du XXe siècle et de la Charte d’Athènes).

4En revanche, l’étude des conditions concrètes des organisations des territoires nationaux a montré de grands écarts et l’ampleur des transformations et des mutations voulues par le législateur dans chaque cas. La définition de la ville, les nouveaux découpages administratifs, les partages de compétences entre l’État et les autorités locales pour la gestion de l’espace, la programmation des nouveaux équipements publics ont été analysés en tant que témoignages de cette volonté de rupture, interprétée en fonction des situations différentes.

5Le deuxième temps du séminaire a été consacré à l’étude de l’évolution de l’urbanisme néoclassique qui annonce les théories urbaines du XXe siècle.

6Nous avons Interrogé « l’art de bâtir les villes » (C. Sitte, Baumeister, etc.), en tant qu’outil technique, et l’introduction de nouvelles compétences (à part celles de l’architecte, de l’ingénieur, du topographe, etc.). L’urbanisme qui s’instaure en tant que discipline tout au long du XXe siècle emprunte à d’autres champs des notions et des concepts pour la construction de nouveaux savoirs et savoir-faire : l’esthétique scientifique de l’architecture (1920-1950, Miloutine Borissavliévitch, A. Lurçat) ; la psychologie (la « construction » des émotions. Architecture et théories de l’influence, 1900-1930. H. Provensal, L’Esprit nouveau, G. Umbdenstock) ; la biologie, les théories de l’évolution et les origines hétéronomes de l’urbanisme (Patrick Geddes) ; les débats sur l’aménagement et les visions de l’histoire (Pierre Lavedan, l’école italienne, Aldo Rossi, Carlo Aymonino, Vittorio Gregotti, Giorgio Grassi, Guido Canella), ainsi que les débats historicisés sur le grand Paris et la rénovation des quartiers historiques (1930-1940) ; la sociologie (Halbwachs revu par l’école italienne de la « Tendenza »). Malgré les nouvelles certitudes qu’apportent tous ces emprunts et transferts qui construisent de nouvelles doctrines (ex. la ville de Le Corbusier, 1920-1936) les crises du modernisme de l’après-guerre annoncent le retour à la ville des années 1970.

7Entre les XIXe et XXe siècles, on constate ainsi que les transferts culturels se multiplient, se complexifient et s’élargissent. Si, en tant qu’outil stratégique, l’urbanisme néoclassique a consolidé la fondation du territoire de l’État-nation, l’étude des transferts culturels dans le domaine de l’urbanisme du XXe siècle montre qu’il change alors de caractère, se « dénationalise », se « technicise » et se proclame action neutre, scientifique et « universelle ». Malgré le rejet depuis un demi-siècle des mouvements modernes, considérés comme « technocratiques » et « totalitaires », ne pourrait-on entrevoir déjà les prémisses idéologiques et économiques de la « ville globale » et de la métropole mondialisée de la fin du XXe siècle ?

Publications

  • « Berlin, Brasilia : Monumentalités des États-nations », dans Monumentalité(s) urbaine(s) aux XIXe et XXe siècles. Sens, formes et enjeux urbains, sous la dir. de Maria Gravari-Barbas, loana losa, Paris, L’Harmattan, 2011.
  • « From Ottoman territory to a Greek state : Hypothèses on an un ifinished rupture », dans Spatial conceptions of the nation. Modernizing geographies in Greece and Turkey, sous la dir. de P.N. Diamantouros, Th. Dragonas, С. Kepler, Londres-New York, I.B.Tauris, 2010, p. 53-64.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yannis Tsiomis, Pierre Chabard, Isabelle Grudet, Cristiana Mazzoni et Estelle Thibault, « Études sur la société grecque moderne et contemporaine », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 279-280.

Référence électronique

Yannis Tsiomis, Pierre Chabard, Isabelle Grudet, Cristiana Mazzoni et Estelle Thibault, « Études sur la société grecque moderne et contemporaine », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 24 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21129

Haut de page

Auteurs

Yannis Tsiomis

Articles du même auteur

Pierre Chabard

Articles du même auteur

Isabelle Grudet

Articles du même auteur

Cristiana Mazzoni

Articles du même auteur

Estelle Thibault

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals