Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Études allemandes

Histoire socioculturelle des relations franco-allemandes, XIXe-XXe siècles

Michael Werner
p. 295-296

Texte intégral

Michael Werner, directeur d’études

Historiographies franco-allemandes et transferts culturels

1Tout en restant centré sur la période de l’entre-deux-guerres, le séminaire a porté pendant l’année plus particulièrement sur l’histoire des sciences sociales en Allemagne ainsi que sur leur réception en France. Avant d’entrer dans l’enquête de terrain, un bloc de séances introductives a été consacré à un cadrage théorique et méthodologique. Au-delà des chapitres obligatoires de la comparaison, des études de transfert et des approches relationnelles comme l’histoire croisée, ces cadrages ont traité plus particulièrement d’un certain nombre de questionnements généraux de l’histoire des savoirs et de l’histoire des disciplines ainsi que des démarches visant à construire l’objet de recherche. Concernant ce dernier aspect, on s’est notamment arrêté sur la question des points de vue ainsi que sur des phénomènes de perception orientée. L’enquête sur l’évolution des sciences sociales s’est ensuite concentrée sur Georg Simmel et Max Weber, avant de s’engager dans une étude plus approfondie des instituts de sociologie implantés aux Universités de Heidelberg et de Francfort-sur-le-Main. Il s’agissait de saisir l’originalité de la sociologie post-weberienne dans ses relations avec, d’une part l’épistémologie néo-kantienne et, de l’autre, les courants empiristes animés notamment par des sociologues anglo-saxons. La sociologie de la connaissance de Karl Mannheim et la sociologie des figurations de Norbert Elias ont fait l’objet d’une série d’analyses détaillées qui ont occupé le second semestre. L’étude des parcours de Mannheim et d’Elias a également permis d’aborder l’impact de l’exil sur leurs carrières respectives et d’ouvrir le questionnement collectif vers des problématiques de transfert, de recontextualisation et de réajustement des positionnements théoriques. On a enfin étudié la réception croisée d’Elias entre l’Angleterre, les Pays-Bas, la France et l’Allemagne en même temps que les interactions entre cette réception et les tentatives de réintégration et de consolidation de l’œuvre opérées par Elias lui-même, à partir de ses nouveaux points d’appui aux Pays-Bas et en Allemagne. Markus Messling (Université de Potsdam), Kiran Patel (Institut universitaire européen de Florence), Christian Fleck (Université de Graz) et Chistopher Hill (Université Columbia) ont bien voulu accepter d’animer des séances en cours d’année.

Publications

  • Avec Gábor Klaniczay et Ottó Gecser, Multiple antiquities, multiple modernities. Ancient histories in nineteenth century European cultures, Francfort-sur-le-Main, New York, Campus de Chicago, Chicago University Press, 2011, 612 p.
  • « Introduction », dans Multiple antiquities, multiple modernities. Ancient histories in nineteenth century European cultures, op. cit, p. 9-26.
  • « Philology in Germany : Textual or culturalscholarship », dans Multiple antiquities, multiple modernities. Ancient histories in nineteenth century European cultures, op. cit, p. 85-106.
  • Avec Jan-Christoph Hauschild, « Der zweck des lebens ist das leben selbst. Heinrich Heine. Eine biographie », dans Heine und die nachweit. Geschichte seiner Wirkung in den deutschsprachigen ländern, sous la dir. de Dietmar Glotschnigg, Hartmut Steinecke, Berlin, Erich-Schmidt-Verlag, 2011, vol. 3, p. 584-587.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michael Werner, « Histoire socioculturelle des relations franco-allemandes, XIXe-XXe siècles », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 295-296.

Référence électronique

Michael Werner, « Histoire socioculturelle des relations franco-allemandes, XIXe-XXe siècles », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 26 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21145

Haut de page

Auteur

Michael Werner

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals