Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Monde ibérique

L’institution des autorités : histoires comparées

Jean-Frédéric Schaub, Silvia Sebastiani, Silvia Falconieri et Anna Joukovskaïa
p. 306-308

Texte intégral

Jean-Frédéric Schaub, directeur d’études
Silvia Sebastiani, maître de conférences
Silvia Falconieri, postdoctorante

Expériences de l’altérité, idéologies et pratiques juridiques de la race aux époques moderne et contemporaine

1Le séminaire a poursuivi l’exploration croisée des différents temps de la formation des catégories raciales dans l’histoire occidentale. Trois périodes que l’on peut tenir à la fois comme trois étapes d’un processus unique ou bien comme trois séries de processus autonomes et disjoints : 1) le moment de la première expansion européenne d’outremer, dominée par les navigations et les conquêtes ibériques ; 2) le moment des Lumières entre formalisation de l’histoire naturelle et écriture de l’histoire ; 3) le moment néo-impérial du XXe siècle et les limites de l’extension de la citoyenneté aux colonies.

2Laurence Brunet, chercheuse en droit à l’Université Paris-I/Panthéon-Sorbonne, a régulièrement participé aux débats du séminaire. Ses interventions sont venues enrichir les effets de confrontation entre méthode de la science juridique et de la recherche en histoire sociale. Les jugements rendus par les tribunaux français sur la naturalisation d’enfants métis dans l’Empire français et la production législative sur le choix de patrimoines génétiques prédéfinis dans les formes contemporaines de la procréation assistée. Dans les différents cas traités le problème est celui de la construction de catégories juridiques qui incorporent le domaine de la nature dans les normes et les pratiques sociales. Comment le juge peut-il rendre compte d’une nature particulière du sujet métis, au sein d’un système politique qui, en tout état de cause, exclut l’indigène de la citoyenneté dans le cadre impérial. Un autre chapitre a été discuté, à titre comparatif, celui de la production juridique de normes raciales dans l’Italie fasciste, qu’il s’agisse du cas des Juifs à partir de 1938, ou de celui des indigènes dans les territoires de l’Empire.

3Le séminaire est revenu sur plusieurs thèmes qui permettent de proposer une généalogie historique du domaine des catégories raciales. Plusieurs séances ont été consacrées aux liens entre statuts de pureté de sang et système de distinction nobiliaire dans les sociétés d’Ancien Régime. La question de l’histoire naturelle et des savoirs médicaux dans la formation d’une pensée de la différence raciale nous a ensuite occupés. Dans la mesure du possible des présentations ont été organisées en présence d’auteurs et de chercheurs spécialistes des différents thèmes : avec Jonathan Dewald (Université de New York à Buffalo) sur l’anthropologie historique des aristocraties modernes et la question de l’hérédité ; Jean-Paul Zuñiga (Centre des recherches historiques) sur les notions de lignage et de race dans l’espace atlantique ; Adrien Delmas (Institut universitaire européen de Florence) sur Peter Kolb et le discours positif sur les populations africaines ; Rita Hermon-Belot (Centre d’études interdisciplinaire des faits religieux) sur le père Grégoire et l’émancipation des Noirs ; Elisa Andretta (Université de Genève) sur la menstruation masculine attribuée aux Juifs ; Claude Blanckaert (Centre Alexandre-Koyré) sur Darwin, Armand Quatrefages et la théorie « évolutive humaine ».

Publications

Silvia Sebastiani

  • Donne in rivolta, tra arte e memoria, Bologne, II Mulino, 2011.
  • « National characters and race : A Scottish enlightenment debate », dans Character, self and sociability in the Scottish enlightenment, sous la dlr. de Thomas Ahnert et Susan Manning, New York, Palgrave, 2011, p. 187-205.
  • « La escritura de la historia del Nuevo Mundo : Clavijero y Robertson en el contexto de la ilustración europea », Historia y grafía, n° 37, 2011, p. 203-236.

Jean-Frédéric Schaub, directeur d’études
Anna Joukovskaïa, chargée de recherche au CNRS

Les empires modernes : comparatisme et recherches croisées

4Cette année, le séminaire a poursuivi l’exploration de domaines de comparaison raisonnée entre les processus de développement des empires ibériques et russe à l’époque moderne. Nous sommes partis d’une discussion sur les principales propositions du livre de Jane Burbank et Frederick Cooper, Empires in World History (Princeton, 2009). Une discussion a également été engagée avec Marc Aymes (Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques) et Pierre Savy (Université de Marne-la-Vallée) responsables du numéro spécial de la revue Labyrinthe n° 35, sous le titre de « Empire reader ». Puis, nous avons examiné l’exemple de certains acteurs sociaux et de leur rôle dans la formation des réseaux sur lesquels repose le fonctionnement des empires. Ce fut notamment le cas des marchands dans la société russe impériale et dans les empires atlantiques. Nous avons également travaillé sur le récit de captivité en Russie de Carl von Roland qui couvre les années 1680, comme un exemple de description de la complexité du système impérial en formation. L’autre dossier qui a occupé plusieurs séances portait sur l’enquête en cours sur les effets sociopolitiques du stationnement de soldats castillans sur l’île portugaise de Terceira (Açores) au XVIIe siècle. Le séminaire a reçu deux invités, João Paulo Costa (Université Nova de Lisbonne) sur l’expansion impériale portugaise et David Armitage (Université de Harvard) sur la notion de guerre civile à l’âge moderne.

Publications

  • Pierre Daix, Des forteresses aux musées : entretiens avec Jean-Frédéric Schaub et Marie-Karine Schaub, Paris, Albin Michel, 2011.
  • « Le commerce des empires », Critique, n° 762, 2010, p. 925-930.
  • « Violence in the Atlantic, XVIth-XVIIth centuries », dans Oxford handbook of Atlantic history, sous la dir. de Nicholas Canny et Philip Morgan, Oxford, Oxford University Press, 2011, p. 113-129.
  • « Sesgo militar y mirada política: la isla Terceira en tiempos de los Austrias », dans Homenaje a José Luis Rodríguez de Diego, sous la dir. d’Alberto Marcos, Valladolid, Junta de Castilla y León, 2011, p. 769-786.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Frédéric Schaub, Silvia Sebastiani, Silvia Falconieri et Anna Joukovskaïa, « L’institution des autorités : histoires comparées », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 306-308.

Référence électronique

Jean-Frédéric Schaub, Silvia Sebastiani, Silvia Falconieri et Anna Joukovskaïa, « L’institution des autorités : histoires comparées », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 15 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21153

Haut de page

Auteurs

Jean-Frédéric Schaub

Articles du même auteur

Silvia Sebastiani

Articles du même auteur

Silvia Falconieri

Anna Joukovskaïa

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals